Novembre 2022 consacré à la démographie

Nous avons consacré chaque jour de ce mois de novembre à la question démographique. Le passage aux 8 milliards d’êtres humains le 15 novembre de ce mois était à notre avis l’évènement le plus marquant de l’année 2022. La surpopulation conditionne en effet tout le reste, la pandémie, les famines, la guerre en Ukraine, la montée des extrêmes en politique, des États impuissants, etc.

Sur ce blog biosphere, nous essayons de faire progresser notre intelligence collective. Les commentaires sont libres. Le point de vue écologique que nous essayons de décrypter a ceci de révolutionnaire qu’il repose sur une analyse systémique : tout est interdépendant, la réalité est complexe et souvent contradictoire, mais l’urgence écologique ET démographique rend nécessaire la formulation de solutions… et l’action!

Pour agir avec l’association Démographie responsable,

https://www.demographie-responsable.org/

Proposition de politiques démographiques

Ainsi cette perspective  proposée par Robert Engelman, président du Worldwatch Institute de 2011 à 2014, peut servir de proposition pour un programme politique. Voici les 9 stratégies qu’il préconise :

1. Garantir l’accès de tous à une large gamme d’options contraceptives pour les deux sexes

On estime que 40 % de toutes les naissances au niveau mondial sont non désirées. Si toutes les femmes pouvaient décider du moment de leur grossesse, le taux de fécondité à l’échelle du globe passerait sous l’indice de renouvellement des générations. Alors que le monde dépense quelque 42 milliards de dollars par an en nourriture pour animaux domestiques, il suffirait de 24,6 milliards pour financer les services de planning familial.

2. Garantir l’éducation pour tous avec une attention particulière pour les filles

Les femmes n’ayant pas été scolarisées ont en moyenne 4,5 enfants, 3 après quelques années à l’école primaire, 1,9 avec une ou deux années de cycle secondaire. L’éducation permet aux filles d’explorer d’autres aspects de la vie que celui de la maternité.

3. Éradiquer le sexisme dans tous les aspects de l’existence

Les femmes qui sont en mesure de gérer leurs biens, de divorcer et de participer à la vie sociale à égalité avec les hommes sont davantage susceptibles de retarder leur maternité. Cette égalité est d’autant plus nécessaire que les hommes, dans la plupart des pays, tendent à souhaiter plus d’enfants que leur partenaire.

4. Proposer à tous les étudiants une éducation sexuelle

L’ignorance des jeunes est un obstacle à la prévention des grossesses. Ils ne savent pas comment fonctionne leur corps, comment refuser la relation sexuelle non souhaitée, comment éviter la grossesse.

5. Mettre un terme à toutes les politiques qui récompensent financièrement les parents en fonction du nombre d’enfants

Des politiques subventionnent la fécondité de sur-remplacement (des taux au-delà de deux enfants par femme), contribuant à engendrer des populations plus nombreuses qu’elles ne le seraient autrement. Les gouvernements peuvent maintenir les avantages financiers sans les lier au nombre d’enfants, en les associant à la parentalité elle-même.

6. Enseigner les relations entre population et environnement

Peu de systèmes scolaires dans le monde comportent un enseignement qui explique aux jeunes les interactions entre la taille de la population, l’environnement naturel et le développement humain. Une formation sur l’influence du nombre d’humains pourrait constituer une bonne incitation à une transformation culturelle hâtant la fin de la croissance démographique.

7. Chiffrer les impacts sur l’environnement

Une taxe carbone permettrait aux parents de mesurer l’impact de chaque être humain, de chaque naissance donc, sur l’environnement. Une tarification environnementale pousse à réduire les taux de fécondité puisque les couples comprennent que le coût d’un enfant supplémentaire s’avère important.

8. S’adapter au vieillissement de la population plutôt que de le retarder

Les impacts du vieillissement sont moins importants et durables que ceux de la poursuite de la croissance démographique. En effet, si tel n’était pas le cas, les décideurs de demain se verraient contraints de prendre en charge le vieillissement différé à un moment où la densité de population et les problèmes qui lui sont associés rendraient encore moins attrayante et réalisable une incitation à la poursuite de la croissance démographique.

9. Convaincre les dirigeants de mettre un terme à la croissance démographique

La population est devenue un sujet tabou en politique, dans les affaires internationales, et même dans les médias et l’opinion publique. Or, un ensemble de politiques visant à améliorer la vie des femmes, des hommes et des enfants aurait pour retombée le ralentissement démographique. Plus les gouvernements retardent les politiques préconisées, plus le monde devra gérer des populations denses et des augmentations du taux de mortalité.

Pour en savoir plus,

Alerte surpopulation – Le combat de Démographie Responsable

https://www.edilivre.com/alerte-surpopulation-michel-sourrouille.html/

Pour te procurer ce livre, tu peux faire une commande ferme auprès de ton libraire de proximité,

car les libraires ne peuvent retourner leurs invendus.

A défaut tu commandes à la FNAC qui référence ainsi le livre :

https://livre.fnac.com/a17437174/Michel-Sourrouille-Alerte-surpopulation

Partagez ...

8 réflexions sur “Novembre 2022 consacré à la démographie”

  1. L’ immigration délirante par l’ apport hypermassif et continu de gens de sac et de corde pour la plupart
    en Europe crée les conditions du désordre puis du chaos sans oublier les coûts énormes que ces gens induisent sur nos finances (M. Pince parle de plus de 50 milliards d’ € annuels )
    Il est donc normal qu’ effrayés par l’ invasion immigrée , la perte de repères , les différences culturelles , les agressions qu’ ils subissent , …
    la population de souche réclame de l’ ordre .
    Ordre et liberté ne sont pas incompatibles n’ en déplaise à MS et Meadows

  2. – « Sur ce blog biosphères, nous essayons de faire progresser notre intelligence collective. Les commentaires sont libres [et blablabla] »

    Quand on lit la présentation de «biosphere, le point de vue des écologistes» (20 mars 2018)…
    et qu’on voit à quoi se résume l’écologie sur ce blog… quand on voit l’ardeur, les stratagèmes, bref l’énergie que dépense le taulier (rédacteur en chef et sous-chef, «modérateur» bénévole à ses heures) de ce blog pour tenter de me neutraliser… qu’on compare ça à la complaisance envers un autre de ses 3 commentateurs dont la participation à cette fabuleuse «intelligence collective» se résume à cracher sur les «afromuzz», les «islamogauchos» et j’en passe des vertes et des pas mûres… là on se dit que c’est très grave.
    Finalement tout ça ne fait qu’accréditer ce que disait Vincent Cheynet dans La Décroissance juillet 2009, au sujet du côté pathologique de leur démarche.

    1. Nous avons consacré chaque jour de novembre à la démographie, et vous avez réussi à supporter l’épreuve. Nous vous félicitons.
      Quant à d’autres commentateurs de ce blog, obsédés par la question migratoire, nous pensons comme Meadows  en 2012 : « Soyons clairs, la démocratie en Europe est menacée. Car l’humanité obéit à une loi fondamentale : si les gens doivent choisir entre l’ordre et la liberté, ils choisissent l’ordre. C’est un fait qui n’arrête pas de se répéter dans l’histoire. L’Europe entre dans une période de désordre qui va mécontenter certaines personnes. Et vous allez avoir des gens qui vont vous dire : « Je peux garantir l’ordre, si vous me donnez le pouvoir. » L’extrémisme est une solution de court terme aux problèmes. »

      1. – « La surpopulation conditionne en effet tout le reste, la pandémie, les famines, la guerre en Ukraine, la montée des extrêmes en politique, des États impuissants, etc. »

        Comme s’il n’y avait que la « surpopulation » qui conditionnait tout le reste.
        De mon point de vue, d’abord d’être humain, l’ACCEPTATION de la réalité (ce qui est) jouera un rôle bien plus important sur la suite des évènements. Cette réalité c’est évidemment ces 8 milliards, l’inertie (qui veut que nous serons 10 milliards sauf si etc.), ces +1,5 ou +2°C, ces idées pourries qui progressent etc. etc.
        ( à suivre. Et ce sera donc la dernière)

      2. (suite et fin ) Pour moi, le mieux qu’on puisse FAIRE… en attendant… c’est d’abord d’arrêter de dramatiser encore plus la situation. Ça ne sert à rien, si ce n’est à échauffer toujours plus les esprits, et Dieu sait que ce n’est pas bon.
        Et puis participer à éradiquer le racisme dans tous les aspects de son existence (sexisme entre autres), promouvoir les vraies valeurs humaines (honnêteté, tolérance, partage, solidarité etc.)
        Tout ça doit aller dans le sens du développement de ce que nous pourrions appeler… « l’intelligence collective ». Dont je me fais une idée très différente de celle que vous rêvez de pouvoir imposer à la planète entière.

      3. « L’ extrémisme » naît de la pseudo démocratie ou démocrassouille générée par la profonde malveillance des gouvernants de gauchodroite (gauche caviar mondiliste et droite mondialiste financière).
        L’ exemple le plus frappant de cette malveillance est la rentrée annuelle dans une Europe béante de centaines de milliers de pseudo travailleurs issus d’ Afrique dont on se demande quels sont leur apport réel économique .
        Ces gouvernants craignent comme la peste tout referendum sur ce sujet .
        Il n’est guère difficile d’ attribuer à ces gens la responsabilité du grand remplacement .
        Remplacez le mot ordre par instinct de survie et vous serez dans le vrai .

    2. Le commentateur qui crache sur les afromuzz et les islamogauchos vous pi…e
      à la raie !
      A part étaler vos sornettes , bilevesées moralisatrices et vos états d’ âme dont personne n’ a cure sur ce site à part peut-être MS qui me semble bien complaisant avec un butor de votre espèce qui ne sait faire que critiquer de façon stérile mais est incapable de créer quoi que ce soit .
      Si vous êtes si fort , créez dons un site dédié à l’ écologie , faites des recherches de textes comme MS, qu’ on se marre un coup
      Vous vous emmerdez dans votre EHPAD d’ ancien fonctionnaire , alors vous semez la vérole sur un site .
      Faites donc un geste écologique et dégagez de la planète , cela fera un nuisible gauchiste de moins .

      1. Merci marcel de confirmer à chaque occasion ce que Vincent Cheynet a écrit dans La Décroissance de juillet 2009 :
        – « En fréquentant les milieux écologistes, nous croisons inévitablement des militants pour la réduction de la population humaine […] il est particulièrement aisé de percevoir le caractère pathologique de leur démarche ».

Les commentaires sont fermés.