Croissance démographique, cancer de la Terre

« Il apparaît actuellement que le monde se soit donné pour objectif d’accroître à la fois la population et le niveau de vie matériel de chaque individu. Aussi la société ne manquera pas d’atteindre l’une ou l’autre des nombreuses limites critiques inhérentes à notre écosystème. Une population croissant dans un environnement limité peut même tendre à dépasser le seuil d’intolérance du milieu au point de provoquer un abaissement notable de ce seuil critique, par suite par exemple de surconsommation de quelque ressource naturelle non renouvelable. Pendant un certain temps, la situation est extrêmement dramatique car la population humaine, compte tenu du temps de réponse relativement long du système, continue à croître. Un réajustement à un niveau démographique plus bas ne pourra se produire qu’après une période de recrudescence de la mortalité par suite de carence alimentaire et de détérioration des conditions d’hygiène. »

Tel était le diagnostic posé par le rapport sur les limites de la croissance en 1972. Cinquante ans plus tard, ce diagnostic reste toujours vrai pour certains Internautes :

Démographie Responsable : Le rapport Meadows fête donc ses 50 ans en 2022, période pendant laquelle, excusez du peu, la population mondiale est passée de 4 à 8 milliards d’humains. Les problèmes soulevés alors ont donc mécaniquement doublé. Les projections onusiennes nous annonçant 3 milliards de bipèdes supplémentaires d’ici à la fin du siècle, la situation ira donc de mal en pis. Pour essayer de limiter la casse il faudrait décroître numériquement tout en diminuant évidemment les consommations individuelles d’un certain nombre d’habitants des pays occidentaux.

Zygmunt : Le malthusianisme et la limitation des naissances a mauvaise presse parmi les économistes orthodoxes et c’est une erreur car une humanité se multiplie, c’est des famines et des guerres en perspective. Alors utilisons le mot sobriété qui n’interdit pas le plaisir. Les solutions sont connues. La sobriété sexuelle c’est la contraception masculine et féminine. La sobriété énergétique, c’est la limitation des vitesses et la fin des villes lumières.

Roudoudou : Une fois de plus le sujet majeur, à savoir la maîtrise de la démographie, n’est abordé qu’à la marge par les médias. C’est pourtant l’alpha et l’omega de toute politique environnementale. En Afrique, il n’est pas possible de résoudre les problèmes de développement lorsque les infrastructures mises en place sont aussitôt débordées et dépassées par la croissance exponentielle de la population. Quant à l’occident, on ne peut pas avoir une population qui croit et qui, en même temps, veut avoir sa voiture, sa maison individuelle, son téléphone portable changé chaque année, etc.

Paul Ehrlich : Lorsque des cellules vivantes prolifèrent sans contrôle, il y a cancer ; l’explosion démographique c’est la multiplication sans contrôle des êtres humains.

Jacques81 : Prenez l’exemple de la population du Nigeria, 1960 : 45 M hab, 2020 : 210 M ; il n’y a pas assez de terre arable pour nourrir cette population aujourd’hui, alors en 2050 avec 100 M de plus ? Ce sera famines, guerres et épidémies, comme au Moyen-âge, et ce dans une large partie du tiers-monde.

Sergio : Bien d’accord avec vous. La population mondiale a été multipliée par plus de quatre au cours des cent dernières années. Ceci dit même si l’intensité énergétique de l’activité économique baisse sensiblement, les émissions de CO2 des pays développées sont encore trop élevées.

Ol verte : Les conditions physiques jusqu’aux trente glorieuses ont permis notamment la fabrication de beaucoup d’engrais, d’où la révolution verte, d’où l’explosion démographique à ce moment. Ces conditions : hydrocarbures abondants et peu chers, sont en train de se résorber. Peak-oil du pétrole classique en 2008, à venir pour tous les pétroles et un peu + tard pour le gaz. Les moyens de produire en masse et répandre les engrais peu chers se résorbent + ou – vite. Ceux qui ont bénéficié de la manne, nous tous, allons en souffrir.

Natali : Toujours les mêmes commentaires des malthusiens qui n’ont pas compris le problème. Prenons deux pays à la taille de population à peu près comparable : la France et la Tanzanie. La natalité en Tanzanie est effectivement plus de 2 fois celle de la France mais ses émissions de CO2 sont 10.000 fois moindre. Les amener à notre taux de natalité ne changera rien au problème. Le problème réside dans nos pays industrialisés.

le sceptique @ Natali : L’humain est un animal mimétique, dans toute son histoire il a copié et adopté des pratiques ayant émergé de-ci de-là à partir du moment où ces pratiques lui apportaient un profit matériel. Les Tanzaniens n’ont aucune raison de rester à leur stade actuel de développement et de consommation d’énergie puisqu‘ils sont informés qu’on vit beaucoup mieux ailleurs et autrement. La différence entre 1972 et aujourd’hui, c’est que l’ancien tiers-monde a disparu, que le débat ne se résume pas à un discussion entre Etats-Unis et URSS pour savoir le meilleur régime, que la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Indonésie et de nombreux autres pays ont entamé la modernisation (industrialisation) de leurs économies. Regardez où sont les hausses majeures de CO2 depuis 30 ans.

He jean Passe : Je rappelle que l’Afrique aujourd’hui c’est 1 milliard d’habitants et peut être 2 milliards en 2050, c’est de notre faute ? Si les occidentaux disparaissaient la pollution disparaîtrait-elle dans les pays du Sud ? J’en doute.

Michel SOURROUILLE : Le processus actuel de croissance économique élargit inexorablement le fossé absolu qui sépare les pays riches des pays pauvres. Le plus grand de tous les obstacles à une répartition plus équitable des ressources est l’accroissement de la population. C’est un fait partout observé, lorsque le nombre de personnes entres lesquelles une quantité donnée de produits doit être distribuée augmente, la répartition devient de plus en plus inégale. Une répartition équitable devient en effet un suicide social si la ration individuelle disponible n’est plus suffisante pour entretenir la vie. Les familles les plus nombreuses, et en particulier leurs enfants, sont statistiquement ceux qui auront le plus à souffrir de la malnutrition. En 1965, Boumediene déclarait en s’emparant du pouvoir qu’à la fin du siècle l’Algérie sera une grande puissance grâce à ses 40 millions d’habitants. René Dumont lui faisait tenir immédiatement un  message : « Sur 40 millions d’Algériens, il y aura 39 millions de miséreux et 1 million de privilégiés. »

Esteban Gignac : En 1972, je vivais dans un pays, l’Algérie, dont la population était de 15 millions de personnes. Aujourd’hui on arrive à 45 millions. J’ai cessé de m’inquiéter, on va dans le mur et on accélère. La nature fera le travail de régulation que l’humanité n’est pas en mesure de faire…

Partagez ...

15 réflexions sur “Croissance démographique, cancer de la Terre”

  1. Marcel Duterte

    Je suppose que le prénom de natali est jacques, le foldingue mondialiste .😎
    Le problème n’ est pas le CO2 mais la raréfaction des ressources due à la surpopulation !

    « Et en attendant, l’agriculture peut nourrir 10 milliards de terriens. etc. etc. etc. En attendant, telle est la Réalité ! »
    Je suppose qu’ il s’ agit d’ une conclusion à la Dufumier (un nom de circonstance) ou à la Ziegler 😁😁 : c’ est dire le sérieux de ces 2 zigotos ; il n’ a jamais été établi un « cadastre » des terres cultivables du monde entier pas plus que celui de leurs richesses minérales et donc de leur ertilité .
    On peut supposer que ces terres seront forcées à mort avec des engrais bien pourris et pollués par les substances en – icides pour arriver à combler les besoins même légers des
    terriens .

    1. Marcel Duterte

      La prudence voudrait que les terres cultivables encore en bon état biologique ne soient pas trop sollicitées et soient cultivées en mode biologique mais alors , il y a gros à parier que l’ objectif de couverture alimentaire de 10 milliards d’ habitants ne sra jamais atteint .
      Le grouillement et l’ étalement de ce sinistre bipède ont engendré la destruction des forêts surtout dans les pays du 1/3 monde , la surpollution de l’ air et des eaux (mers, fleuves) , la destruction de la faune sauvage , l’ urbanisation titanesque

      1. Marcel Duterte

        Les méthodes pôur limiter partiellement ou définitivement le grouillement humain , source de la plupart des calamités sur terre mais pas de toutes, sont assez cruelles : je les ai exposées crûment dans un commentaire précédent .

    2. Tout est lié certes. Toutefois cette question de savoir si l’agriculture (BIO évidemment) peut réellement nourrir 10 milliards de personnes n’est pas le sujet du jour. Et si cette ligne vous gène, faites comme si je ne l’avais pas écrite et con centrez vous sur les autres : les aides, les milliards de dollars, les hag etc.
      En attendant, conclusion à la Dufumier ou pas, la réalité c’est la réalité !

  2. Esprit critique

    Natali compare la France et la Tanzanie. En suivant, le sceptique lui sert sa théorie selon laquelle l’humain est un animal mimétique. «Dans toute son histoire» dit-il… comme pour nous faire entendre qu’il s’agit là d’une loi de la Nature. Qu’il nous explique alors ce qui anime ces peuples qui défendent leur mode de vie ancestral, souvent au péril de leur vie.
    Quoi qu’il en soit, si l’on en croit les prévisions qui faisaient suite au diagnostic posé par le rapport sur les limites de la croissance de 1972 (il n’y a aucune bonne raison de ne pas y croire) les Tanzaniens ont peu de chances d’accéder au mode vie des Français. Pas tous en tous cas. En attendant, même si beaucoup sont pauvres, les Tanzaniens ont déjà la chance d’habiter un des pays les plus pacifiques et stables d’Afrique.

    1. Natali dit que les malthusiens n’ont toujours pas compris le problème …
      Et de mon côté… vu que leur satané problème ne devrait pas tarder à se résoudre… je me demande toujours où ils veulent en venir. Autrement dit où ils souhaitent aller. Et ce qu’ils cherchent à nous mettre dans la tête.

      1. Marcel Duterte dit le misérable

        Les malthusiens savent au fond d’ eux -mêmes que le désastre se profile nettement mais comme ils sont pugnaces , ils se battent comme Don Quichotte contre les moulins à ponte

      2. Au moins c’est clair. J’ai déjà dit que de ce côté là je ne pouvais pas vous reprocher un manque d’honnêteté. Seulement qu’est-ce qui vous autorise de parler au nom DES malthusiens ? Pouvez-vous me dire si TOUS les malthusiens voient les choses comme vous ? Et si NON combien, etc.
        D’autre part, croyez-vous qu’il faille être malthusien pour comprendre que le Désastre se profile ? En attendant, plutôt que de me battre contre les moulins à ponte, moi je préfère encore me battre contre les moulins à vent. Et moi aussi je peut être pugnace.

  3. Parti d’en rire

    Si c’est un fait partout observé …autant alors en faire une loi. Et tant qu’à bien faire, une loi de la Nature. Voici donc la Loi Sourrouille (du nom de son inventeur) :
    – « lorsque le nombre de personnes entre lesquelles une quantité donnée de produits doit être distribuée augmente, la répartition devient de plus en plus inégale. »

    Adieu la division, les fractions, au diable ces satanées retenues et autres virgules ! La louche est désormais l’outil le mieux adapté pour l’inégalité dans l’accès à la grande distribution.

    1. Le plus grand de tous les obstacles....

      – « Le plus grand de tous les obstacles à une répartition plus équitable des ressources est l’accroissement de la population. » (Biosphère)
      Tel est un des postulats de Sourrouille. Voici le mien : Le plus grand de tous les obstacles n’est ni plus ni moins que le manque de sagesse. Autrement dit la Connerie Humaine. L’empathie, la compassion, l’altruisme, la réflexion, la capacité à prendre des décisions etc. sont à prendre comme des composantes de la sagesse.

    2. Démonstration (par l’absurde)

      À partir de l’exemple emblématique de Bernard, nous allons démontrer toute la validité de cet autre postulat, qui nous dit : «Une répartition équitable devient en effet un suicide social si la ration individuelle disponible n’est plus suffisante pour entretenir la vie.» (M-Sourrouille)
      Bernard a un certain nombre de sacs de riz à distribuer… En fonction du nombre de bouches à nourrir, il est très facile de déterminer (à la louche) le nombre de louches de riz pour chacun. Par contre, dans le cas où le nombre de bouches est supérieur à celui des louches…là ça devient un peu plus compliqué pour déterminer le nombre de grains de riz pour chacun.

    3. La Réalité

      Les aides (au Développement ?) ne sont que des aumônes que les riches donnent aux pauvres, ne serait-ce que pour se donner bonne conscience. Ces milliards de dollars ou d’euros ne sont que des peccadilles (PM : 10% du budget mondial annuel de la Pub suffirait à réduire de moitié le problème de la faim dans le monde). Les dix hommes les plus riches du monde ont un patrimoine combiné de 858 milliards de dollars, soit plus que les PIB des 85 pays les plus pauvres du monde (Learn Bonds oct 2020). D’autre part, la moyenne mondiale de l’empreinte écologique est de 2,84 hag (hectare global) par personne. Alors que le Français Moyen a besoin de 4,7 hag pour maintenir son niveau de vie… c’est 8,37 hag pour l’Américain ! (Si tous les humains consommaient comme lui il faudrait 5 planètes). De son côté un Haïtien a une empreinte de 0,67 hag. Et en attendant, l’agriculture peut nourrir 10 milliards de terriens. etc. etc. etc. En attendant, telle est la Réalité !

    4. Le cancer de la Terre… ce n’est ni l’espèce humaine Homme ni la croissance démographique… c’est la Connerie Humaine ! Et là encore il n’y a pas d’équité. Certains sont plus frappés que d’autres. Ce qui fait que la Connerie Humaine est totalement indépendante du nombre de bipèdes.
      De mon point de vue… un monde de 10 milliards de Sapiens (dignes de ce nom) restera toujours préférable à un monde de 500 millions de Shadocks.

  4. Et oui, pour que ça commence seulement à réagir un p’tiot en France il a fallu que le carburant augmente de 80 centimes d’euros en moins d’un an (et encore on en serait à 98 centimes sans la ristourne du gouvernement) et que les français apprennent qu’on risque des pénuries d’énergies pour se chauffer pour se rendre compte qu’il n’y aura plus assez de ressources pour tout le monde ! Et oui nous sommes trop nombreux que les bouches en trop vont s’éradiquer entre elles ! Que les états se réarment pour accéder aux dernières ressources naturelles…. Je vous l’ai dit depuis plusieurs années, au 20 ème siècle on a eu 1 seul Hitler, mais au 21 ème siècle on aura 1 Hitler par pays ! Les pogroms ont déjà commencé, comme par exemple l’Algérie qui expédie les migrants dans le désert, mais les pogroms vont s’accentuer, se multiplier et s’intensifier !

    1. Le Meilleur des mondes !

      – “ au 20 ème siècle on a eu 1 seul Hitler “
      Et 1 seul Mussolini, 1 seul Franco, 1 seul Staline, 1 seul Mao, 1 seul Pol-Pot, 1 seul Pinochet, 1 seul Ceausescu, 2 Duvalier et Jean Passe.
      Au 21 ème siècle, si on a un dictateur par pays (1 Xi Jinping en Chine, 1 Kim Jong en Corée, 1 Poutine en Russie etc. etc.) … en plus et en même temps on aura une dictature planétaire. Avec notre complicité elle est en train de se mettre en place. C’est celle des algorithmes, des GAFAM et de leur Big Data. Demain ce sera elle qui dictera aux petits dictateurs tout ce qu’ils doivent faire. Combien de blé et de plastique ils doivent produire, combien de centrales nucléaires ils doivent construire, combien de gens ils doivent former (formater), comme ci et comme ça, pour faire ceci et cela, combien ils doivent en éliminer etc. etc. etc. Ce sera formidable !

Les commentaires sont fermés.