B

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

L’ester méthylique d’huile végétale ou biodiesel (diester) est obtenu à partir de graines de colza ou de tournesol broyées. L’éthanol de son côté est issu par distillation de betterave, de blé ou de maïs. Le diester peut être utilisé directement comme un carburant classique alors que l’éthanol, incompatible avec les systèmes modernes d’injection, est mélangé à l’essence (jusqu’à 22 % au Brésil). Mais la production de biocarburants utilise des zones cultivables et rentre donc en concurrence avec l’alimentation humaine comme avec les besoins des autres espèces. De plus une production intensive nécessite l’industrialisation des cultures, c’est-à-dire engrais et pesticides. Il ne faut donc pas dire biocarburants, mais agrocarburants ou même nécro-carburants

De toute façon l’ensemble des agrocarburants qui pourraient être produits, même si on y ajoute le gaz issu de la biomasse, ne suffira jamais à égaler la masse des combustibles fossiles que la classe globale brûle actuellement.

Abandonnez l’usage du déplacement individuel motorisé.