La publicité prône la surconsommation, l’individualisme, l’immédiateté, l’apparence ou le gaspillage. La publicité a façonné des pans entiers de notre société, depuis la femme objet au culte de la vitesse et de l’apparence, en passant par un déséquilibre entre l’intérêt général et les lobbies. Remettre la publicité à sa place c’est la cantonner au rôle qui aurait toujours dû être le sien : rendre publique des informations. Remettre la publicité à sa place c’est affirmer que nous voulons l’expression publique de nos véritables besoins, pas notre manipulation par les marchands.

Quelques propositions d’EELV :

- recueillir le consentement préalable des individus à la publicité. Plus besoin de coller un papier « STOP PUB » sur notre boîte aux lettres, ce sont les publiphages  qui devront coller le leur, « oui à l’intrusion dans ma vie privée ».

- non financement des services publics par la publicité. Cela veut dire par exemple interdiction totale de la publicité sur la télé publique, interdiction de la publicité en direction des enfants sur toutes les chaînes.

- surveillance des messages publicitaires du type greenwashing, sexisme, marchandisation du corps par une autorité indépendante. Cela nous changera d’une instance actuelle censée pratiquer l’autorégulation, donc vendue au marché.

Vous pouvez acheter le programme EELV 2012 en libraire, 3 euros :

Vivre mieux, Vers une société écologique.

http://evajoly2012.fr/