l’oxymore des Emirats arabes unis

Le propre de l’oxymore est de rapprocher deux réalités contradictoires. Développement durable, agriculture raisonnée, marché civilisationnel, financiarisation durable, flexisécurité, moralisation du capitalisme, vidéoprotection, etc. La montée des oxymores constitue un des faits révélateurs de la société contemporaine. Le clip publicitaire qui nous montrait la chevauchée d’un 4×4 dans un espace vierge cherche à nous conditionner à l’idéologie consumériste : en associant deux réalités contradictoires, l’espace naturel et la machine qui le dévore, il nous suggère perfidement la possibilité de leur conciliation. Si la contradiction et le conflit sont inhérents à tout univers mental, ils atteignent dans le nôtre une dimension inégalée. (La politique de l’oxymore de Bertrand Méheust)

Un exemple frappant d’oxymore nous est offert par LeMonde du 17 novembre : « Les Emirats arabes unis préparent l’après-pétrole en misant sur l’aéronautique. » Sachant que les avions utilisent du kérosène, et que le kérosène c’est du pétrole, on ne voit pas pourquoi des pièces détachées pour les A330 et autres plus lourds que l’air serait un investissement d’avenir. Le pétrole conventionnel, y’en a pour moins de 40 ans. L’émirat d’Abu Dhabi n’en est pas à sa première folie Alors qu’Abu Dhabi affiche l’empreinte écologique la plus élevée de la planète, il a posé cette année les premières pierres d’une cité écologique, Masdar city. En plein désert. Là où ne peuvent vivre que les campements de tentes et les chameaux.. C’est ici le lieu de rappeler l’étymologie grecque d’oxymore, qui signifie « folie aiguë ».

Plus l’on produira des oxymores, plus les gens seront soumis à une sorte de double bind permanent. Ils seront désorientés et inaptes à penser et à accepter les mesures radicales qui s’imposeraient dans l’ère de l’après-pétrole. Comme disait le perspicace Sheikh Rashid ben Saïd al-Maktoum, émir de Dubaï : « Mon grand-père se déplaçait en chameau. Mon père conduisait une voiture. Je vole en jet privé. Mes fils conduiront des voitures. Mes petits-fils se déplaceront en chameau. »

Partagez ...