Bill Gates veut réduire la population mondiale

Bill Gates a participé à une conférence TED en 2010, dans laquelle il évoque les défis climatiques et son travail à la fondation. Voici ce qu’il a dit : « Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards de personnes. On devrait atteindre 9 milliards. Avec de très bons résultats sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, le contrôle des naissances, on pourrait le réduire de peut-être, 10 ou 15 %, mais on gardera un facteur d’augmentation d’environ 1,3. » Attention, ce n’est pas la population que Bill Gates espère réduire de 10 à 15 %, mais son accroissement, qui est actuellement très rapide (le facteur de 1,3 correspond à une hausse de 30 % annuellement qu’il espère voir ralentir). Lors d’un entretien à CNN en 2011, Bill Gates avait déclaré que « les vaccins étaient la meilleure solution pour faire baisser la population ». Il ne s’agit pas d’utiliser les vaccins pour « tuer » ou « stériliser » la population, bien au contraire. M. Gates estime que la réduction de la mortalité infantile par le développement de la vaccination peut freiner la croissance démographique dans le monde. Il considère que ce progrès conduira, à terme, les parents à concevoir moins d’enfants, s’ils savent qu’ils vivront longtemps et en pleine santé. A terme, cela réduirait donc l’accroissement de la population mondiale. Il a développé ce raisonnement à plusieurs reprises. Aujourd’hui avec le coronavirus, Bill Gates est la cible de rumeurs et infox. Voici l’analyse des décodeurs du MONDE :

« Le centre Johns Hopkins « travaille à protéger la santé des populations face aux épidémies ». Elle mène des études financées des mécènes privés, comme la fondation de Bill et Melinda Gates. Face aux infox, le centre a publié un communiqué de presse le 25 janvier. Il confirme qu’un exercice de simulation de pandémie appelé « Event 201 », a été mené en octobre 2019 en partenariat avec la Fondation. Le scénario, tel qu’il avait été imaginé, prévoyait une épidémie dont l’épicentre se trouvait dans une porcherie au Brésil et qui allait causer beaucoup de morts. Il s’agissait d’une simulation et non d’une anticipation. L’ONG ajoute que « les données utilisées pour modéliser l’impact potentiel de ce virus fictif ne sont pas similaires au nCoV-2019 » ». (LE MONDE du 6 février 2019)

Commentaire biosphèrique : Vaccination ou pas, simulation ou anticipation, la problématique des épidémies dans un monde surpeuplé se pose. Un coronavirus qui met en quarantaine toute une ville (Wuhan, 14 millions d’habitants, devrait inciter nos dirigeants à (re)lire Malthus ! Si nous ne diminuons pas la concentration humaine, il y aura des guerres, des famines et des épidémies écrivait-il en 1798. Aujourd’hui en 2020 c’est une réalité. Mardi 4 février, trois autres villes, Taizhou (6 millions d’habitants), une partie de Hangzhou (10 millions d’habitants), et Ningbo (8 millions d’habitants) ont à leur tour pris des dispositions drastiques. Et apparemment ce n’est qu’un début, bientôt toute la Chine en quarantaine ? Pour en savoir plus, lire sur notre blog biosphere :

27 janvier 2020, Tout savoir sur le coronavirus 2019-nCoV

21 janvier 2020, Pandémies mortelles, SRAS, H5N1, H7N9

16 août 2017, Si les humains préfèrent famine, guerre et épidémies !

5 réflexions sur “Bill Gates veut réduire la population mondiale”

  1. Damned , j’ ai supposé aussi que la vaccination vue par Bill Gates serait celle qui permettrait de stériliser hommes / femmes par centaines de millions de façon « propre » : « je m’ a suis trompé  »
    Je ne sais si un tel vaccin existe mais les nazis auraient expérimenté cela : entre les mains de Mengele ou Rascher , ce vaccin est devenu une véritable horreur (injection d’ un composé issu du groupe des phenols par voie intra – uterine avec les souffrances qu’ on devine car le phenol est une substance toxique à l’ extrême)
    Voilà qui permettrait à la population mondiale de diminuer en grande proportion dans un délai très court !
    Qui devrait se faire vacciner ? Les lapinistes du monde entier (surtout d’ Afrique , d’ Inde ,
    d’ Amérique du sud , pardi !

    Au fait , la diminution de la mortalité infantile induit – elle réellement une baisse de natalité à terme ou , au contraire les familles du 1/3 monde continue la reproduction au même rythme sans rien changer .
    Je crains que cela ne continue de plus belle à « lapiner  » .

    1. Chantal de La Goyave

      Dans la forêt de l’automne, ce matin est arrivée une chose que personne n’aurait pu imaginer. Au bois de Morte Fontaine où vont à morte saison tous les chasseurs de la plaine c’est une révolution. Car ce matin un lapin a tué un chasseur. C´était un lapin qui, c’était un lapin qui ?
      Ce matin un lapin a tué un chasseur, c’était un lapin qui … avait un fusil. 🙂

  2. Malthus serait-il un disciple de Malthus ?
    En attendant, Bill Gates et Malthus, même combat.
    Bill Gates et Malthus seraient-ils des modèles de philanthropie ?
    En attendant, leur philanthropie (avec ou sans guillemets) fait le beau jeu du Capitalisme.

  3. C’est toujours l’injuste reproche qui est fait à Bill Gates il explique que la baisse de la mortalité infantile conduit à une baisse de la fécondité et donc finalement à une meilleure maîtrise de la démographie et on fait un raccourci en disant que les soins qu’il veut prodiguer aux enfants sont destinés à les tuer
    Que Bill Gates soit riche et que cela suscite l’hostilité (de ceux qui regrettent de ne pas l’être autant que lui ?) est une chose, mais cela ne les autorise pas à faire preuve d’une telle mauvaise foi. On peut certes discuter aussi de la nocivité éventuelle de l’usage généralisé des vaccins, mais certainement pas mettre l’intention de tuer derrière ceux qui en font la promotion. On ne fera pas de la bonne écologie sur la base de la mauvaise foi ou d’une posture anti-riche purement médiatique

    1. Sérieusement Didier Barthès, vous y croyez vous, à la philanthropie et à la générosité des milliardaires ? Pensez-vous sérieusement que la Fondation Bill Gates soit au service des pauvres sur cette terre ?
      Inutile de me répondre, vous pouvez bien sûr penser ce que vous voulez. Vous pouvez toujours juger que c’est injuste de chercher à faire planer le doute sur ce type, et qu’il faut vraiment être de mauvaise foi pour démontrer par a + b que sa fondation est au en réalité au service des multinationales, que ce qu’il donne d’une main il le reprend largement de l’autre etc. etc. Mais en attendant sachez que quand je vois la «réussite» de ce genre de type, eh ben je suis très fier d’avoir échoué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *