G

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

L’action de l’homme (cf. anthropisation)  multiplie les gaz à effet de serre, le gaz carbonique (CO2) principalement, mais aussi le méthane, l’oxyde nitreux... En 1988, l’organisation météorologique mondiale et le PNUED ont mis en place un groupe d’experts (GIEC) qui regroupe environ 3000 chercheurs travers le monde. C’est dans le rapport de 1995 que ces experts ont conclu formellement au lien entre l’action humaine et le changement du climat. Au rythme actuel de rejet, un doublement de la teneur de l’atmosphère en CO2 s’effectuera d’ici le milieu du XXIe siècle, ce qui va provoquer un changement climatique dont nul à présent ne peut calculer exactement les effets. Une étude du Pentagone en 2003 prévoit pourtant, s’il y a une perturbation du grand courant océanique qui fait le tour de la planète, une Europe au climat sibérien, une Amérique transformée en désert et un Bengladesh inondé, des migrants par millions, des guerres… Il faudrait donc passer à l’action, militaire !  Pour déjouer les pronostics du Pentagone, la classe globale ne s’est pas encore rendue compte qu’il n’y a qu’une solution, décroître en nombre et en consommations.

Condamnez les Américains et toute la classe globale,

Celle qui brûle pour se faire plaisir les énergies fossiles

Et détériore la Biosphère.