V

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Les habitudes vestimentaires suivent les diktats de l’ordre moral ou de l’industrie textile. Un tribunal de Khartoum a en l’an 2000 condamné au fouet pour conduite indécente 9 étudiantes qui avaient pique-niqué en pantalon dans un jardin public ; en France le pantalon s’est généralisé pour les femmes à partir des années 1970 alors qu’il était précédemment interdit. De leur côté les hommes ont porté des robes jusqu’au XVe siècle en France et en portent encore dans de nombreuses régions du monde. Dans les premières années du XXe siècle en France, le costume de bain ne demandait pas moins de cinq mètres de tissu.  Mais le jersey de nylon détrône le jersey de laine dans les années 1950 et rapidement un bikini de 45 cm2 suffira à couvrir les femmes. Au delà de la relativité culturelle, presque tout le monde s’habille aujourd’hui comme la mondialisation libérale en décide. Alors que les moyens de communication de masse internationalisent un modèle vestimentaire comme le port de la cravate, des ethnies s’accrochent encore à leurs codes traditionnels comme le port du voile. Ni la religion, ni le productivisme ne doivent conditionner l’habillement, il s’agit de retrouver la simplicité vestimentaire.

Votre habillement doit d’abord être doux pour l’environnement :

La nudité sous le soleil, des vêtements produits localement pour le reste.