D-Day versus élections européennes

Coup de tonnerre, Macron vient de dissoudre hier soir (peu après 21 heures) l’Assemblée nationale, nouvelle élection législative le 30 juin (1er tour). Il y en a un qui aime joue avec le feu !

Nous maintenons cependant notre article ci-dessous qui était programmé pour ce jour… Macron avait  mélangé élections européennes et combat contre l’extrême droite comme il a aussi mélangé élections  européennes et commémorations du D-Day. Le mélange des genres ne fait jamais bon ménage…

D-Day versus élections européennes

Les gouvernants nous prennent de tous temps pour des imbéciles, toujours prêt à devenir de la chair à canon. Et si on n’obtempère pas on se fait fusiller… pour l’exemple. Devenons objecteurs de conscience, opposés à l’usage collectif des armes, bénéficiant d’un statut voté en 1963. Une démocratie réelle n’est possible que si le citoyen peut s’opposer à un enrôlement dans une guerre qu’il jugera inutile. Or aucune guerre dans l’histoire humaine n’a montré sa nécessité. C’est pourquoi les commémorations du D-Day ne sont que  des hommages à la bêtise humaine. Cette cérémonie médiatisée et mise en scène pour les 80 ans de « la libération » devrait nous laisser indifférents : pourquoi mettre en avant quelques centenaires alors que ce qui est le plus parlant, c’est le nombre de morts sur la plage le 6 juin 1944 pour pas grand chose.

Ce qui soulève le cœur, c’est la récupération politique qui est faite du D-Day par les présidents des grandes puissances ; Emmanuel Macron en particulier ne fait qu’utiliser l’évènement pour parler de la guerre en Ukraine, du conflit à Gaza et des enjeux du scrutin européen. Jamais pour proclamer la fin de toutes les guerres. Le chancelier allemand Olaf Scholz est associé à cette commémoration alors que son pays était à cette époque maintenant lointaine l’ennemi déclaré. Pourquoi ne pas avoir fait autrefois l’union des peuples au lieu de toujours penser militarisation ? L’Union européenne essaye par exemple de chercher aujourd’hui la paix pas d’autres moyens que la guerre. Qu’il y ait eu des élections européennes le 9 juin 2024 montre parfaitement la pacification des relations entre la France et l’Allemagne. C’est une réelle avancée qu’on n’aurait jamais du éclipser par un retour 80 ans en arrière,  Ce n’est pas l’entrée des troupes alliées en France qui ouvre la voie à la démocratie et à la liberté. Cela n’a pas marqué définitivement « la fin du système barbare du national-socialisme et de son hystérie raciste » comme le voudrait Olaf Scholz. La montée actuelle de l’extrême droite en France comme en Allemagne montre clairement qu’aucun débarquement ne met un terme à la connerie humaine.

Précisons. Refuser l’usage des armes n’est pas un refus de se défendre. Le problème de fond, c’est le manque de conscience des citoyens. Hitler n’est arrivé au pouvoir qu’avec l’assentiment des Allemands. La France a fait des guerres colonialistes en Indochine et en Algérie sans demander l’avis du peuple. L’invasion de l’Ukraine par Poutine n’a pu se faire qu’avec l’accord global des Russes. Si tout le monde était objecteur de conscience, on résisterait avec succès à l’autoritarisme des gouvernants. Si tout le monde était objecteur de conscience, il n’y aurait plus de guerre. Le changement se fait donc d’abord par l’action individuelle. Encore faut-il qu’un jeune puisse se déclarer objecteur de conscience lors de la JDC (journée défense citoyenneté) obligatoire. C’est paradoxalement interdit, prétextant de la fin (temporaire) de la conscription.

Encore faut-il aussi que la recherche de la paix se concrétise au niveau collectif. Si nos dirigeants étaient conscients de l’impasse historique à laquelle nous a mené le fait d’aimer semble-t-il nous entre-tuer, ils remplaceraient le principe obsolète « Si tu veux la paix, prépare la guerre » par son alternative : « Si tu veux la paix, prépare la paix ». Candidat à la présidence de la république, un candidat crédible devrait annoncer dans son programme que la France ne veut plus être un pays supérieur aux autres disposant d’un droit de veto unilatéral. L’appartenance au bloc militaire que constitue l’OTAN ne peut que nous entraîner dans une spirale de la violence, il fiat en sortir. Si l’ensemble de l’appareil militaire français était confié aux mains de l’ONU, nos soldats auraient des casques bleus. On ne s’engagerait pas pour faire la guerre au nom d’une « patrie », mais comme membre d’une force internationale d’interposition dans les conflits armés. Et bien sûr la France engagerait de façon unilatérale un désarmement nucléaire intégral. Autant d’argent qui pourra être utilisé à de meilleures fins que le massacre potentiel d’énormément de civils.

Comme l’exprimait en 1934 Albert Einstein, pacifiste convaincu, « nous aurons le destin que nous aurons mérité ».

En savoir plus grâce à notre blog biosphere

Ukraine, éviter l’invasion était possible

extraits : Si les Ukrainiens avaient laissé les chars russes arriver à Kiev sans intervenir, un gouvernement pro-Poutine aurait été mis en place, mais il n’y aurait eu aucun morts. Certes une dictature peut perdurer, mais tant que les citoyens feront preuve de soumission volontaire. Aucune dictature n’est éternelle, d’autant plus qu’elle repose le plus souvent sur une seule personne. Hitler, Staline ou Poutine n’ont que leur temps, ils ne maîtrisent pas l’avenir. Le problème n’est donc pas l’absence temporaire de démocratie, mais l’inertie des peuples. Les militaires ont le pouvoir parce qu’ils sont institutionnalisés, on paye des impôts pour les équiper et les nourrir. Une population d’objecteurs de conscience ne se laisserait pas faire, elle aurait la capacité de résister à toute situation imposée à mauvais escient….

10 réflexions sur “D-Day versus élections européennes”

  1. Solenn de Royer (LE MONDE) : Apprenti sorcier ? Joueur de poker ? Pompier pyromane ? Dimanche soir, sur les plateaux de télévision, les mêmes mots revenaient chez ceux qui étaient chargés de commenter la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale. Une chose est sûre, M. Macron cherchait les moyens de se sauver, au soir d’une humiliante défaite. L’opération est follement risquée. A court terme, Emmanuel Macron donne le point à Jordan Bardella. A moyen terme, il prend le risque d’un nouveau revers électoral. Le plus probable, c’est que M. Macron hérite d’une chambre encore plus éclatée et ingouvernable qu’aujourd’hui. A force de jouer avec le feu, le chef de l’Etat pourrait finir par se brûler, contraint au départ.

  2. (suite À 15:36)
    Dans ma tête il y a longtemps que je me suis dit que le RN finirait par arriver au pouvoir. Que si les Français avait besoin de goûter à de la merde pour se rendre compte à quel point c’est dégueulasse… eh ben pourquoi pas !
    Seulement faut pas compter sur moi pour la leur servir. Parce que ça NON !
    Comme chante Zachary, c’est quelque chose j’peux pas faire ! (Travailler c’est trop dur)
    Bref, je me disais donc que ça serait en 2027. Mais finalement, pourquoi attendre ?
    Va pour 2025… et qu’ON en finisse, de cette merde ! ( à suivre )

    1. (et fin) Parce que je ne leur donne pas plus de 2 ans… à tout péter… pour qu’enfin les bœufs comprennent. Et pour qu’en 2027 ils retournent voter, bien sagement, la queue entre les jambes… pour l’Ordre et la Sécurité. Misère misère !

      Ils commémorent au mois de juin un débarquement d’Normandie
      Ils pensent au brave soldat ricain qu’est v’nu se faire tuer loin d’chez lui
      Ils oublient qu’à l’abri des bombes les Francais criaient vive Pétain
      Qu’ils étaient bien planqués à Londres, qu’y avait pas beaucoup d’Jean Moulin […]
      Êt’ né sous l’signe de l’hexagone c’est vraiment pas une sinécure
      Et le roi des cons sur son trône … il est français ça j’en suis sûr
      »
      ( Renaud : Hexagone )

  3. Franchement j’ai honte d’être français aujourd’hui, honte de faire parti d’un peuple qui préfère les discours populistes flattant leur bas instincts tout en étant totalement incohérents plutôt que de retrousser leur manches et se mettre au travail dans la solidarité et la lucidité face aux défis de demain qui sont immenses. Est-ce que cette dissolution va agir comme un electro-choc et le peuple de gauche écologiste va enfin prendre son destin en main ? je le souhaite de tout cœur mais ça va être court 3 semaines.

  4. major Daubuisson

    « La montée actuelle de l’extrême droite en France comme en Allemagne montre clairement qu’aucun débarquement ne met un terme à la connerie humaine »

    Question conneries, votre camp de gôche est imbattable qui favorise la cancérisation par l’ islam de l’ Europe : cet islam connu pour son pacifisme légendaire (lisez donc le coran si du moins vous ne vous endormez pas après lecture d’ une sourate) et son immense arriération surtout s’ il est la religion de populations frustes ,comme les adore notre cher gros patronat, dont vous êtes les idiots utiles avec ces crétins d’ escrolos .
    Avec des bisounours objecteurs de conscience , c’est – à – dire veules et incapables de se défendre contre de vrais barbares, vous allez droit au désastre avec votre pacifisme bêlant.
    Cessez donc aussi les allusions à Adolf et à sa folie guerrière , la vraie droite dure ne se revendique plus de l’ aquarelliste à part quelques débiles .

    1. Un membre du Rassemblement National commente le coup de poker tenté par Emmanuel Macron : « C’est chaud, c’est très, très chaud, lâche un cadre du parti, aussi excité qu’inquiet. Il veut montrer qu’on ne peut pas gérer, pour nous couper les jambes avant 2027. » Problème, quel discours tenir aux députés LR tentés par une hypothétique future coalition ? Mais le RN attend surtout de savoir si LR peut imploser sous l’effet de la tenaille imposée par la macronie et l’extrême droite, et pense pouvoir attirer une partie des députés de droite.

      Le parti espère boucler d’ici à lundi soir ses 577 investitures, puis les professions de foi. Elles reprendront une ébauche de programme qui commençait à dater.

      1. Ce calcul électoral de les laisser se planter au gouvernement est débile parce que comme toujours le RN fera ce qui plaît à la majorité. Tout sera beau et merveilleux, ils ne sont pas populistes pour rien. Je pense qu’ils sont archi-favoris, qu’ils passeront ( malheureusement ) et qu’ils y resteront, comme à chaque fois qu’on a pu leur entrouvrir la porte. Ils attendront 2027 pour parfaire leur mainmise sur le pays et arrêter toute opposition et c’est pas CNews qui va leur faire du tort….

      2. Mis à part le vomi du misérable major, je partage bien sûr les analyses et les ressentis des autres commentateurs. Tout ça ne sont que des stratégies, des coups de Poker.
        Seulement vu le climat, pourri, ON peut tout imaginer. Surtout le pire.
        Si… lors de ce «débat» qu’il souhaite tant, Manu terrasse la Marine, ou le petit Jordy, (il n’aura aucun mal, et donc aucun mérite)… alors peut-être que le Pôple y réfléchira à deux fois avant d’aller voter des conneries.
        Maintenant, si… dans un mois le Pôple est toujours aussi con (le contraire m’étonnerait) et que le RN con firme son score, alors Manu peut très bien démissionner.
        – Dissolution : Emmanuel Macron pourrait-il se représenter en 2027 en cas d’arrivée du RN à Matignon, et de démission de l’Elysée ? (Libération aujourd’hui à 11h35)
        ( à suivre )

    2. major Daubuisson

      Les propos du sénile des Pyrénées confirment ce que j’ ai écrit précédemment :
      la gauche dégénérée (pléonasme) et la droite molle mais financière et mondialiste ont mené ce pays au désastre : j’ inclus Sodomite 1er dans la gauche car socialope donc dépensier à tout va surtout pour ses copains bronzés, dût-il écraser le pays d’ impôts et de taxes et limiter la liberté d’ expression

      Modération à « Major » :
      vos propos sont hors sujet,
      Notre blog cherche à faire progresser l’intelligence collective, pas à la saloper…

      1. major Daubuisson

        Amusant de voir le genre de personnage que produit la gôche : Gluglu fils le socialope mondialiste , Stalinenchon , le Robespierre du 21ème siècle et son équipe de foldingues de la France islamisé ,dont on devine le goût du sang et de la répression comme les affectionnent tant les gauchiasses, les escrolos aussi experts en biologie que ma grand-mère en physique nucléaire mais péroccupés par la transsexualité .
        Pour parodier Caligula : si toutes les têtes de gauchistes pouvaient ne former qu’ une seule tête j e la trancherais avec un plaisir évident .

        Modération à « Major » :
        vos propos sont hors sujet,
        Notre blog cherche à faire progresser l’intelligence collective, pas à lui couper la tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *