Jonas Vingegaard… plus fort que Lance Amstrong

Qu’on se le dise, les écologistes ne sont pas seulement contre les forçats du Tour de France cycliste, mais contre absolument tous les sports-spectacles où des athlètes dépassent les limites uniquement pour le fric, la gloriole ou l’espérance.

Lire, Tour de France, polluant et inutile

Le Danois Jonas Vingegaard s’est offert le 24 juillet sa première Grande Boucle. Le dopage a un peu moins bien fonctionné pour Tadej Pogacar, vainqueur du Tour en 2020 et 2021.

Toute domination en cyclisme provoque certaines réserves. « On est complètement propres, a clamé Vingegaard. Je peux le garantir à tous, personne ne prend rien d’illégal. » Amstrong disait la même chose à l’époque. Grimpeur né dans un pays plat, le Danois ne semblait avoir au départ ni le profil ni les résultats d’un futur vainqueur de la Grande Boucle. Avec une vitesse moyenne supérieure à 42 km/h pour le maillot jaune, le Tour 2022 est le plus rapide de l’histoire.

Quelques réflexions d’Internautes pour y voir plus clair

Filou2 : Battre des records de vitesse avec la canicule tout les jours me paraît plus qu’anormal, mais les organisateurs font l’autruche, le pognon rentre, le public est content, tout comme dans les années Armstrong.

Estragon : Vingegaard plus fort qu’Armstrong, à tous points de vue, comme ne l’ignorent pas tous ceux qui connaissent un tant soi peu le corps humain et ses limites. Et tous ces petits pharmaciens de l’ombre, qu’on ne félicite pas, qui ne grimpent pas sur le podium…

PHILEMON.FROG : Les 3 mn du résumé du final de Mende étaient éloquentes : un Australien et un Italien se dispute la victoire dans les 2 derniers km d’une terrible ascension, leur effort est maximal et tangible, leurs corps sont tordus sur leurs bicyclettes, les traits de leur visage sont torturés par la souffrance, le fighting spirit de l’anglo-saxon lui permet de renverser une situation compromise ; c’est superbe, presque homérique. C’est ça le vrai cyclisme. 3 mn plus tard arrivent les 2 premiers du classement : ils volent dans cette même côte, l’avalent 1 fois et demi plus vite que les 2 qui les ont précédés (et qui avaient 5 mn d’avance un peu plus tôt). Un petit coup tactique de l’un lui permet de vaincre l’autre mais tous deux arrivent sans fatigue apparente, presque près à repartir pour une nouvelle étape dans la foulée s’il le faut. Ca, c’est juste le cyclisme qui utilise tous les moyens possibles pour ressembler aux films de super héros.

Passant @ Philemon : Observation intéressante mais teintée d’un peu de subjectivité. Matthieuws et Bettini étaient les deux derniers attaquants d’une échappée partie depuis le matin. Wingegaard et Pogacar, premier et second du classement général, étaient restés dans un peloton mené par leurs équipiers. Ils ont produit leur seul effort dans la dernière côte, il est normal qu’ils aient monté plus vite que les deux rescapés de l’échappée. Encore une fois, si les coureurs (seulement les leaders ?) sont dopés, c’est à l’UCI de l’établir ou de nous dire qu’ils ne le sont pas.

PHILEMON.FROG @ Passant : Il y a un niveau à partir duquel une performance devient surhumaine. Quand un cycliste bat les meilleurs grimpeurs en montagne, les meilleurs rouleurs malgré un gabarit musculeux mais limité, les meilleurs punchers sur les côtes sèches, etc, on est légitime à s’interroger. Et personne ne fera quoi que ce soit. Ces compétitions sont populaires et très lucratives. Quant aux contrôles, seul le suivi longitudinal serait efficace. L’aicar n’est pas détectable, l’EPO difficilement : les nombreux vainqueurs du tour dont le dopage a été avéré entre 1996 et 2010, n’ont jamais été pris durant le TdF lui-même, hormis 1999. Même l’affaire Festina a éclaté après un contrôle routier. Mais le spectacle plaît et continuera donc. Bientôt, nous verrons des cyclistes volants…

EPGG : Pour rappel, tous les journalistes nous ont fait « croire » que Lance Amstrong était plus fort que tous les autres coureurs et cela soit disant sans dopage… pour 7 victoires au tour de France. Nous connaissons la suite.

Philippe C : Même si on est admiratif de ces gladiateurs modernes que sont les cyclistes (esclaves courageux, pétris d’efforts et de douleurs) on est en droit de se demander comment une épreuve aussi consommatrice d’énergie ( des centaines de voitures et de camions, une caravane commerciale d’un autre temps, des hélicoptères, au moins un avion ) et productrice de CO2 est autorisée ( en même temps que le grand prix de France de F1 encore pire) sans que les pseudo écolo d’EELV ne l’ouvrent.

Pascalou : Sauver la planète, on commence quand ? Du pain et des jeux, vous dis-je…

Lire, Le sport-spectacle, on tourne en rond

Partagez ...

2 réflexions sur “Jonas Vingegaard… plus fort que Lance Amstrong”

  1. Jonas Vingegaard… plus fort que Lance Amstrong, peut-être… En tous cas moins fort que Jeannie Longo. On ne nait pas cycliste, on le devient !

  2. Rien à foot !

    Que pourrais-je bien raconter … ? Jonas Vingegaard… connais pas. Tadej Pogacar… non plus. Cette ânée je n’ai pas vu la moindre image de ce grand cirque estival. Mais alors, rien !
    Absolument rien ! Alors plus ou moins fort qu’ Amstrong …

Les commentaires sont fermés.