Le charbon n’est pas pour les pauvres !

Qui peut s’indigner que des dizaines de millions de Chinois – des centaines de millions demain – accèdent au bien être en recourant massivement au charbon ? Pourtant le charbon provoque des émissions de CO2 deux fois plus importantes que celle du gaz. Pourtant sa demande a progressé de 110 % entre 1970 et 2004 (49 % pour le pétrole). Pourtant les réserves ne sont pas si colossales que ça, BP les estime à 910 milliards de tonnes, soit 155 ans de production au rythme de la consommation actuelle.

Alors OUI, je m’indigne de ce charbon brûlé dans les centrales thermiques en Chine ou ailleurs. Si on veut lutter contre l’émission anthropique de gaz à effet de serre, si on veut préparer l’avenir de l’espèce humaine sur plusieurs millénaires plutôt que sur un ou deux siècles, alors OUI, il faut s’indigner de la consommation de charbon par les Chinois. Mais cela veut dire qu’il faut s’indigner encore plus fort sur le gaspillage éhonté de l’énergie, primaire comme les énergies fossiles ou transformée comme l’électricité, de la part de tous ces riches qui pianotent sur Internet et  se déplacent en véhicule personnel.

Pour en savoir plus, http://www.biosphere.ouvaton.org/

Partagez ...