Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Une nouvelle monnaie locale est née en Ardèche du sud, "la Luciole" ! Marie-Christine Baudin, co-fondatrice de cette monnaie, nous raconte son expérience.

Comment avez-vous décidé de lancer la monnaie "La Luciole" ?

J'avais suivi l'expérience de la monnaie SOL et j'ai voulu mettre en place la même chose en Ardèche. Comme je n'ai pas eu de soutien de la part des élus, je me suis lancée dans une expérience indépendante. C'est parti d'une volonté de faire autrement, de valoriser le temps d'une autre façon que par l'argent, de dynamiser l'économie locale et de redonner à la monnaie sa fonction première, celle de l'échange.

Nous avons donc rencontré Philippe Derudder, qui organise des ateliers de compréhension de l'économie et de la monnaie, et nous avons pris contact avec l'association Agir pour le Vivant qui a créé la monnaie locale "l'Abeille" à Villeneuve-sur-Lot. Ils ont été d'une aide très précieuse et nous ont facilité le travail en nous accompagnant dans la mise en place de la monnaie.

Comment fonctionne "La Luciole" ?

Nous nous sommes organisés en association, ainsi les prestataires et les consommateurs peuvent y adhérer. Nous avons constitué une charte éthique afin de constituer un socle commun de valeurs. Et nous signons une convention entre le prestataire et l'association.

Nous avons mis en place une monnaie simple : c'est-à-dire qu'un euro vaut une luciole. Nous avons fait le choix de ne pas utiliser le principe de la fonte qui consiste à donner aux billets une durée de vie limité. Le système de la fonte permet en effet d'augmenter la vitesse de circulation de la monnaie. Mais en même temps, cela conduit à consommer plus puisqu'il y a une date butoir.

Comment se passe l'échange entre l'euro et "La Luciole" ?

Pour pouvoir utiliser "La Luciole", il faut être adhérent de l'association, qu'on soit prestataires ou consommateurs. Ainsi, les adhérents échangent auprès de l'association des euros contre des lucioles. Et nous, nous plaçons les euros à la NEF.

Est-il légal de faire circuler une monnaie non soutenue par un gouvernement national, alors même que la Banque de France a le monopole de la fabrication des billets ?

C'est bien pour cela qu'il s'agit d'une monnaie complémentaire, elle n'est pas là pour concurrencer la monnaie nationale. D'ailleurs, seuls les prestataires ont la possibilité de convertir la luciole en euros, et l'association perçoit 2% de la valeur de l'échange. Les prestataires recevant des lucioles peuvent les dépenser auprès des autres adhérents et ainsi cette monnaie ne sort pas du circuit local. Au niveau de la comptabilité des professionnels, les ventes sont à déclarer comme si elles étaient réalisées en euros, donc finalement cela ne pose pas de problème.

Quel écho a eu cette monnaie en Ardèche ?

En un mois nous avons réussit à avoir 15 prestataires. Les gens sont sensibles à ces questions et sont curieux de voir des initiatives alternatives. Des échanges conviviaux naissent dans les boutiques quand quelqu'un paie en lucioles ! Mais c'est encore trop récent pour mesurer les retombées.

Quels sont les points positifs dans la mise en place d'une monnaie locale ?

C'est tout d'abord une transformation personnelle, cela a été très enrichissant. Et au-delà de l'aspect purement économique, la création de cette monnaie a permis de créer du lien social et d'ouvrir les consciences.

Quels sont les obstacles que vous avez rencontrés ?

Malheureusement une autre monnaie locale a été crée et la personne à l'initiative de cette monnaie n'a pas souhaité coopérer. Elle n'existe pas encore, mais quand elle verra le jour, ça risque d'être compliqué !

De plus, comme nous avons souhaité rester indépendant, nous ne recevons pas de subvention. Et l'impression des billets coûte cher ! Heureusement, avec le groupe des initiateurs, nous avons pu la financer par nos propres moyens.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui voudrait se lancer dans la création d'une monnaie locale ?

Il faut avant tout avoir la foi et avoir conscience que des petits actes peuvent avoir un impact important. Il faut être très patient, parce qu'entre l'idée et la mise en place effective de la monnaie, cela peut prendre beaucoup de temps ! Et puis, il y a une question qui me semble centrale, celle du sens qu'ont nos euros dans notre compte en banque, lorsqu'on sait que la grande majorité est virtuelle. Il faut toujours garder cela à l'esprit.

Interview réalisée par Teycir Ben Naser, stagiaire au Mouvement Colibris

http://colibris.ning.com/profiles/blogs/la-monnaie-luciole-est-nee-en

Pour en savoir plus, notre fiche « Comment créer une monnaie locale », sur Ekopédia.

Le point de vue des écologistes

  • Biosphere-Info, Emmanuel Macron l’anti-écolo
    Notre synthèse « Biosphere-Info » paraît le premier de chaque mois sur notre blog biosphere. Pour la recevoir gratuitement par mail, il suffit de contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Emmanuel Macron, plutôt droite, parfois gauche, toujours anti-écolo… Voici la chronique d’un homme qui a osé « Make Our Planet Great Again » le 1er juin 2017 et qui a fait tout le …

    Biosphere-Info, Emmanuel Macron l’anti-écolo Lire la suite »

  • Douze idées fausses sur la surpopulation
    Douze des principales idées niant l’idée de surpopulation sont réfutées aux Pays Bas, overpopulationwareness : Idée fausse nº 1 Il y a suffisamment d’aliments pour tous les habitants de la Terre, c’est vrai aujourd’hui et dans le futur. Le problème, c’est la répartition inégale. Dans les pays riches, il y a abondance, dans les pays pauvres, pénurie. …

    Douze idées fausses sur la surpopulation Lire la suite »

  • « Tech for good », un écran de fumée
    L’entreprise ne va pas sauver le monde : Véritable virus sémantique, le « good » se répand aujourd’hui à une vitesse accélérée. Le good, c’est rien moins que le Bien transformé en biens marchands. Le good, c’est un nouveau mot d’ordre positif qui communique plus d’énergie qu’un terme poussiéreux comme Responsabilité sociale des entreprises [RSE]. Ce nouveau phare lexical …

    « Tech for good », un écran de fumée Lire la suite »

  • Que lire en ces temps de (re)confinement
    Recensions de livre grâce à l’association JNE..• Que crève le capitalisme, ce sera lui ou nous – Hervé Kempf (JNE) – >> lire..• Sauvons les forêts – les 10 actions pour (ré)agir ) – Nathalie Tordjman (JNE) – >> lire..• La fabrique de l’obésité, enquête sur un fléau planétaire – Yves Leers (JNE) – >> …

    Que lire en ces temps de (re)confinement Lire la suite »

  • 232 000 avortements en France, insuffisant ?
    Plus de 232 000 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été pratiquées en France en 2019, soit environ une pour trois naissances. C’est le plus haut niveau constaté depuis trente ans. Depuis l’autorisation des IVG par voie médicamenteuse en 2001, le nombre d’avortements chirurgicaux est en baisse constante. En 2019, 70 % des IVG ont été pratiquées de façon médicamenteuse, contre 30 % …

    232 000 avortements en France, insuffisant ? Lire la suite »

  • Croire au progrès, un vrai obscurantisme
    Emmanuel Macron veut faire passer en force le passage à la 5G. Au lieu d’argumenter, il ironise sur ceux qui préféreraient « le modèle Amish » et le « retour à la lampe à huile » au modèle français incarné par « les Lumières » et « l’innovation ». Mais son « haro sur les écolos » révèle une crainte devant l’émergence d’une alternative à …

    Croire au progrès, un vrai obscurantisme Lire la suite »

  • principe innovation / principe de précaution
    Dans le livre « Les Gardiens de la raison », on explore les nouvelles stratégies des firmes pour instrumentaliser le savoir. L’usage de l’autorité scientifique est vital au maintien de pans entiers de l’industrie : c’est donc la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès du plus grand nombre qui se trouve attaquée. Les années …

    principe innovation / principe de précaution Lire la suite »

  • Tourisme de masse et écologie, incompatibles
    Le tourisme au long cours s’éloigne définitivement de nos projets d’avenir, du moins faut-il l’espérer. La pandémie a entraîné un changement de perception des ménages, le prochain blocage énergétique fera le reste. Nous allons rapidement vers un tourisme lent, de proximité, qui rejettera l’avion et les fantasmes de vacances paradisiaques. Tout le système publicitaire nous  …

    Tourisme de masse et écologie, incompatibles Lire la suite »

  • La force de l’écologie aux législatives 2022
    Yannick Jadot veut prouver sa crédibilité de présidentiable, il s’attarde sur les idées concernant les sujets régaliens : contre l’insécurité, «une conférence du respect et de la confiance entre la police et la société» ; La laïcité, « le burkini, ça n’a rien à faire dans une piscine!» ; Les questions internationales, «Il faut parler avec Vladimir Poutine. …

    La force de l’écologie aux législatives 2022 Lire la suite »

  • Tout savoir sur la publicité qui nous dévore
    Pour faire évoluer les comportements du consommateur dans un sens écoresponsable, nous (conférence citoyenne) voulons Interdire de manière efficace la publicité des produits les plus émetteurs de GES sur tous les supports publicitaires, réguler la publicité pour limiter fortement les incitations quotidiennes et non-choisies à la consommation, mettre en place des mentions pour inciter à …

    Tout savoir sur la publicité qui nous dévore Lire la suite »

Action en cours

2020.09.12 Agir en désobéissant

Plusieurs événements désobéissants prévus :
ng>1) Vendredi 18 septembre à 19h, à Montreuil: Jardinières Masquées.>Nous souhaitons nous réapproprier les espaces  [ ... ]

Lire la suite...
2020.08.17 Apprendre à désobéir

Samedi 19 septembre à Paris, journée de formation à la désobéissance civile. Pour s'inscrire ou en savoir plus, envoyez nous un mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire la suite...
2020.08.06 Technologos, critique de la technique

N'oubliez pas de lire : Linky surveiller et gérer par Ecran Total, aux éditions Le Monde à l’envers/La Lenteur -8 €, juin 2020, 96 p. 5G mon amour. Enqu [ ... ]

Lire la suite...
2020.08.04 Apprendre à désobéir

Le collectif des Désobéissants vous propose une journée de formation à la désobéissance civile, le samedi 15 août 2020 à Paris.
r un activiste avec 10 ann [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.13 Parlons de suicide « organisé »

Le parlement portugais a dépénalisé l’euthanasiedi 20 février 2020, et par 127 voix pour, 86 contre et 10 abstentions, le Parlement portugais a dépénalisé l [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.12 lutte anti-publicitaire

Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire : 13 mars [Tours] : Soirée ciné débat "La pub dans la ville : quels enjeux", à l'Étape 84, (84 avenu [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions