Le pape veut faire des bébés à la chaîne

Avec 1,27 enfants par femme, l’Italie a enregistré « seulement » 400 000 naissances en 2020 pour 746 000 décès. Le Pape a appelé à faire « tout le possible pour vaincre cet hiver démographique qui va contre nos familles, contre notre patrie, et aussi contre notre futur ». Mais le pays compte 60 millions d’habitants et une densité de 200 hab./km2, soit un carré de 70 mètres sur 70 mètres pour chaque Italien, carré dans lequel pour être autonome il doit pouvoir à la fois faire son potager, nourrir son bétail, construire sa maison, trouver du pétrole, et même laisser un peu d’espace pour la nature sauvage…

Soit le pape n’est qu’un affreux nataliste, soit un parfait ignorant des réalités biophysiques, soit un croyant au miracle …. soit tout cela à la fois.

Lire, Le pape François, la question démographique

La population de la Péninsule passerait de 60,4 millions d’habitants actuellement à 58,3 millions en 2050. Lors des États généraux de la natalité le 14 mai 2021, le Pape François a donc lancé un appel à «inverser» la tendance pour remettre l’Italie en marche à partir de la vie : « Comment est-il possible qu’une femme ressente de la honte pour le plus beau cadeau que la vie puisse offrir ? Ce n’est pas la femme, mais la société qui devrait avoir honte, car une société qui n’accueille pas la vie cesse de vivre… Les enfants sont l’espoir qui donne naissance à un peuple ! Nous sommes appelés à transmettre la vie… Nous ne serons pas en mesure de nourrir la production et de protéger l’environnement si nous ne prêtons pas attention aux familles et aux enfants. La croissance durable vient d’ici… Le taux de natalité dramatique et les chiffres effrayants de la pandémie appellent au changement et à la responsabilité… Il faut des politiques familiales de grande envergure, fondées sur la croissance du bien commun à long terme… Il est urgent d’offrir aux jeunes des garanties d’emploi suffisamment stable, la sécurité de leur foyer… Et sans taux de natalité, il n’y a pas d’avenir.. C’est un défi non seulement pour l’Italie, mais aussi pour de nombreux pays, souvent riches en ressources, mais pauvres en espoir »

Lire aussi, Le pape François est-il pour la régulation des naissance ?

Quelle réponses faire au pape François, un anti-malthusien ?

– Un pape suit la vulgate selon laquelle il reste célibataire sans enfant. Pourquoi refuser aux autres ce qu’il s’autorise pour lui-même ?

– Un pape n’a rien à dire sur l’organisation de la vie civile dans un pays qui se veut démocratique. C’est au peuple de décider, les arguments d’autorité n’ont pas lieu d’être.

– Un pape ne peut s’appuyer sur ses livres sacrés, Ancien et Nouveau testament ne disent rien sur le niveau de population soutenable dans un territoire donné.

– Un pape ne peut accuser des femmes de ne pas avoir d’enfant, c’est leur liberté de choix d’avoir ou non en enfant qui serait vraiment désiré.

– Donner naissance à un enfant ne dit rien en soi sur sa vie à venir, le « droit à la vie » est une revendication soumise à contraintes multiples.

Lire, Covid-19, le « droit à la vie » est relatif

– Le bébé n’est pas un cadeau, il a un coût culturel et financier pour les parents, sans compter son empreinte écologique, importante pour un bébé italien.

– Trop d’enfants ne fait pas un avenir durable pour un pays quand cela s’accompagne d’un taux de chômage élevé, presque 10 % en Italie.

– Trop d’enfants nuit gravement à l’environnemental, en particulier réduit fortement l’espace dévolu à toutes les autres espèces animales.

– La croissance durable désirée par le pape est devenue impossible sur une planète dont l’activité humaine a déjà épuisé les richesses les plus accessibles.

– Comment demander des « garanties d’emploi » dans un contexte où tous les indicateurs économique et écologiques sont au rouge ?

– Le Pape appelle à des politiques familiales natalistes, Mario Draghi promet un chèque versé pour chaque enfant, jusqu’à ses 21 ans. Dramatique !

– Le pape n’a aucun droit à intervenir de quelque manière que ce soit dans les affaires économiques d’un pays.

– Le pape veut généraliser le cas de l’Italie à d’autres pays, or chaque territoire a ses données particulières et ses ressources propres.

– L’état de surpopulation est généralisé, y compris en Italie, 200 habitants au kilomètre carré, soit un rectangle de 50 mètres sur 100 mètres pour chaque habitant.

– Sans maîtrise de la fécondité humaine, il n’y a donc pas d’avenir.

– La responsabilité en matière démographique est de nous inciter à devenir malthusien…

Contactez l’association Démographie Responsable plutôt que le Vatican…

https://www.demographie-responsable.org/

Partagez ...

10 réflexions sur “Le pape veut faire des bébés à la chaîne”

  1. Il était un temps où ce pape , jadis curé , aurait risqué gros avec son prechi precha marxistocatho : un certain évêque Romero en a fait les frais dans les années 80 qui se fit rougir le pourpoint par un membre de l’ ARENA du major Daubuisson
    Par Lucifer , je commence cette année en force !😜

    1. Parti d'en rire

      En force ? BOF ! Mais bon. Mais puisque vous aimez les méthodes fortes… au lieu de bouffer du curé et du pape, et pour rester chez les Ritals… dites-nous plutôt ce que vous inspire leur satané Mario. Un drôle de clown celui-là aussi, non ?
      On raconte qu’il est très copain avec le notre, banquier comme lui et en même temps. Faut reconnaître que pour foutre la merde il est sont très forts ces deux là, non ? Et ne nous dites pas que ça ne vous filerez pas une petite érec… euh pardon, joie… si vous appreniez qu’un quelconque membre bien viril venait de leur faire rougir le machin. 🙂

  2. Sa saleté , François , apôtre des migrants et de tout ce qui immigre car ce sont des cathos potentiels qui pourraient grossir les rangs des laudateurs du prophète Jesus le Nazaréen , suspendu dit – on sur ordre du préfet Ponce Pilate , au clou au Golgotha et qui donna sa vie en endossant tous les péchés des hommes😂😂😂
    Dans la mesure où l’ Italie remigrerait tous les parasites y présents en innombrable quantité , la perte de 20 ou 30 millions d’ habitants serait une bénédiction (coucou françois , le théologien de la libération)

  3. Esprit critique

    Malthusien vs Anti-malthusien , choisis ton camp camarade !
    Quelles réponses faire aux réponses faites au pape François, qualifié ici d’anti-malthusien ?

    – Un pape suit la vulgate du célibat sacerdotal comme les malthusiens suivent la Bible (Vulgate) du Pasteur. Comme les marxistes suivent la bible ou la vulgate marxiste, etc.
    – Un pape, un curé, un imam etc. se doivent évidemment d’intervenir sur l’organisation de la vie civile, pays démocratique ou pas. Remarquons que lorsqu’ils le font et que ça va dans le sens des idéologues de telle ou telle vulgate… alors ces mêmes curetons les bénissent. Cherchez l’erreur.

    ( c’est pas tout )

    1. Esprit critique

      – Un pape s’appuie sur ses livres sacrés comme les malthusiens s’appuient sur les leurs etc. Et alors ? À chacun sa came, en attendant !
      – Un pape peut aussi dire, et en même temps : « Certains croient, excusez-moi du terme, que pour être de bons catholiques, ils doivent être comme des lapins.[…] Il y a quelques mois en paroisse, j’ai reproché à une femme enceinte de son 8ème après sept césariennes : ‘Vous voulez laisser orphelin sept enfants ? Cela est une irresponsabilité» (repris par Biosphère dans Le pape François est-il pour la régulation des naissances ? )

      Bref, tout ça n’est qu’une vulgaire guerre de religions.
      Tout ça ne nous avance en rien, tout ça est ridicule, ABSURDE !

      1. Didier BARTHES

        Dans cette réponse le pape faisait allusion à la santé de la femme, il ne la mettait nullement en garde contre l’explosion démographique.
        Son 8 ème enfant ne le gênait pas en tant qu’ajout au nombre mais en tant que problème médical. C’est par erreur que l’on a interprété les propos du pape sur le plan démographique.
        D’ailleurs il précisera sa pensée dans l’encyclique « Laudato si » ‘chapitre 50) en critiquant vertement les anti natalistes. François est un populationiste convaincu. Il faudrait lui rappeler que Jésus était fils unique et qu’il n’a pas eu d’enfant. Que d’autre part s’il a multiplié les pains il n’a pas multiplié les kilomètres carrés sur la Terre pour permettre à tous d’y vivre

    2. Une dernière pour la route.
      Le pape de Démographie Responsable nous dit :
      – « La responsabilité en matière démographique est de nous inciter à devenir malthusien… Contactez l’association Démographie Responsable plutôt que le Vatican… […] Sans maîtrise de la fécondité humaine, il n’y a donc pas d’avenir. »

      En voilà donc un autre qui vient nous chanter la responsabilité. Comme si la responsabilité se réduisait à la démographie ou la vaccination.
      Mais nom de dieu, mais quel est cet avenir qu’il nous souhaite, ce pape ?

      1. Parti d'en rire

        Merci la «Modération», d’avoir effacé mes précédentes conneries, en réponse à mon cher Didier, qui lui aussi fait ce qu’il peut etc. Les parties de ping-pong ne nous avancent à rien, les parties de bourre-pifs encore moins.
        Vive la Censure ! Avec modération ça va de soi.

  4. Parti d'en rire, en attendant

    « Le pape veut faire des bébés à la chaîne »… tiens donc ! Tayloriste en plus, le François !
    Et comment compte-t-il s’y prendre ? En mettant fin au célibat des prêtres, peut-être ?
    En chargeant des tas de nouveaux missionnaires de la Divine Mission de l’enseignement de la position du Missionnaire, en transformant les couvents en bordels-maternités, en ouvrant des milliers de baisodromes, ou bien en interdisant la vente de la Pilule dans les Monoprix ?
    Eh va savoir. N’importe quoi !
    Ben oui, François raconte n’importe quoi. Non seulement Anti mais en plus parfait ignorant.
    Et croyant aux miracles par dessus le Marché. Mon dieu quel affreux ce François !
    Mais de quoi a-t-il peur le François ? Du grand Remplacement peut-être, que le Vatican devienne La Mecque… eh va savoir. N’importe quoi ! En attendant, je préfère encore le Vatican transformé en maternité qu’en camp d’extermination.

  5. et bien dansez maintenant

    Mais il faut beaucoup d’enfants pour nourrir toutes les guerres futures pour les ressources, les énergies, l’eau, les sols fertiles…
    C’est juste pour faire de la chaire à canon, pas plus, promis.
    AMEN!

Les commentaires sont fermés.