À Davos, des inégalités obscènes

Depuis sa création en 1971, par Klaus Schwab et sa transformation, en 1987, en Forum économique mondial, il réunit une semaine durant à Davos le gotha des affaires et de la politique. Le thème de cette 54ᵉ édition est « Rebuilding trust », soit « Rétablir la confiance » en français. Voici quels éléments caractéristiques de cet événement réuni depuis le 15 janvier 2024.

Greta Thunberg se rend à Davos en janvier 2019, en train, ce qui a pris 32 heures depuis Stockholm.

En janvier 2020, l’héritier du trône britannique s’était exprimé à Davos : « A quoi bon tout l’argent généré dans le monde en continuant de faire des affaires comme si de rien n’était, en ne changeant rien, si ce n’est guetter qu’il ne brûle pas dans des conditions catastrophiques ? »

Donald Trump en janvier 2020 : « Je suis en route pour Davos, pour rencontrer les Leaders du monde et des affaires, et ramener des centaines de milliards de dollars aux Etats-Unis ! Nous sommes le NUMERO UN dans l’univers, de loin. »

l’ONG Oxfam : La fortune des cinq hommes les plus riches au monde est passée entre 2020 et 2023 de 405 milliards de dollars à 869 milliards de dollars… le patrimoine et les revenus cumulés de cinq milliards de personnes sur Terre ont reculé. En faisant pression sur les travailleurs et les travailleuses avec des salaires qui augmentent moins vite que l’inflation, en évitant l’impôt, en privatisant l’Etat et en participant grandement au réchauffement climatique, les grandes entreprises creusent les inégalités. Depuis 1980, l’impôt sur les sociétés a ainsi été divisé par plus de deux au sein des pays membres de l’OCDE, pour tomber à 23,1 % en 2022, détaille l’ONG.

Quelques chiffres pour aller plus loin

– les calculs d’OXFAM se basent sur la valeur boursière. On en est encore à confondre avec Oxfam patrimoine et cours de bourse…

– la plupart de ces milliardaires ne peuvent pas toucher à leur fortune car il s’agit de leur entreprise.

– demander de verser 3 à 5% de leur fortune chaque année au fisc, c’est leur demander de vendre une partie des actions.

– les avoirs totaux des milliardaires sont de l’ordre de dix mille milliards d’euros, soit 10% du PIB mondial.

– un couple titulaire du RSA avec 2 enfants touche en France environ 1 400 € (avec le forfait logement de 180 euros). Au Maroc, le salaire minimum est de 367 euros sans aucune aides sociales.

– le salaire annuel du président-directeur général d’Oxfam Grande-Bretagne a été en 2017 de 146 532 euros.

– Oxfam France, Cécile Duflot est la seule employée rémunérée et perçoit 7000 euros par mois n’est ce pas.

– normal qu’ils gagnent autant d’argent : ils mangent 67 beefsteaks, 18 kg de truffes et 26 louches de caviar par repas, ils ont de l’appétit  ces riches…

– la richesse excessive se traduit par un pouvoir excessif. Le pouvoir des citoyens peut-il exister face à un pouvoir de l’argent sans limites.

– le taux d’extrême pauvreté a été divisé par quatre : 9 % de la population mondiale vit aujourd’hui avec moins de 1,90 dollar par jour, contre 34 % en 1988.

– la baisse de l’extrême pauvreté durant cette période n’est dû en très grande partie qu’a l’extraordinaire développement de la Chine. Par contre l’indice de Gini (inégalités) augmente depuis 1990…

– si votre salaire double mais que le prix des biens quadruple, ce qui est courant dans beaucoup de pays en développement, vous n’êtes pas vraiment gagnant …

le.

– personne ne mange de l’argent et des actions. Répartir ces « richesses » ne rajoutera pas de pain dans la gamelle.

– si le capital de tous les milliardaires était transformé en argent sonnant et trébuchant et redistribué à tout un chacun on aurait : 1) une augmentation des rejets de CO² dûe à celle de la consommation (voyages, achats matériels, nourriture plus riche) 2) une poussée inflationniste.

– la moitié des Français fait partie des 10% les plus riches de l’humanité, je propose donc d’imposer les revenus a 100% à partir de 2000 euros par mois.

– cela ne me gêne pas trop qu’il y ait des super-ultra-riches, ce qui m’ennuie c’est que les vrais pauvres se reproduisent à une allure incontrôlable.

en savoir plus grâce à notre blog biosphere

l’oligarchie, ça suffit, out ! (2011)

extraits : Le gotha mondial des affaires et de la politique s’était retrouvé le 26 janvier 2011 à Davos pour le premier jour du Forum économique mondial. Trente-cinq chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que deux mille cinq cents décideurs du monde entier. La Chine a dépêché en Suisse la plus nombreuse délégation officielle (66 personnes). Davos, c’est donc le rassemblement d’une bonne partie de l’oligarchie qui nous domine…

Forum à Davos, le bal des hypocrites (2020)

extraits : Davos, il y a des tables rondes du type « Eviter l’apocalypse climatique ». 119 milliardaires, américains, indiens ou russes, défileront au cours de cette édition, pesant ensemble près de 500 milliards de dollars. Des centaines de militants marchent vers la station transformée en forteresse et dénoncent « une farce » pour sauver la planète… C’est un choc des titans, avec des préoccupations diamétralement opposées et des milliards là où ça fait mal…

12 réflexions sur “À Davos, des inégalités obscènes”

  1. La nouvelle ministre de l’éducation nationale, Amélie Oudéa-Castera, alors qu’elle était directrice générale de la FFT (fédération française de tennis) en 2021, gagnait 35 000 euros nets pas mois. Elle était certes joueuse de tennis de niveau international entre 14 et 18 ans, mais cela ne justifie pas de tels émoluments.

    1. Si un groupe social s’enrichit, c’est forcément aux dépens d’un autre groupe ou des ressources de la planète. La vie est toujours un jeu à somme nulle, on mange parce que d’autres sont mangés, on a un très gros bateau de plaisance parce que d’autres triment pour presque rien, on a un revenu très élevé parce qu’on a parasité les heures de travail d’autres personnes (extorsion de la plus-value). Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

      Dire qu’on échappe à cette loi implacable parce qu’il y a progrès technique est une foutaise. La tronçonneuse est plus performante que la hache, mais c’est la cause de la destruction accélérée des forêts. Le progrès technique nous fait oublier les limites, mais il n’ajoute rien aux richesses naturelles et au travail humain. La biophysique est impitoyable.

      1. Biosphère, je suis bien d’accord sur les confiscations des richesses par quelques uns au détriment des autres. Le vol de Marx.
        Il faut croire que certains sont plus malins ou féroces que d’autres.
        Cependant , c’est aussi la croissance, notion que j’ai du mal à comprendre, qui alimente les richesses de quelques uns.
        Croissance des ressources et croissance des consommateurs.
        La surpopulation est donc l’objectif des prédateurs.
        Toute cette croissance ne peut être infini. Le gouffre est au bout du processus de croissance.
        La surpopulation est un indicateur de cet abîme à venir.

  2. Le problème n’est pas quelques milliardaires (la valorisation boursière de leur patrimoine ne change rien au niveau de vie des gens, ni en plus ni en moins); le problème est que nous voulons être toujours plus nombreux et consommer plus. Les deux choses sont impossibles prises une à une et plus encore bien sûr prises ensemble.
    Tant que nous ne renoncerons pas à cet « idéal », les rencontres comme Davos ou les COP ou bien d’autres ne seront que des farces de façade. Ce n’est pas la faute des participants, c’est juste que l’objectif est par nature impossible.
    Comme beaucoup de gens sont pauvres sur la planète, il est impossible de leur demander de l’être encore plus, donc la seule solution est encore une fois d’être moins.

    1. Que «nous» VOULIONS consommer plus… toujours plus… admettons.
      Mais que «nous» VOULIONS être toujours plus nombreux… je ne suis pas d’accord.
      D’abord c’est qui ce «nous» ? En tous cas je ne fais pas partie de cette bande.
      D’autre part, c’est qui cette bande (de cons) qui nous chante que le Bonheur c’est d’avoir des avoirs plein nos armoires ? Je n’accuse pas Souchon bien sûr. Qui, du matin au soir, me dit ou m’oblige d’acheter ceci et cela ? De me faire plaisir, parque que je le veau bien !
      Et qui me raconte que le Travail c’est la santé, que la Réussite c’est la Rolex à 50 balais, que le Pass sanitaire c’est la liberté et patati et patata. Et qui, cerise sur le Cake, s’applique à ce que je reste toujours aussi con. Mort de trouille, noyé en pleine con fusion, incapable de décoloniser mon imaginaire, etc. etc. etc.

    2. Didier BARTHES

      Mais Michel C, regardez les manifestations qu’engendre dans la France des classes moyennes (donc très largement parmi les riches de la planète j) la moindre menace sur le niveau de vie (il est vrai à leur décharge que la vie dans les pays développés il existe une part écrasante de charges obligées, les prélèvements obligatoires tournent autour de 60 % ça c’est une folie bien sûr qui ne laisse aucune marge aux gens).
      Je vous rassure je n’ai pas de Rolex, j’ai une Swatch de base et ça donne l’heure avec la même précision et je fais mes courses à vélo.

      1. En ce moment :
        – Partout en Europe, la colère des agriculteurs gagne du terrain (Le Monde 20 janv 2024)
        Que réclament-ils, que réclamaient les Gilets Jaunes si souvent accusés sur ce blog ?
        La Rolex croyez-vous ? (Depuis que je suis en retraite je n’ai plus de montre). Veulent-ils manger 67 beefsteaks, 18 kg de truffes et 26 louches de caviar par repas (sic Biosphère) ? Soyons sérieux, tous ces gens-là combattent d’abord le Système. Trop gentiment à mon goût. Le Système, autrement dit cette oligarchie qui nous domine (sic Biosphère).
        Quand elle se rendait ici ou là, Greta aussi combattait le Système. Et combien comme ça ?
        Ne participons pas à diviser les uns et les autres, c’est jouer le jeu de ces oligarques. Maintenant, et je vous rejoins, commençons par nous situer, individuellement, sur l’échelle sociale. Au niveau local (France) ET au niveau global. Pour enfin admettre que nous (moi le premier) sommes des petit-bourgeois.

  3. Voilà un sujet qui nous change du Surnombre. Mais non, il faut que Biosphère en profite pour nous amuser. Pour bouffer de l’Oxfam et nous faire un extraordinaire cours d’économie.
    Juste pour en arriver à dire :
    – « cela ne me gêne pas trop qu’il y ait des super-ultra-riches, ce qui m’ennuie c’est que les vrais pauvres se reproduisent à une allure incontrôlable. »

    Autrement dit et pour ne surtout pas changer : Le Poumon vous dis-je !
    C’est vrai que c’est ennuyeux à la longue, ce problème pulmonaire. Sacré Biosphère va. 🙂

    1. Plus sérieusement :
      – « Davos, c’est donc le rassemblement d’une bonne partie de l’oligarchie qui nous domine. » (Biosphère : “ l’oligarchie, ça suffit, out ! “)

      Ben oui qui nous domine. Et c’est tout ce qu’il y faut retenir, de ce Barnum.
      Après ON peut toujours réfléchir à ce « out ».
      Mais d’abord qui c’est qui dit « ça suffit, out ! » ?
      Et c’est qui, en 2010, qui a dit (et écrit) : « Qu’ils s’en aillent tous ! » ?
      Que de la gueule bien sûr. En tous cas la Preuve que ce ça ne suffit toujours pas.
      Et qu’ils ont encore de la marge, pour nous dominer, toujours plus. Misère misère !

  4. Au 20 sept. 2023. Ben EuroMillions, Loto : 25 millions de joueurs et 220 millionnaires chaque année en France. 25 millions de Français jouent au moins une fois au Loto ou à l’EuroMillions chaque année en France. Et 220 d’entre eux deviennent millionnaires. C’est énorme 25 millions de joueurs en France ! En effet, sur 67 millions d’habitants, si on retire les catégories d’âge qui n’ont pas le droit de joueur, soit les moins de 18 ans, puis si on retire les vieillards qui ne sont plus en état de jouer ou n’ont plus aucune raison de joueur car ils ont fait leur vie, ben le ration de joueurs est juste énorme, c’est quasiment la population active française (29,7 millions d’employés en France). Bref quasiment tous les actifs jouent en espérant de devenir millionnaire. Autrement dit, les gens jugent n’en avoir jamais assez…

    1. – « sur 67 millions d’habitants ça fait tout de même 22,3 millions de personnes affamées dans le pays, sic ! » (BGA80 22 JANVIER 2024 À 00:44)

      Finalement tu nous dis là qu’il y a presque autant de joueurs que d’affamés.
      Et en même temps presque autant que la population active.
      Comme tu dis, c’est énoooorme ! T’es trop fort Toi !
      Parce que justement je con firme ta théorie, à la con. Je ne joue pas au Loto, ni à l’EuroMillions, ni à aucun de ces jeux à la con, je ne travaille pas… je mange à ma faim… et cerise sur le Cake j’estime en avoir bien assez. 🙂

      modération à Michel C.
      Bga80 parlait du ratio de joueurs, pas de ration alimentaire !

      1. @ modération : Je sais lire, j’ai bien vu que Bga80 parlait du ratio de joueurs.
        25 millions de joueurs, je suis d’accord, c’est énooorme ! Je faisais juste remarquer qu’il y en avait presque autant que d’affamés (c’est Lui qui le dit). Et en même temps autant que de gens qui bossent. Ou qui brassent du vent peu importe.
        Bga dit : «quasiment tous les actifs jouent […] Autrement dit, les gens jugent n’en avoir jamais assez…» Et ça con firme bien que pour jouer (gratter etc.) il faut vraiment être affamé. Ce qui heureusement n’est pas du tout mon cas.
        Ceci dit je ne vois pas trop le lien avec les oligarques de Davos. Ou alors, si c’est pour dire que ces misérables font rêver quelques 25 millions de français… je pense qu’ON n’a même pas besoin de parler du Loto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *