Action

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Des COLLECTIVITÉS et ASSOCIATIONS METTENT TOTAL EN DEMEURE POUR MANQUEMENT AU DEVOIR DE VIGILANCE EN MATIÈRE CLIMATIQUE

A la suite d’une réunion avec la direction et le PDG de Total, quatorze collectivités territoriales, accompagnées par les associations Notre Affaire à Tous, Les Eco Maires, Sherpa et ZEA, mettent la multinationale Total en demeure de se conformer à la loi sur le devoir de vigilance, en prenant les mesures nécessaires pour faire face au dérèglement climatique.

Le coût global de l’adaptation se chiffre, pour les années à venir, à plusieurs centaines de milliards de dollars annuels selon le dernier rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (UNEP) dont une grande partie devra être supportée par les villes. C’est donc bien d’une double injustice dont sont victimes les collectivités, au nom de leurs citoyen-nes : celle d’être les premières impactées par les conséquences du changement climatique, et celle d’en payer le prix fort. Face à l’injustice, citoyen-nes et collectivités demandent à Total de prendre sa juste part de responsabilité dans l’action face à la crise climatique.

Le 23 octobre 2018, treize collectivités et les quatre associations interpellaient Total face à l’absence de toute référence au changement climatique dans son premier plan de vigilance, malgré son obligation légale de prendre des mesures propres à prévenir les atteintes aux droits humains et à l’environnement.

Si le nouveau plan de vigilance de Total, publié en mars 2019, mentionne le changement climatique, les mesures annoncées sont clairement insuffisantes, en-deçà des efforts nécessaires au respect des objectifs internationaux reconnus par l’Accord de Paris, comme le démontre le rapport publié le 29 mai dernier “Total : la stratégie du chaos climatique”.Aucune volonté de faire évoluer ce plan ne semble ressortir de la réunion qui a rassemblé ce jour les représentant-es des collectivités et des associations avec la direction du groupe.

Si d’ici trois mois (soit le 19 septembre 2019), Total ne présente toujours pas de mesures de réduction de gaz à effet de serre adéquates, les collectivités qui le souhaiteront ainsi que les associations les accompagnant pourront assigner la multinationale française en justice pour qu’il lui soit enjoint, le cas échéant sous astreinte, de réduire ses gaz à effet de serre et de se mettre en conformité avec la loi et l’Accord de Paris.

Le point de vue des écologistes

Fil d'actualité introuvable

Action en cours

2019.09.12 Désobéissance civile, un mouvement mond...

1) Du 19 au 25 septembre 2019 à Brunsbüttel près de Hambourg (Allemagne), action Free the Soil de blocage d'une entreprise leader dans la production d'engrais chimique [ ... ]

Lire la suite...
2019.09.11 Marchons pour le climat

Marchons pour le climat Samedi 21 septembre, nous marcherons par milliers dans les rues, partout en France, pour dénoncer l’inaction climatique du gouvernement et exi [ ... ]

Lire la suite...
2019.09.10 Apprendre à désobéir

évènements désobéissants en région parisienne. septembre à Paris: Procès des décrocheurs de portraits d'Emmanuel Macron. Evènement Facebook.
 [ ... ]

Lire la suite...
2019.09.03 septembre au jardin

Semez les choux, oignons, radis, plantez les fraisiers, surveillez les limaces septembre au jardin

Lire la suite...
2019.08.02 Agir pour l'Amazonie

Vous aussi, vous avez ressenti de l’impuissance en voyant la forêt amazonienne en feu ? ci six gestes que vous pouvez accomplir pour lutter contre les flammes, à [ ... ]

Lire la suite...
2019.08.20 Apprendre à désobéir

Plusieurs événements désobéissants dans les jours et semaines à venir, dans toute la France et au delà: août à Bayonne, dans le cadre du contre-G7: Appel  [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions