La décroissance selon Delphine Batho

Le programme de Delphine Batho pour la présidentielle 2022, centré sur le concept de décroissance.

Pourquoi la décroissance ?

1. Constat implacable n°1 : la poursuite de la croissance du PIB est incompatible avec la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation du vivant

2. Constat implacable n°2 : la croissance ne fait pas le bonheur, au contraire, elle est synonyme d’explosion des inégalités et de frustrations

3. Constat implacable n°3 : l’objectif de la croissance est le principal obstacle à la transformation écologique 

4. Constat implacable n°4 : depuis longtemps des économistes appellent à rompre avec l’indicateur PIB et à sortir de la croissance

Comment la décroissance ?

5. Qu’est-ce que la décroissance ?

La décroissance est un mouvement volontaire et organisé de réduction progressive de la consommation d’énergie et de matières premières pour revenir au respect des limites planétaires en améliorant le bien-être humain.

6. Les écologistes doivent clairement assumer la décroissance

Tous les partis politiques, sans exception, sont prisonniers du consensus entre libéraux et marxistes autour du productivisme. Depuis des décennies, l’ensemble du débat politique tourne autour de la croissance, c’est à qui mieux mieux des solutions pour la relancer. Lors des dernières élections présidentielles, absolument tous les projets étaient basés sur une augmentation de la croissance. Dans les visions socialistes ou d’inspiration keynésienne, il faut que la « taille du gâteau » des richesses augmente pour mieux les redistribuer. Dans cette perspective, l’investissement écologique est un levier de relance de la croissance de l’économie, ce qui revient à une politique de croissance verte inopérante pour combattre le réchauffement climatique et l’effondrement de la biodiversité (cf. point 1). Le projet écologiste n’est pas compatible avec ces approches.

7. La décroissance a déjà commencé dans la société française, elle coûte moins cher et rend les gens heureux

8. Il y a une majorité potentielle pour la décroissance en France

Pour prendre connaissance du développement des points précédents, lire :

https://generationecologie.fr/2021/08/30/la-decroissance-pourquoi-et-comment/

Partagez ...

4 réflexions sur “La décroissance selon Delphine Batho”

  1. On rira (façon de parler) de leur apologie irresponsable de l’ immigration forcenée et des saillies de M. Rousseau dont je doute sérieusement de la bonne santé mentale !

  2. Etant « tombé  » par hasard sur le débat préalable à la primaire de EELV ,je dois avouer que M. Batho m’ a fait la meilleure impression parmi les 5 candidats en lice .
    Toutefois, ne nous trompons pas , elle appartient à un parti d’ extrême gauche , idiot utile du gros patronat (voir l’ apologie par Jadot des voitures électriques) et qui omet bien entendu la problématique démographique .

  3. – « 8. Il y a une majorité potentielle pour la décroissance en France »

    Le 03/10/2019 un sondage Aviva-BFM Business-Chalenges nous annonçait que les Français étaient plus «écolos» que jamais. 54% se disaient favorables à la décroissance (plutôt qu’à la Croissance Verte). Maintenant on sait ce que valent les sondages, quant à l’Opinion n’en parlons pas.
    Cet après-midi j’ai écouté (5 min) notre premier ministre, qui était très content. Après s’être félicité de la campagne de vaccination, qui a permis le reflux du Virus… il s’est réjoui du «rebond» de l’économie. Une croissance de 6% cette année ! C’est super ! Il espère 4% l’an prochain.
    C’est à désespérer ! En attendant bon courage à Delphine pour con vaincre tout ce joli monde.

    1. J’ai commenté hier ce point 8, en évoquant ce sondage. Par simple curiosité je viens de cliquer sur le lien qui mène au programme de Génération écologie. Et je vois que sur ce point 8, l’argumentation de Génération écologie ne repose que là dessus, les SONDAGES.
      Autant pour moi, c’est même 67% des Françaises et des Français… qui sont «favorables à la décroissance». L’ «argumentation» va jusqu’à parler de la Pandémie… qui «accélère la prise de conscience d’un nécessaire retour à l’essentiel [et blablabla]».
      Est-ce que ce monde est sérieux ?
      L’Opinion, il y a 1 an elle était CONTRE. En un rien de temps elle est passée POUR.
      L’Essentiel… pour les Français… on a vu ce que c’était. Cet été, des campings et des terrasses blindés ! Une ruée vers l’Espagne, moins contraignante. Bref le Virus n’a rien changé.
      Résultat, 6% de croissance en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *