on a tous besoin d’un cerveau

« Le plus amitieux programme d’énergie et de climat au monde » ! C’est ainsi que l’Allemagne présente le second volet de son plan climat (LeMonde du 20.06.2008). Mais que cachent les grands mots de la démocratie si ce n’est le maintien de grands maux. D’abord la chancelière corrige ses ambitions à la baisse dans la perspective des élections législatives de 2009 ; les Allemands sont de grands démocrates qui n’acceptent que ce qui semble aller ans le sens de leurs intérêts à court terme. D’ailleurs ils ont une industrie automobile grande pourvoyeuse de carbone, la chancelière sait aussi défendre le prestige et les emplois. Ce plan climat défend donc l’automobile, la réforme de la vignette a été repoussée à 2010. Ce plan climat se contente de faire payer un péage autoroutier plus élevé aux camions. Ce plan climat défend le statu quoi en ne pénalisant pas les propriétaires qui négligent leurs installations de chauffage. Ce plan climat n’atteindra ses objectifs que si l’industrie ouest-allemande en vient à d’effondrer. Le bon résultat du plan précédent tenait en effet à l’effondrement de l’industrie est-allemande.

             La Biosphère en a marre de cette civilisation thermo-industrielle qui n’a pour seul objectif que le gaspillage des ressources naturelles et la protection des inégalités. Mais elle sait que l’effondrement est en cours, il suffit de rapprocher le plan climat allemand de l’autre information donnée même page par Le Monde : « La réduction de la banquise menace de libérer les stocks de carbone du pergélisol arctique », un pergélisol qui stocke près de quatre fois le carbone contenu dans l’ensemble des réserves pétrolières. On a tous besoin d’un cerveau qui puisse penser qu’un autre monde est possible.

Partagez ...