Comment lutter contre la pub, ennemie de l’écologie

La publicité n’est que la partie émergée de la société marchande et sa croissance dévastatrice. La publicité a essentiellement pour effet de propager le consumérisme, ce qui implique le productivisme et exploitation croissante des hommes et des ressources naturelles.

La question de la publicité est une illustration cruelle de la difficulté qu’il y a de nos jours à apporter des améliorations à un aspect particulier de la vie sociale, sans mettre en cause tous les autres aspects de celle-ci. Le reflux publicitaire ne résultera, à l’évidence, que d’un recul de la production marchande. C’est un des mérites des actions contre l’affichage que de ne pas avoir été menées afin d’obtenir satisfaction sur des revendications précises. Les actions publicidaires de 2003-2004, arrachages et barbouillages d’affiches, ont renoué avec la tradition luddite du sabotage, consistant à nuire aux dispositifs qui nous nuisent. Mais on ne construit pas une communauté de combat en un clic auprès de cyber-militants. Il manque des espaces de vie partagée et des pratiques communes quotidiennes, créant la solidarité des membres et la cohérence de leur lutte. Voilà pourquoi nous avons publié ce livre sous l’acronyme MARCUSE (Mouvement Autonome de Réflexion Critique à l’Usage des Survivants de l’Économie). Une cage ne se partage pas, elle se saccage.

La publicité nous fait apparaître comme souhaitable le renoncement à produire nous-mêmes, de manière locale et artisanale, les biens dont nous avons besoin. Ce n’est pas acceptable ! L’urgence politique est de reprendre en main, dans des collectifs à échelle humaine, nos conditions de vie. Ce sont ceux qui parviennent à se détacher volontairement de la consommation qui sont le plus épanouis puisqu’ils n’aspirent pas sans cesse à quelque chose de plus.

Source : De la misère humaine en milieu publicitaire par le groupe Marcuse

éditions La Découverte, 174 pages, 8 euros (2004, réédition 2010)

Un livre complémentaire, Désobéir à la PUB (par les désobéissants)

Edition le passager clandestin 2010, 62 pags, 5 euros

Pour découvrir l’action des militants antipub et les nouvelles formes de résistance qu’ils mettent en œuvre pour désobéir à l’emprise publicitaire. Face au totalitarisme soft de la pub, les actions légales ne suffisent pas à arrêter l’invasion.

Partagez ...

6 réflexions sur “Comment lutter contre la pub, ennemie de l’écologie”

  1. Pas du tout! Votre billet : »comment lutter contre la publicité » traite des moyens que vous preconisez pour « lutter ». Votre derniere phrase « les actions légales ne suffisent pas » en est le point d’orgue, et ce a quoi je reagis.

    1. Lutter contre l’agression publicitaire
      1) Actions légales
      – rejoindre le RAP, association Résistance à l’Agression Publicitaire qui réaliser des campagnes d’information, de sensibilisation et de pression sur différentes thématiques : actions contre les publicités autour et dans les écoles, actions symbolique de déversement de prospectus, etc.
      – actions d’autres groupes antipub
      Paysage de France : agir en justice pour réduire la pub illégale…
      Collectif contre le publisexisme (CCP) : livre et action directes sur les publicités sexistes…
      Casseurs de pub : détournement de publicités, campagnes nationales anti-consommation, semaine sans écran, journée sans achat…
      2) Actions « illégales »
      – action publique de dégradation de panneaux publicitaires : le collectif des déboulonneurs réalise des action de désobéissance civile à visage découvert. Lors des procès, leurs témoins sont là pour expliquer la dangerosité de la publicité…
      – actions de désobéissance clandestine. L’objectif et de se réapproprier l’espace publicitaire avec barbouillage ou remplacement des affiches publicitaires. Des collectifs comme zerowatt réalisent des actions d’extinction de panneaux publicitaires (il n’y a pas dégradation, mais infraction du domaine privé, l’intérieur du panneau publicitaire)…

  2. Platon a tout dit en ce qui concerne la loi, sa justice ou son injustice, et la necessite ou non de s’y soumettre. Je sais que vous n’etes pas des fans des Lumieres, mais je ne vous pensais pas si peu interesses par les Classiques.
    Vous ecrivez: « les actions légales ne suffisent pas « , c’est donc bien a la legalite que vous vous opposez. Quand a (votre opinion de) la legitimite et son rapport a la legalite: lisez Platon.

    1. Coq,
      Vous avez l’art de ne jamais parler dans vos commentaires de l’enjeu dont il s’agissait dans notre post, à savoir la lutte (nécessaire)contre l’emprise de la publicité sur les esprits (« comment lutter contre la publicité »). C’est dommage, en agissant ainsi nous ne pouvons pas approfondir les débats de société.

  3. Ce qui n’est pas acceptable, c’est que vous encouragiez l’illegalite. Relisez Platon (Criton on particulier).

    1. Coq,
      Que pourrait dire Platon (427-327 av.J.-C.) de l’emprise publicitaire actuelle sur nos capacités de réflexion ?
      Et puis ne confondons pas de façon superficielle légalité et légitimité…

Les commentaires sont fermés.

Comment lutter contre la pub, ennemie de l’écologie

La publicité n’est que la partie émergée de la société marchande et sa croissance dévastatrice. La publicité a essentiellement pour effet de propager le consumérisme, ce qui implique le productivisme et exploitation croissante des hommes et des ressources naturelles.

La question de la publicité est une illustration cruelle de la difficulté qu’il y a de nos jours à apporter des améliorations à un aspect particulier de la vie sociale, sans mettre en cause tous les autres aspects de celle-ci. Le reflux publicitaire ne résultera, à l’évidence, que d’un recul de la production marchande. C’est un des mérites des actions contre l’affichage que de ne pas avoir été menées afin d’obtenir satisfaction sur des revendications précises. Les actions publicidaires de 2003-2004, arrachages et barbouillages d’affiches, ont renoué avec la tradition luddite du sabotage, consistant à nuire aux dispositifs qui nous nuisent. Mais on ne construit pas une communauté de combat en un clic auprès de cyber-militants. Il manque des espaces de vie partagée et des pratiques communes quotidiennes, créant la solidarité des membres et la cohérence de leur lutte. Voilà pourquoi nous avons publié ce livre sous l’acronyme MARCUSE (Mouvement Autonome de Réflexion Critique à l’Usage des Survivants de l’Économie). Une cage ne se partage pas, elle se saccage.

La publicité nous fait apparaître comme souhaitable le renoncement à produire nous-mêmes, de manière locale et artisanale, les biens dont nous avons besoin. Ce n’est pas acceptable ! L’urgence politique est de reprendre en main, dans des collectifs à échelle humaine, nos conditions de vie. Ce sont ceux qui parviennent à se détacher volontairement de la consommation qui sont le plus épanouis puisqu’ils n’aspirent pas sans cesse à quelque chose de plus.

Source : De la misère humaine en milieu publicitaire par le groupe Marcuse

éditions La Découverte, 174 pages, 8 euros (2004, réédition 2010)

Un livre complémentaire, Désobéir à la PUB (par les désobéissants)

Edition le passager clandestin 2010, 62 pags, 5 euros

Pour découvrir l’action des militants antipub et les nouvelles formes de résistance qu’ils mettent en œuvre pour désobéir à l’emprise publicitaire. Face au totalitarisme soft de la pub, les actions légales ne suffisent pas à arrêter l’invasion.

Partagez ...

6 réflexions sur “Comment lutter contre la pub, ennemie de l’écologie”

  1. Pas du tout! Votre billet : »comment lutter contre la publicité » traite des moyens que vous preconisez pour « lutter ». Votre derniere phrase « les actions légales ne suffisent pas » en est le point d’orgue, et ce a quoi je reagis.

    1. Lutter contre l’agression publicitaire
      1) Actions légales
      – rejoindre le RAP, association Résistance à l’Agression Publicitaire qui réaliser des campagnes d’information, de sensibilisation et de pression sur différentes thématiques : actions contre les publicités autour et dans les écoles, actions symbolique de déversement de prospectus, etc.
      – actions d’autres groupes antipub
      Paysage de France : agir en justice pour réduire la pub illégale…
      Collectif contre le publisexisme (CCP) : livre et action directes sur les publicités sexistes…
      Casseurs de pub : détournement de publicités, campagnes nationales anti-consommation, semaine sans écran, journée sans achat…
      2) Actions « illégales »
      – action publique de dégradation de panneaux publicitaires : le collectif des déboulonneurs réalise des action de désobéissance civile à visage découvert. Lors des procès, leurs témoins sont là pour expliquer la dangerosité de la publicité…
      – actions de désobéissance clandestine. L’objectif et de se réapproprier l’espace publicitaire avec barbouillage ou remplacement des affiches publicitaires. Des collectifs comme zerowatt réalisent des actions d’extinction de panneaux publicitaires (il n’y a pas dégradation, mais infraction du domaine privé, l’intérieur du panneau publicitaire)…

  2. Platon a tout dit en ce qui concerne la loi, sa justice ou son injustice, et la necessite ou non de s’y soumettre. Je sais que vous n’etes pas des fans des Lumieres, mais je ne vous pensais pas si peu interesses par les Classiques.
    Vous ecrivez: « les actions légales ne suffisent pas « , c’est donc bien a la legalite que vous vous opposez. Quand a (votre opinion de) la legitimite et son rapport a la legalite: lisez Platon.

    1. Coq,
      Vous avez l’art de ne jamais parler dans vos commentaires de l’enjeu dont il s’agissait dans notre post, à savoir la lutte (nécessaire)contre l’emprise de la publicité sur les esprits (« comment lutter contre la publicité »). C’est dommage, en agissant ainsi nous ne pouvons pas approfondir les débats de société.

  3. Ce qui n’est pas acceptable, c’est que vous encouragiez l’illegalite. Relisez Platon (Criton on particulier).

    1. Coq,
      Que pourrait dire Platon (427-327 av.J.-C.) de l’emprise publicitaire actuelle sur nos capacités de réflexion ?
      Et puis ne confondons pas de façon superficielle légalité et légitimité…

Les commentaires sont fermés.