Jean-Paul Besset, coach de Nicolas Hulot

Jean-Paul Besset a été trotskiste ; mais il a finalement compris en 2005* qu’il était devenu inutile de se battre sur les rapports de production sans s’interroger sur les finalités de la production. Aujourd’hui son analyse se concrétise dans son choix de soutenir la candidature de Nicolas Hulot pour la présidentielle 2012. Pour mieux cerner la pensée de Jean-Paul Besset, et donc pour partie celle de Nicolas Hulot, nous vous présentons quelques extraits d’un texte* de 2008 :

« Ce n’est plus de rêves, aussi généreux soient-ils, dont l’humanité a besoin, mais d’une pleine conscience d’un réel catastrophique qui ne saurait s’interpréter comme une situation de rêve. Le réel ébranle et interpelle la totalité de nos systèmes et de nos références. Il présente un ensemble d’aspérités inédites qui préparent l’avènement d’une crise sans précédent dont chaque élément – écologique, énergétique, social, démographique, moral – alimente et accélère une trajectoire d’effondrement. Plus que jamais les faits commandent au politique et appellent une nouvelle stratégie pour l’humanité. A quels besoins prioritaires faut-il répondre alors qu’ils sont de plus en plus contraints, obligeant à penser d’ores et déjà l’organisation économique et sociale en termes de partage de la rareté et non plus de répartition de  l’abondance ?

Il s’agit de descendre plusieurs degrés dans l’échelle de l’alimentation, des déplacements, des productions, des modes de vie. Il ne faut pas seulement toucher au cœur de la machine techno-économique du productivisme et aux comportements consuméristes qu’elle conditionne et qui la nourrissent souvent avec entrain. Car l’action politique sur le réel peut-elle être efficacement menée sans accompagnement émotionnel ? Il faut donc réformer l’imaginaire du désir pour qu’il consente lui aussi à la conscience des limites. Il faut accepter d’être fini, d’être ici et nulle part ailleurs. L’érection d’une digue contre le désir hypertrophié qui se nourrit de lui-même passe sans doute par la promotion d’une certaine humilité, l’aspiration modeste à vivre en paix avec soi, avec les autres, avec la nature, avec la vie elle-même. Les transitions vont être redoutables, les arrachements douloureux. D’autant que, si l’on en croit les observations scientifiques concordantes, nous n’aurons pas le temps de les lisser sur plusieurs générations.

L’utopie, c’est la société de croissance, une illusion prédatrice qui aura bientôt fini d’épuiser la terre et de ruiner le monde humain. La décroissance n’est pas une utopie, mais une reconquête de la réalité et d’un monde humain ordonné à cette réalité, c’est-à-dire la Biosphère. Si la Biosphère est bien le foyer de la réalité, vivre en symbiose ave la nature terrestre, c’est, à proprement parler, vivre réellement. Les hommes, descendus des lieux communs qui les éloignent de la nature terrestre, doivent entreprendre de localiser leurs productions et leurs échanges, c’est-à-dire d’ancrer leur existence dans la sphère de la réalité. »

* Jean-Paul Besset, Comment ne plus être progressiste sans devenir réactionnaire (2005)

** Jean-Paul Besset, in revue Entropia n° 4, printemps 2008, Pour en finir avec l’utopie

Partagez ...

1 réflexion sur “Jean-Paul Besset, coach de Nicolas Hulot”

  1. couchouron yves

    Bonjour.

    J’habite à Lempdes dans le Puy de Dôme à la périphérie de Clermont Ferrand. Après plusieures années d’affrontement juridique le préfet du Puy de Dome a donné son aval pour la construction d’un incinérateur de déchets ménagers. Malgré l’avis de tous les experts en matière de santé publique, malgré les propositions d’indemnisation de la société VERNEA par Clemont Communauté, le projet est aujourd’hui en phase de chantier. Est-il encore possible de faire en sorte de d’arrêter cette folie polluante et dangereuse pour la santé de nos enfants, technologie d’un autre temps et qui va à l’encontre de tous les engagements de la France en matière de qualité de l’air.
    Une manifestation à eu lieu début mai qui à rassemblé des élus locaux mais seulement 2000 personnes.
    Pourriez vous me faire connaitre votre position personnelle sur cette situation et celle de Nicolas Hulot.
    Il est certain que le nucléaire et la politique de sortie ou non sera le sujet phare de l

Les commentaires sont fermés.