pub immorale

Dans LeMonde du 29.05.2008, une pleine page de publicité sur les biocarburants. La société Abengoa Bioenergy, premier producteur européen de bioéthanol, nous présente « l’information manipulée » : « Le bioéthanol est le principal responsable de la hausse des produits alimentaires. Puis sa « vérité » : « Les principales causes des prix exorbitants des produits alimentaires sont l’évolution des habitudes alimentaires en Asie, se traduisant par une demande élevée de céréales, et le prix actuel du pétrole, qui a presque doublé depuis trois ans. De fait, il est estimé que l’impact à long terme des biocarburants sur les prix des céréales ne dépasser pas 3 % à 6 % par rapport aux prix de 2006. »

 

Dans LeMonde du 4.06.2008, même pas une semaine plus tard, une autre demi-page de publicité sur les biocarburants de la même société Abengoa Bioenergy, qui nous présente à nouveau « l’information manipulée » : « Les cultures dédiées à la production de bioéthanol se substituent aux cultures alimentaires. Puis sa « vérité » : « Ni les cultures dédiées au bioéthanol ni les cultures alimentaires ne connaîtront de pénurie de terres arables… »

 

Je ne relèverai pas toutes les manipulations de la vérité exprimées par ce discours publicitaire. Je me contente de remarquer que ce genre de pub est en totale contradiction avec le grand titre du Monde ce jour, 4.06.2008 : « L’ONU en quête d’un plan pour nourrir la planète ». Donc on ne sait pas encore comment nourrir une population en forte expansion, et pourtant une société agro-industrielle se permet de payer des pages de pub pour inciter à dédier des surfaces agricoles au bioéthanol : c’est immoral, arrêtons de faire de la pub pour les ennemis de la Biosphère.

 Encore une fois, nous voyons que même un grand quotidien de référence est l’obligé du système qui finance une bonne partie de son budget !

Partagez ...

1 réflexion sur “pub immorale”

  1. texte complémentaire :
    Sous la rubrique breakingviews.com, Martin Hutchinson faisait déjà fort dans LeMonde du 29.02.2008: « L’écologie n’empêchera pas le succès du charbon (…) L’arithmétique semble imparable puisque 80 % des besoins en électricité de la Chine proviennent des centrales thermiques (…) Aucune taxe raisonnable sur les émissions de carbone ne ralentira l’augmentation de l’utilisation de charbon ». Hutchinson récidive dans LeMonde du 7.06.2008. Après la défense du charbon, ce zigoto prend fait et cause pour les agrocarburants qui sont « injustement mis en cause » ! Il émet des sentences incompréhensibles : « Les subventions locales en faveur des agrocarburants ne permettent pas de produire de l’éthanol efficacement ». Selon lui, l’envolée des produits alimentaires ne viendrait pas d’une surexploitation des sols (jachère mobilisée par les agrocarburants, sucre de canne pour éthanol qui empiète sur les forêts tropicales…), mais du protectionnisme et d’une création monétaire excessive.
    Nous retrouvons donc avec ce zigue la vulgate libérale qui pense que le choix des cultures d’exportation améliore le sort des populations pauvres alors qu’elle fabrique en réalité des paysans sans terre ou des travailleurs exploités. Pour la responsabilité de la monnaie, le style devient emphatique : « Si la création monétaire est excessive, la consommation peut être artificiellement bien supérieure à la production ». Donc, avec des si, la consommation alimentaire pourrait ne pas être satisfaite parce que, comme chacun sait, l’alimentation répond à un besoin artificiel. J’y comprends plus rien, au secours !
    La question reste entière, où est la raison raisonnante quand Le Monde donne la parole à de tels « experts » ?

Les commentaires sont fermés.