Morts du Covid-19, l’indifférence s’installe

Denis Cosnard : « Bientôt près de 100 000 morts en France depuis l’apparition du virus. Et pourtant, pas de « confinement », mot récusé par le gouvernement. Les coiffeurs, les fleuristes, les chocolatiers, les libraires et les vendeurs de voitures ont été considérés comme de « première nécessité » et autorisés à rester ouverts. Emmanuel Macron estime que la France doit pour le moment « vivre avec « le virus, cela signifie aussi vivre avec les morts ». Le conseil scientifique le constate, « La lassitude a gagné nos concitoyens et nos soignants. Une certaine indifférence face aux chiffres des décès s’installe ». Le Covid tue avant tout des personnes âgées, qui seraient de toute façon décédées d’une autre cause, Personne ne représente les chômeurs, de même il n’y a pas de syndicats des malades, pas de lobby des endeuillés. Cette absence de relais contribue au « consensus inavoué », on tolère un nombre de morts qui aurait paru inacceptable il y a peu.

La mort d’un proche est une tragédie, mais du point de vue des gestionnaires de notre multitude, 100 000 morts n’est qu’une statistique. On compte dans le monde 2,7 millions de décès pour 124,8 millions de personnes malades du virus. De la cavalcade de chiffres, même l’opinion publique commence à être saturée. Les commentateurs sur lemonde.fr acquiescent :

Emma Paris : Ce que le journaliste du MONDE présente implicitement comme une forme d’égoïsme, voire de de cruauté collective peut aussi être vu comme une forme de sagesse et d’acceptation de la finitude imposée à notre espèce ; la prolongation de « la vie à tout prix », jusqu’aux plus extrêmes limites des forces naturelles, mais avec l’assistance d’une médecine de plus en plus ivre de son pouvoir, N’EST PAS l’idéal de la majorité. Beaucoup de gens préfèrent vivre en prenant le risque d’une mort prématurée plutôt que de s’économiser pour vivre « jusqu’au bout » ( de quoi? Jusqu’à quand ? 90 ans, 100 ans, 150 ?). S’éterniser en EHPAD le plus longtemps possible, quand on est dépendant, isolé et parfois inconscient n’a franchement rien de désirable. Arrêtez de nous présenter comme un progrès social ce qui s’apparente fort à la transposition techno-hygiéniste du bon vieux catéchisme.

Thymie : Notons le même phénomène de « désensibilisation » que pour les applaudissements (histrioniques) pour les « soignants héros » d’il y a un an, envolés, qui se transforment parfois en rancœur. « On s’habitue à tout » (les coréens du Nord à l’absence de liberté, les vénézuéliens à la pénurie, les américains aux guns, les chiites aux sunnites, les Français au djihadisme aveugle ainsi qu’aux 50 000 morts annuels par l’alcool…)

Paul L. : Je vais vous faire une confidence, beaucoup de gens meurent chaque jour en France.

Bofitude : Les morts ne votent pas.

De passage : La mort fait partie de la vie, nous ne la vaincrons pas, et ce ne serait pas souhaitable. L’âge moyen des personnes qui décède de la Covid reste équivalent à l’espérance de vie moyenne, personne n’est éternel. Les 200 à 300 morts Covid sont-ils plus ou moins évitables que ceux liés aux maladies cardio-vasculaires, au tabac, à l’alcool, à la pollution, aux produits chimiques… (1600 chaque jour, combien d’Airbus ?) ? Pour ces derniers, on n’hypothèque pas dramatiquement la vie des jeunes gens, et Le Monde ne fait pas d’articles s’offusquant de l’indifférence générale…

Eymeric L : Plus simplement, nous reprenons conscience que la mort fait partie de la vie, et que privilégier la vie individuelle au détriment de la vie collective n’a aucun sens face à un virus qui tue peu, proportionnellement.(ndlr, 2% des malades atteints du Sars-Cov-2)

Louisedo : L’arbitrage, c’est donc entre des morts aujourd’hui du Covid ou des morts demain d’un crash économique qui tuera les plus précaires.

MaLon : Et si l’indifférence à la mort était en fait une pulsion de vie ? On ne peut pas rester des mois et des mois à ne parler / penser / agir qu’en fonction de la mort.

Cumulonimbus : Existe-t-il un indicateur qui permettrait de calculer le nombre de vies épargnées grâce aux mesures sanitaires prises depuis le débit de la pandémie ?

Camtaoij : C’est assez simple, Cumulo, si on avait laissé faire, on aurait sans doute déjà atteint l’immunité collective, mais au prix d’environ 500 000 morts.

Savinien 2 : Alors oui, c’est grave la mortalité due au COVID, mais le reste, qui en parle encore ? Mortalité annuelle en France due aux différents cancers = 160000 en 2018 ; Mortalité cardiovasculaire = 150000

Partagez ...

25 réflexions sur “Morts du Covid-19, l’indifférence s’installe”

  1. C’est bien ce que je dis, tu n’as aucun argument à m’opposer, et donc tu procèdes à des attaques personnelles minables ! Portant mes arguments sont soutenus de preuve ! Déjà j’aurais du souligner le mensonge de gouvernements qui promettent un retour à la vie normale si on se vaccine et puis derrière renient leurs promesses en maintenant les masques et distanciations sociales aux vaccinés, ce ne sont pas le tarot mais des faits vérifiables quoi que tu en dises !

    En plus tu te mets à railler alors que je me fie à des informations officielles dont j’ai fourni les sources dans mes commentaires comme le fait que le Covid variant africain contourne le vaccin Astrazenecca

    1. Toutefois, il y a un truc que je ne pige pas dans ta logique. Et aussi curieux que cela puisse paraître, ça ne me laisse pas indifférent. Va comprendre.
      D’un côté (À 06:44) tu nous dis qu’on peut choper le Covid plusieurs fois, merci je le savais, et que «les vaccins ne fonctionneront jamais » (ça c’est toi qui le dit, ou alors tes tarots, mais peu importe).
      Et de l’autre (À 15:14)… tu nous dit qu’ils permettent d’être immunisé. Et tu nous assures qu’en étant vacciné, on n’a plus besoin de ce fichu masque, qu’on peut enfin se serrer la main et s’embrasser et plus si affinités, comme au bon vieux temps d’avant.
      Alors faudrait savoir… parce que là j’avoue que je sature. Dois-je aller me faire vacciner ou pas ?
      Si oui avec lequel : AstraZeneca, Pfizer, Spoutnik ou Compagnie ?

      1. Et ben tu lis mal ! Je dis que normalement si les vaccins du Covid seraient efficaces, on ne devrait plus être soumis à la distanciation sociale et aux masques. OR, des autorités comme Israël imposent toujours le masque et la distanciation sociale aux vaccinés. Autrement dit, les vaccins ne doivent pas être aussi efficaces que prétendus ! Il y a bien un problème non ?

        Que les vaccins ne fonctionneront pas oui, ils ne fonctionneront pas si le Covid mute en variant et contourne le vaccin, ce qui est déjà factuellement le cas avec le variant africain qui contourne le vaccin Astrazenecca, c’est un fait ! Le vaccin n’est efficace qu’à 22% ! C’est une donnée scientifique officielle, bref une preuve ! Et vu que le nombre de variants ne cesse de se multiplier, ça va être problématique de vacciner si à chaque fois le Covid mute et contourne le vaccin.

        1. On va voir sur la longueur d’années, mais c’est mal barré, c’est pour ça qu’en plus je t’ai parlé en terme de PARI ! Je parie sur le fait que les vaccins seront inutiles car c’est ce qu’il y a de plus probables vu les résultats actuels ! C’est de la déduction et logique et non de tarots dont tu m’accuses sur ce sujet. Bah oui ! On fait quoi si à chaque fois le Covid contourne les vaccins ???? (je te rappelle c’est ce qui est en train de se passer) Ben à part des traitements je ne vois plus d’autres solutions.

        2. Je n’en sais rien, si les vaccins sont aussi efficaces que prétendus… je ne suis pas toubib. Et je crois que même eux n’en savent trop rien. Je l’ai déjà dit on verra bien, donc patience.
          Maintenant si tu le dis, c’est que ça doit être vrai. Toutefois, même si t’es vacciné contre le tétanos (je le suis), s’il t’arrive de te faire une méchante blessure on va te faire une injection de sérum anti tétanique. On te dira que c’est par précaution… Dans un autre domaine, même si t’es équipé d’un ARVA je te déconseille les pentes raides par risque 5. Va comprendre.
          En attendant ça ne me dit pas si je dois me faire vacciner ou pas.
          AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou bien Spoutnik ?
          Au stade où nous en sommes, du Covid et du Climat etc. je vais aller voir sur Que Choisir ce qu’ils me conseillent. J’en profiterais pour voir aussi où en est la Chloroquine.
          La preuve que tout ce cirque ne me laisse pas indifférent. 🙂

          1. Pour ma part, pour le moment je refuserai toute vaccination anti-covid, pourtant je ne suis pas un parano anti-vaccin (j’en ai déjà 31 à mon actifs inscrits sur mon carnet de vaccination + feuille additive au carnet de vaccination + carnet) je dois être parmi les français les plus vaccinés de France déjà. Mon médecin m’a posé la question au bout de combien de temps je serai susceptible d’en accepter un, je lui ai répondu pas avant 2 ou 3 ans, voir peut-être jamais s’il s’avère ne servir à rien. Je lui ai évoqué les effets secondaires vraiment désagréables du vaccin h1n1 qui sont apparus au bout de 18 mois, alors je ne vais certainement pas accepter des vaccins improvisés dont on ne connaît pas les effets secondaires sur 18 mois à 2 ans.

          2. D’autant qu’il n’existe à ce jour aucun vaccin anti-covid universel, c’est à dire un vaccin qui enraye toutes les formes de covid, donc tous les vaccins qu’on nous propose actuellement je les juge inutiles puisque ce sont des vaccins partiels dont on ne connaît pas les effets secondaires à long terme. Bref pour moi c’est tout vu… Mais chacun ses choix !

  2. – « De la cavalcade de chiffres, même l’opinion publique commence à être saturée.  »

    Là on ne parle plus d’indifférence mais de saturation (Limite de la possibilité que possède une substance d’en dissoudre ou d’en absorber une autre). En effet, il y aussi de ça. Et là je pense à ce passage dans Les tontons flingueurs, quand nos compères commentent cette gnole bizarre, qui avait aussi comme un goût de pomme… «y’en a aussi ».
    Comme je disais précédemment, peu importe. Mais c’est vrai qu’on (l’Opinion) sature.
    Et pas seulement avec les chiffres du Covid, indicateurs, courbes, prévisions et j’en passe.
    Et pas qu’avec le Covid non plus.

    1. J’ai déjà dit que cette crise était du même ordre que celle du climat, du chômage et j’en passe. Quel que soit le problème, si l’on peut dire qu’on contrôle ou qu’on maîtrise tant bien que mal ici ou là, au niveau global (mondial) c’est autre chose. Pour le Covid nous voyons les limites de toutes ces mesures (gestes barrières, fermetures des frontières, etc.), il faudrait être fou pour dire qu’on maîtrise la situation, et nous verrons bien si le Vaccin règle le problème ou pas. Pareil avec ces mesurettes pour «sauver» le climat et la planète, pareil avec celles pour enrayer «l’explosion» démographique, le chômage, la misère etc.

      1. Pour tout et n’importe quoi on mesure les conséquences économiques, tant bien que mal on évalue les conséquences humaines et sociales, on fait des prédictions etc. On peut dire que tout le monde fait ce qu’il peut. Et en même temps, malgré toute la (les) propagande(s), tout le monde voit ce qui prime, ce que veut dire l’«essentiel» et blablabla.
        Et en attendant, chacun peut voir la peur et la défiance que tout cela génère et entretient. Sauf qu’en attendant, nous devons vivre. Et pour ça, à chacun came.

  3. 417 contributions sur le monde.fr !!! Je n’ai donc lu que ceux sélectionnés par Biosphère.
    L’indifférence c’est l’absence de sensibilité. Je ne pense pas qu’il s‘agisse de ça, je vois plutôt de la résignation, voire de l’acceptation. Il y a 2 jours nous parlions ici de résilience, de ce «vivre avec», et j’ai fait le rapprochement entre la «lutte» (ou «guerre») contre le dérèglement climatique et celle contre le Covid. Extrait :
    – « N’empêche qu’au niveau individuel la lutte ne vise qu’à assurer l’homéostasie.
    Vivre avec… ou mourir. » (25 MARS 2021 À 11:07)

    Emma Paris et MaLon évoquent la même chose :
    – « Ce que le journaliste du MONDE présente implicitement comme une forme d’égoïsme, voire de cruauté collective peut aussi être vu comme une forme de sagesse et d’acceptation de la finitude imposée à notre espèce »
    – « Et si l’indifférence à la mort était en fait une pulsion de vie ? »

    1. Comment pourrait-on être indifférent à la mort ? Et cette fameuse pulsion de vie, de quoi s’agit-il ?
      Et sa soeur, Thanatos, la pulsion de mort … Commençons déjà par comprendre ce qu’est l’homéostasie, c’est d’un niveau accessible à la plupart d’entre nous. Nous comprendrons alors pourquoi « On s’habitue à tout » (les coréens du Nord à l’absence de liberté, les vénézuéliens à la pénurie, les américains aux guns [etc.] »
      Peu importe ici le mot (indifférence, résignation, acceptation, résilience, pulsion de vie…) pour désigner la chose, nous devons comprendre que si notre intérêt est de continuer à VIVRE AVEC le Covid, et donc avec ses morts, avec la Mort, notre propre mort (l’idée de notre finitude) … il en est de même pour les autres problèmes. Il ne serait pas logique d’un côté de louer cette «forme de sagesse» et de la condamner d’un autre.

  4. « Louisedo : L’arbitrage, c’est donc entre des morts aujourd’hui du Covid ou des morts demain d’un crash économique qui tuera les plus précaires. »

    Mon pauvre Louisedo, nos chers mamamouchis gèrent tellement bien l’épidémie que moi je pense qu’on n’aura pas que l’un ou que l’autre, mais on aura les deux ! Beaucoup de morts du Covid parce que l’UmPs refusera toujours de fermer les frontières et beaucoup de morts économiques et non pas les plus précaires mais beaucoup de commerçants, artisans, restaurateurs et chefs d’entreprises qui seront en faillite ! J’ai envie de dire que les plus précaires survivront le mieux car ils sont en faillite depuis bien longtemps ! Et que les plus précaires voyagent peu donc ils s’exposent moins à la pandémie. D’après une enquête ce sont les chefs d’entreprises qui se choppent le plus facilement le Covid du fait qui voyagent beaucoup plus.

    1. Et surtout les gens qui se suicident facilement sont justement ceux qui avaient beaucoup d’argent et se retrouvent ruinés car ils ne supportent pas le déclassement et les chefs d’entreprise ne supportent pas voir leur création partir en fumée. Donc on aura les 2 une vraie hécatombe à venir… La mondialisation heureuse ! Ils ont tellement voulu maximiser les profits en intensifiant le commerce qu’ils vont perdre plus qu’ils n’auront gagner avec cette mondialisation
      Finalement après l’hécatombe virale et économique, les précaires qui vont survivre vont peut être enfin pouvoir respirer…

  5. Et oui vive la mondialisation heureuse grâce à la libre circulation des virus ! Comme on peut le voir, ce sont les pays qui ferment leurs frontières qui réussissent le mieux à lutter contre le Covid. En plus les dirigeants gèrent la pandémie comme un pied tout ça parce que par idéologie ils ont refusé de fermer les frontières. Du coup avec ces confinements à répétition l’UmPs a réussi mieux que Le Pen, c’est la frontière à domicile ! Chacun sa frontière ! Mais aussi chacun son administration puisqu’on s’autorise soi-même à sortir via une attestation qu’on s’attribue à soi-même ! A quelle sottise aurons nous le droit la prochaine fois ? Il faudra peut-être un Visa pour franchir la frontière de son voisin de palier pour prendre l’apéro ? Visa qu’on imprimerait soit-même dans son administration maison ! (ça va de soi !)

    1. Quant à l’immunité collective, ne rêvons pas c’est mal barré puisque des individus ont pu choper plusieurs fois le Covid après guérison. Puis quant aux vaccins, il est déjà prévisible qu’ils vont s’avérer inutiles à cause des variants. En effet le Huffington Post a publié l’efficacité du vaccin Astrazeneca sur l’article intitulé = « Les déboires d’AstraZeneca vus par des soignants: « pourquoi choisir le moins efficace? » Et alors l’Astrazeneca n’a seulement qu’une efficacité de 22% sur le variant africain ! Autant dire presque rien ! Bref selon moi les vaccins seront inutiles car le virus Covid mute et s’adapte encore plus vite que le virus de la grippe. Or déjà que pour la grippe le vaccin paraît trop tard car on créée toujours le vaccin contre la grippe de l’année précédente, qui fait que le temps que le vaccin arrive la nouvelle grippe est arrivée.

    2. Mais là, avec le Covid qui s’est trop bien propagé, on découvre de plus en plus de variants, au point qu’on va avoir un nouveau Covid chaque saison, et vu qu’on va toujours créer le vaccin contre la Covid de la saison précédente si ce n’est celui d’il y a 1 an, on aura toujours plusieurs métros de retard. Selon moi les vaccins ne fonctionneront jamais et seuls les traitements permettront de lutter contre la pandémie, et il faudra apprendre à toujours vivre avec le Covid, c’est irréversible.
      Après peut-être qu’il y aura une immunité collective mais ça prendra plusieurs générations mais elle ne sera pas obtenue par les vaccins mais naturellement

    3. Bon à présent qu’il existe des variants de Covid sur chaque continent si ce n’est pays voir région (comme en Bretagne). Quels seront les futurs Covid ? Ben avec nos UmPs qui s’entêtent à intensifier la mondialisation on aura le droit aux Covid Métis ! Ça promet ! Il paraît qu’avec la fonte du permafrost plein de cochonneries virales vont profiter de la libre circulation des virus je n’ose imaginer à ce qu’on va avoir comme saloperies si ces cochonneries se métissent avec le Covid ? Bref beaucoup de mondialistes heureux espèrent reprendre les voyages dans les 4 coins du monde, mais qu’ils ne rêvent pas trop, on n’est pas sorti de l’auberge avant 4 à 5 ans minimum (avec confinements) et encore en espérant que la médecine parvienne à trouver des traitements efficaces et que le Covid ne s’adapte pas trop vite aux traitements… Car l’histoire pourrait durer beaucoup plus longtemps… C’est la mondialisation heureuse où même les microbes se métissent…

      1. 6 pavés (ou pâtés) et je ne sais combien d’âneries. S’il me fallait toutes les pointer et les commenter, il me faudrait l’équivalent de je ne sais combien de tasses de café. Mieux vaut donc ne pas dégrader plus le climat.

        1. Toujours dans des déclarations brutes insultantes mais aucun argument à opposer… Dans tous les cas je parie que ça va se passer comme ça, rendez-vous dans 4 / 5 ans pour le bilan économique et sanitaire du covid

          1. Pour commencer tu n’es pas médecin (moi non plus), alors garde toi de raconter n’importe quoi au sujet de ce virus. Ensuite tu ne fais pas partie des décideurs (moi non plus), alors garde toi de les accabler plus qu’il n’en faut. Pour rien au monde je ne voudrais être à leur place. Enfin, on sait bien que tu possèdes le don de lire l’avenir dans les Tarots… moi non. Certes ça ne n’empêche pas de penser à demain, ni même de l’imaginer. Rose, noir ou vert de gris, ça dépend juste de ce chacun se plait à croire.
            Mais là le sujet n’est pas de parler de demain, ni des «futurs Covid » et/ou de ce que donneront les vaccins etc. mais seulement d’aujourd’hui. Le sujet c’est cette sorte d’indifférence qui s’installe. Remarque au passage que le verbe est au présent.

          2. Il n’y a pas besoin d’être médecin pour comprendre qu’on ira pas loin avec les vaccins à partir du moment où le virus s’adapte pour contourner les vaccins !

            Puis il y a les chiffres officiels, les pays qui ont fermé leurs frontières en temps et en heure s’en sortent beaucoup mieux que ceux qui ont laissé open bar l’accès au pays ! Quoi que tu en dises les chiffres ont parlé !

          3. Je t’en prie arrête tes bêtises ! Quant aux chiffres (TES chiffres officiels ?) … tu nous avais pourtant habitués à bien plus de «scepticisme ». Comme quoi, toi aussi, tu vois les choses comme elles t’arrangent.

          4. Écoute j’explique un truc, en Israël les restaurants et bars devaient pouvoir accueillir les gens vaccinés. Or même les vaccinés se devaient de continuer de procéder à la distanciation sociale et aux masques ! Conclusion étant que les vaccins ne doivent pas être si fonctionnels que ça ! Car lorsqu’on est vacciné on est immunisé et il n’y a pas lieu de maintenir les masques et distanciation sociale entre gens vaccinés. C’est un constat !

            Ensuite combien de morts par catégorie d’âge ? Entre les 1 à 10 ans, 11 à 20, 21 à 30, 31 à 40, 41 à 50, 51 à 60, 61 à 70, 71 à 80 ans et les + de 81 ans ? Plusieurs chiffres officiels de différents pays s’accordent pour dire que le Covid tue principalement les + 65 ans et essentiellement les +75 ans.

            Donc les bêtises c’est toi ! Tu n’as aucun argument alors tu te réfugies à présent à « Tu n’es pas médecin », désolé mais les gens sont assez grands pour traiter les informations et en tirer des conclusions

          5. Misère misère

            Bien sûr, je n’ai aucun argument, les bêtises c’est moi, et patati et patata.
            Et toi tu es le Champion de l’observation, du traitement de l’information, de la réflexion, de l’argumentation, des conclusions, des recommandations et bien sûr des prédictions.
            – « lorsqu’on est vacciné on est immunisé et il n’y a pas lieu de maintenir les masques et distanciation sociale entre gens vaccinés.  » (Professeur BGA)
            Dis-moi Professeur, peux-tu nous garantir que l’Israël en a définitivement fini du Covid ? Que disent tes Tarots ?
            Conclusion : toujours plus de tasses de café, tant pis pour le climat. Misère misère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *