C dans l’air, la bombe humaine

Hier soir, à 21h05 sur France 5. Documentaire de Coraline Salvoch et Alain Pirot (France, 2023). Inédit

Bientôt 10 milliards de Terriens :

C dans l’air. Démographie : la bombe humaine. ”

Résumé envoyé par Michel SOURROUILLE

Émission imbuvable, unilatérale, diluant le sujet de telle façon qu’on ne puisse s’y retrouver.  La question de départ a été mal présentée, « La bombe P » de Paul Ehrlich (livre de 1968) n’est pas citée. Dès le départ, on reste très longtemps sur le vieillissement comme s’il fallait obligatoirement faire des enfants pour sauver nos retraites ; on cite la Chine, malgré les 1,4 milliards de Chinois on ne se pose pas la question si c’est pas déjà un peu trop ! L’animatrice Caroline Roux tend le micro à Pierre, Paul ou Jacques sans vision d’ensemble du sujet à traiter, sans aucun sens critique, mais avec un savoir faire certain pour couper la parole aux invités…

François Gemenne, membre du GIEC et multi-intervenant dans les médias, a eu bien entendu un long droit à la parole alors qu’il n’y connaît absolument rien en malthusianisme. Le ministre de l’intérieur était aussi convié, on se demande bien ce qu’il venait foutre là. Jacques Attali :  « Ce serait bien qu’on soit un peu moins nombreux sur Terre, mais bon, la planète peut nourrir 12 milliards d’humains, n’oublions pas qu’on gaspille 40% de la nourriture produite, donc si on remédie à ce gaspillage, no problem ». L’occupation de l’espace, l’eau, le climat… ça n’existe pas, c’est le vieillissement de nos populations qui importe.

Ce qui se dégage pour le téléspectateur moyen sans connaissance du sujet ni esprit critique, c’est d’un côté « Dans les pays pauvres ils sont trop nombreux, mais leur demander de réduire leur population c’est raciste ». De l’autre, chez nous c’est le contraire, baisse de  la natalité en France, faut des étrangers pour sauver nos Ehpad. Mais attention, pas trop d’immigrés, les intégrer c’est dur, il faut qu’ils respectent nos valeurs, le drapeau, la marseillaise, etc. Ah, l’identité de la France! Et le réarmement démographique voulu par Macron… mais bon, on n’a plus le temps,  à demain pour un nouveau numéro de « C dans l’air » ».

En définitive un fourre-tout qui va maintenir le téléspectateur dans l’ignorance…. ce n’est pas ainsi qu’on va résoudre le problème de la surpopulation en France et dans le monde.

En savoir plus sur la surpopulation

Surpopulation… Mythe ou réalité ? (2023)

Un panorama des pays surpeuplés,

Surpopulation généralisée dans tous les pays

3 réflexions sur “C dans l’air, la bombe humaine”

  1. Gemmene est un opportuniste et un manipulateur professionnel. Son créneau l’écologie politique section giec, il adore parler au nom des scientifiques et sa spécialité, la politologie, c’est à dire l’art de faire croire n’importe quoi aux masses.
    Beurk, beurk, beurk

  2. Jamais content ! Je préfère encore écouter Souchon :
    – « Elle me dit que je pleure tout le temps, Que je suis comme un tout p’tit enfant
    Qu’aime plus ses jeux sa vie sa maman, Elle dit que je pleure tout le temps
    Que je suis carrément méchant jamais content, Carrément méchant jamais content »

    Mais qu’est-ce qu’il aurait fallu qu’ils racontent, qu’ON ne sache déjà bien sûr… et qui aurait-il fallu qu’ON invite, pour que ce soit délicieux ? Attali c’est une pointure quand même, non ?
    Oh certes, si ON avait eu Malthus, Tertullien, le commandant Cousteau, le Prince Philip et des lumières du genre… alors là ON aurait battu les records d’audience. Manque de pot ils n’étaient pas dispos.

    1. Allez va, si ce « C dans l’air » était imbuvable, voilà de quoi vous abreuver :
      – 125 belles citations sur la surpopulation et la croissance démographique (duraabl.com)

      125 c’est quand même pas rien. Si là n’y a pas de quoi réfléchir, alors je ne vois pas ce qu’ON pourrait FAIRE de plus. Pour commencer j’adooore le «belles». Liste imbuvable, j’ai pas réussi à rester jusqu’au bout. Toutefois, je retiens en 6 le témoignage de Tertullien. À son époque déjà (160-220) l’immense population de la Terre était déjà un fardeau. C’est fou quand même non ? J’aime bien celle d’Huxley (21) qui parle de la populace, un peu comme Platon avec son Gros Animal. Mais combien faut-il être pour former une foule, ou ne serait-ce qu’une bande de cons ? Et combien alors la Terre devrait-elle porter d’humains pour qu’il n’y ait plus de foules ? Ni de cons, comme ce pauvre Prince Philip (32 et 39), père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *