Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Après l’arrêt au village, je me rends à la Chataigneraie (le cœur de la résistance à NDDL) , avec l’intention de partager soirée et nuitée avec les militants qui résident sur place. La caravane prévue au village même de NDDL est loin du site et nous permet difficilement de pouvoir nous interposer en tant qu’élu, en cas d’attaque des forces mobiles. J’ai en principe tout prévu pour la nuit : pull, gilet, duvet et même matelas ; bottes bien sur obligatoires avec pantalon de rechange  et parka peu salissant ou lavable. Néanmoins je n’avais pas pensé aux chaussettes bien chaudes ou bottes fourrées. Et par températures négatives, les bottes en caoutchouc… « c’est pas le pied » : mon petit rhume, présent déjà à l’arrivée, ne s’était guère arrangé.

Les dortoirs étaient pleins, les militants arrivant de toute la France pour prêter main forte. Les discussions autour d’une assiette, d’un verre, d’un bol ou d’un feu de cheminée nous ont permis à Jean-Michel Braud et moi-même de passer une soirée riche en échange et débat. Des discussions parfois nécessaires, tant les militants se posent des questions. Mais globalement ils étaient contents de nous voir partager repas et dortoir avec eux. C’est pourquoi j’exhorte les élus à venir sur place. Ne serait-ce qu’une nuit en passant. Les bottes étant prêtables, il suffit de prévoir chaussettes chaudes et pantalons de rechange pour la journée, un duvet pour la nuit.

Les militants dans l’ensemble sont plutôt jeunes. On voit quand même quelques personnes de 40 à plus de 60 ans. Pas tellement plus d’homme que de femmes. Tous sommes gentiment incités à participer aux tâches, donner un petit coup de main. Pour ma part un petit peu d’aide à la coupe de légumes. La nourriture est étonnamment simple et bonne.

C’est ma quatrième ou cinquième visite sur site, j’habite à 200 kilomètres de là. Mon impression de départ évolue un peu. Après le sentiment d’omniprésence d’eau, de boue et de fourmilière ( tout le monde s’active, qui à la cuisine, qui à la construction, qui à chercher de l’eau, du bois, qui à l’organisation ou la cuisine) c’est celui de guerre des boutons qui me surprend: fabriques de poches à lisier-huile (« attention comment tu la lâance, sinon elle t’éclate à la … » dit l’un avec un accent du sud-ouest bien dosé), là une fabrique de petits lance-pierre en châtaigner, bien dérisoire face aux grenades lacrymogènes, défensives, voire aux flash-balls ; ailleurs on demande qui n’a pas le vertige pour monter dans les arbres et participer aux rondes…. Seule la détermination des habitants et la présence des tracteurs enchaînés semblent quasi indéfectibles à pouvoir contrebalancer l’entraînement et les quelques 15-20 kg d’harnachements et matériels des « grands Gibus » bleus. HA ! « S’ils auraient su, z’auraient pas venu ! ». Avec la boue  et les branches posées à même le sol ce ne serait guère étonnant.

Le soir, sous un ciel étoilé ou dans la taverne surchauffée, les moins endormis parlent de leurs impressions, s’essayent aux scénarios d’intervention des forces mobiles, parfois des questions sur le gouvernement, les socialistes et leur alliance avec les écologistes, et cela autour d’un verre ou quelques braises. Les discussions et le partage de ces heures passées ensemble sont utiles car elles nous rapprochent. Et c’est nécessaire dans le contexte.

La nuit est particulièrement fraîche pour la région nantaise. Au dortoir, les retardataires se font étonnamment discrets malgré la promiscuité. Comme si le repos, le savoir vivre et partager  étaient choses sacrées et des atouts pour la résistance sur place.

4h20, au milieu de la nuit, une voie claironne la relève. Pas envie de sortir : la chaleur du duvet !  Au matin le jour pointe à peine et l’activité reprend autour d’un café, en petits groupes et en toute amitié. Ambiance toujours bon enfant. Il est tant de partir.

On reviendra !

Thierry Pradier

 

 

Le point de vue des écologistes

  • La nouvelle Miss France, Maëva Coucke
    Miss Nord-Pas-de-Calais, Maëva Coucke, 23 ans, a été élue Miss France. Contrairement à ce qui a pu être revendiqué, le concours des miss est tout sauf un pendant du féminisme. A moins que le féminisme ne se réduise à la promotion d’un modèle de beauté hyper-standardisé et ouvertement commercialisé ? Au-delà du fait que nous doutions …

    La nouvelle Miss France, Maëva Coucke Lire la suite »

  • COP25, heureusement qu’il y a Greta
    Greta Thunberg à la COP25 : « Le vrai danger est quand les politiques et les dirigeants d’entreprises font croire que des actions réelles se passent quand, en réalité, rien n’est fait … Les promesses n’incluent pas l’aviation, le secteur maritime et les biens importés ou exportés alors qu’ils incluent la possibilité pour les pays de compenser leurs émissions ailleurs… Ce n’est …

    COP25, heureusement qu’il y a Greta Lire la suite »

  • COP25, article 6 et sac de nœuds
    Le temps presse, les minables engagements étatiques pour réduire les émissions de GES mettent la planète sur une trajectoire de + 3,2 °C en 2100. Or depuis une semaine, les négociateurs des 196 pays réunis à Madrid tentent de résoudre leurs multiples désaccords sur l’« article 6 » qui, sous des aspects très techniques, un jargon impénétrable et des subtilités …

    COP25, article 6 et sac de nœuds Lire la suite »

  • « Casseurs de pub » vingt ans après
    1999 : Automobile, la solution finale ! La civilisation automobile nous conduit tout droit à l’holocauste écologique. Épuisement des ressources naturelles, fossiles, minières… Pollution atmosphérique… Bétonnage massif. Plus sûrement que toutes les dictatures, automobile extermine la vie sur Terre, sasn différence de sexe, de race, d’espèces, animale ou végétale. Le régiment des hommes nouveaux, dans leur armure …

    « Casseurs de pub » vingt ans après Lire la suite »

  • Courrier, vouloir la pub, pas la subir
    Chaque année en France, ce sont environ 18 milliards de publicités non sollicitées, soit 800 000 tonnes de papier, qui arrivent dans nos boites aux lettres. Chaque foyer français reçoit en moyenne 30 kg de prospectus. Fabrication, distribution, ramassage, traitement des déchets, recyclage, abandon en pleine nature… leur impact carbone peut être estimé à environ …

    Courrier, vouloir la pub, pas la subir Lire la suite »

  • Les chasseurs dans le viseur
    La colère anti-chasseurs monte, normal quand on voit le discours des viandards*. Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs : « Ce n’est pas la chasse, c’est la ruralité dans son ensemble qu’attaquent ces activistes minoritaires, comme les végans. Ils ne supportent pas que d’autres vivent différemment. Les chasses traditionnelles existaient avant l’arme à feu. …

    Les chasseurs dans le viseur Lire la suite »

  • Écologie, l’invention du Sauvage en 1973
    Le Sauvage, publié par le groupe du Nouvel Observateur de 1973 à 1981, fut pendant neuf ans le magazine écologique le plus diffusé en France avec une diffusion mensuelle avoisinant en moyenne les 45 000 exemplaires, dont près de 20 000 abonnés. Tout avait commencé avec un numéro spécial du Nouvel Observateur publié en juin 1972 et …

    Écologie, l’invention du Sauvage en 1973 Lire la suite »

  • La bibliothèque idéale de l’écologie
    Comment penser l’écologie aujourd’hui ? Quels sont les intellectuels qui comptent dans les différentes sphères de réflexion de l’environnement, du climat et de la biodiversité? L’équipe de « Soft Power » sur France Culture propose sa petite bibliothèque idéale de l’écologie. On présente 100 éco-intellectuels, et seulement une personne qui s’intéresse à la démographie, Françoise d’Eaubonne. Nous …

    La bibliothèque idéale de l’écologie Lire la suite »

  • Grève du 5 décembre et limites planétaires
    Les manifestations de masse vont plutôt à la protection des avantages acquis, nous ne serons jamais plusieurs millions dans les rues pour exiger la sobriété partagée. La volonté de combattre le 5 décembre la énième réforme des retraites en était un exemple parmi d’autres. Les limites planétaires, on s’en fout quand on est cheminot ou …

    Grève du 5 décembre et limites planétaires Lire la suite »

  • COP25, un unanimisme de façade
    Pedro Sanchez, chef socialiste du gouvernement espagnol : « le négationnisme climatique n’est plus le fait que d’une poignée de fanatiques ». Carolina Schmidt, ministre de l’environnement du Chili qui préside la COP25 : « Les crises sociale et environnementale du XXIe siècle sont les deux faces d’une même pièce, on ne peut pas s’attaquer à l’une sans faire face à …

    COP25, un unanimisme de façade Lire la suite »

Action en cours

2019.12.09 guide de lecture avec JNE

..• Le livre des animaux magiques - eur Daugey et Chiara Dattola - Éditions du Ricochet >> ire
..• Zoologie illustrée, collection Van BerkheyCarmen Soria [ ... ]

Lire la suite...
2019.12.05 Décembre au jardin

Décembre au jardin/strong> Coupez votre bois de chauffage, taillez les arbres à pépins, protégez les plantes sensibles… vivante lance les podcasts « Champs d [ ... ]

Lire la suite...
2019.12.02 agir Zero déchets

La France produit 37 millions de tonnes de déchets ménagers par an. ir d'autres chiffres BIENTÔT LES ÉLECTIONS MUNICIPALES Pour agir sans être candidat.e, Zero  [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.28 Réfléchir à sa propre fin de vie

Grâce à sonichier des directives anticipées– informatisé et sécurisé – grâce à son service te et à ses bénévoles, grâce à sa connaissance des [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.25 Actions de désobéissance

plusieurs événements désobéissants auront lieu ces prochaines semaines en région parisienne.
ng>1) Du 28 au 29 novembre, à Paris, Lille, Lyon: Actions contre l'expansio [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.20 S'entraîner à désobéir

Plusieurs événements désobéissants auront lieu ces prochaines semaines en région parisienne.
Du 20 au 22 novembre, à Paris: Action de désobéissance civile contr [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions