O

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

ce sont des individus qui se déclarent opposés à l’usage des armes pour régler un conflit. Ils peuvent faire un service civil à la place du service militaire quand un statut légal leur est attribué, par exemple en France après la guerre d’Algérie. L’objection de conscience résulte de plusieurs motivations, religieuses comme pour les témoins de Jéhovah, philosophiques par référence aux méthodes non-violentes. Il est vrai que si tous les citoyens du monde devenaient objecteurs de conscience, il n’y aurait forcément plus de guerre. Mais la non-violence n’élimine pas les causes de la guerre, l’attente d’un monde idéal n’a jamais empêché la violence. Pourtant seule une minorité des objecteurs analyse le conflit armé comme signe de la volonté de puissance de quelques-uns sous de faux prétextes. L’objection de conscience doit quitter le domaine de l’expression individuelle pour devenir objectif politique : rien ne justifie de servir par les armes une politique coloniale, les ambitions d’un dictateur ou une guerre préventive à la mode américaine. Le principe de référence doit devenir: « Si tu veux la paix, prépare la paix », c’est-à-dire rend le monde plus vivable pour tout le monde, les humains et les non-humains. C’est pourquoi un objecteur véritable est d’abord un objecteur de croissance.

Biosphère ne gagne rien à contempler des massacres qui dévastent des biotopes,

Seuls les objecteurs de conscience préparent un monde paisible entre humains,

Seuls les objecteurs de croissance réconcilient les humains et l’environnement.