Famine mondiale… parlons le malthusien

L’association Démographie Responsable est dans le sens de l’histoire et même si ses membres se désespèrent souvent de voir le message malthusien dénaturé ou dénigré, il faut rester confiant. En effet les commentaires ci-dessous sur lemonde.fr montrent bien le décalage total qui existe entre le traitement médiatique de la famine et la réalité du décalage entre population et alimentation….

Mathilde Gérard : Selon le dernier rapport sur la sécurité alimentaire mondiale (rapport SOFI) publié le 6 juillet 2022, près de 10 % de la population mondiale est touchée par la sous-alimentation. Les perspectives se sont fortement assombries avec la pandémie de Covid-19 qui a mis à l’arrêt notamment le secteur informel dont dépendent les populations les plus précaires. L’état des lieux est d’autant plus inquiétant qu’il n’intègre pas encore les conséquences de l’invasion militaire de l’Ukraine qui met en jeu deux acteurs majeurs des exportations de céréales, d’oléoprotéagineux et de fertilisants. Les agences onusiennes estiment que 3,1 milliards de personnes ne pouvaient se payer de quoi se nourrir sainement en 2020, soit 42 % de la population – une proportion qui grimpe à plus de 80 % en Afrique.

Michel SOURROUILLE : Il est inquiétant de voir le décalage entre la journaliste du MONDE Mathilde Gérard et beaucoup de commentateurs. Mathilde ne parle jamais de la problématique démographique alors que nous atteignons 8 milliards d’êtres humains avec une densité insupportable dans beaucoup de pays, même des pays qui se croient aujourd’hui développés (grâce aux combustibles fossiles). Les commentateurs se révèlent malthusiens, mettant en comparaison famine structurelle et pullulement humain. Quand je suis né en 1947, la population mondiale était de 2,3 milliards, si je vis centenaire, les statistique mondiales prévoient 9,275 milliards d’êtres humains en 2047, soit une multiplication par 4 au cours de mon existence. Comment nourrir suffisamment et loger décemment 7 milliards de personnes de plus au cours d’un seul siècle ? C’est absolument impossible. Ne pas dire la réalité, c’est se voiler la face. Il y a des négationnistes du climat, il y a aussi des négationnistes en matière démographique.

Christian31 : Je ne sais pas quelle est exactement la part de la non-maîtrise de la démographie dans ce difficile problème de la faim dans le monde, mais il est assez incompréhensible que cela ne soit pas évoqué dans l’article de Mathilde Gérard

Edgard Wibeau : « Conflit, climat, choc économique : c’est le cocktail explosif qui explique que la faim augmente », écrit Mathilde Gérard. Le facteur essentiel, qui est l’explosion démographique, n’est pas évoqué une seule fois dans cet article. Rappelons que le doublement de population en quelques décennies qui caractérise la totalité des pays où sévissent faim et malnutrition a plusieurs effets gravissimes : 1) il fait en sorte que les progrès – réels – faits en matière de productivité agricole sont désespérément réduits à moins que néant par l’augmentation du nombre de bouches à nourrir. 2) il conduit à la dégradation accélérée des écosystèmes, pour une augmentation transitoire de la production, se payant par sa diminution, voire sa disparition à un peu plus long terme.

Sauf qui Peut : Il ne faut pas être un expert de la FAO pour prédire une augmentation rapide de l’insécurité alimentaire sous les coups de boutoir des multiples crises qui vont interagir et s’alimenter (si on peut dire) entre elles. La véritable question est de savoir quand est ce que ces crises vont initier une décroissance démographique mondiale.

lecteur assidu : C’est sûr qu’avec une démographie non maîtrisée dans les pays du tiers -monde, les problèmes de nutrition sont devant eux.

Jean-Pierre M : Il faut qu’ils essayent la contraception…la pression démographique est en train de tout détruire sur cette planète.

Edgard Wibeau : L’accès à l’alimentation n’est sécurisé pour un pays que s’il est capable de produire celle nécessaire à sa population. Notamment parce que cela permet d’échapper à la spéculation. Or, la quasi-totalité des pays à fort indice de fertilité en sont totalement incapables, même de loin. Et ce n’est PAS la faute des occidentaux. J’ai longtemps travaillé dans le développement agricole. Sur le terrain, j’ai eu l’occasion de voir éclater certains des dogmes que l’on m’avait enseignés. En particulier, en ayant 6 enfants, depuis des générations, la famille subsaharienne détruit l’éco-système fragile dont elle tire sa subsistance : surpâturage, surexploitation du bois de chauffe, surexploitation des

Tomjedusor : La démographie humaine est intenable. On attend d’être 12 milliards pour comprendre qu’on arrivera jamais à retrouver un rythme à peu prêt soutenable pour la terre et l’homme? Un contrôle démographique mondial semble indispensable, malheureusement la prise de conscience viendra sûrement après de monstrueuses famines .

Andrew Brown : Nous n’avons jamais été capables de nourrir tout le monde, pourquoi serions-nous capables de le faire quand nous sommes cent fois plus nombreux qu’avant ? La surpopulation humaine, couplée à notre incompétence et à notre inhumanité, nous condamne à un avenir d’une grande violence qui seule est capable de remettre (provisoirement hélas) les choses à plat.

Lambda69 @Andrew Brown : La crise de la Covid-19 a créé un manque à gagner, dans le monde entier, de 20 000 milliards d’euros… Donc, à votre avis, pourrait-on nourrir tout le monde ?!

Andrew Brown @lamda69 : Oui, les billets de banque, légèrement grillés et savamment épicés, sauveront d’innombrables vies.

Partagez ...

4 réflexions sur “Famine mondiale… parlons le malthusien”

  1. Marcel Duterte

    Que nous dit le malthusien de base ?
    Il nous dit que la surpopulation humaine est un problème majeur mais qu’ il n’est pas le seul et l’ unique .
    Il nous dit aussi que si un problème alimentaire existe qque part dans le monde alors la surnatalité / surpopulation rend ce problème quasi insoluble .
    Il nous dit aussi qu’ il faut mettre en adéquation la quantité de ressources disponibles avec le chiffre de population (si une terre cultivable donnée peut nourrir en céréales / légumes ou … ,un chiffre de population donné , il est alors dangereux de la « forcer » avec des engrais et pesticides, fongicides, à outrance sous peine de la rendre stérile : le fameux banquet de la nature de Malthus)
    Malthus a fait des constats mais n’ a pu proposer des méthodes de limitation puis décroissance de la population humaine : j’ en ai déjà parlé dans des commentaires précédents et mes methodes n’ ont rien de douces !

    1. Si être malthusien (de base) se limitait à admettre la surpopulation humaine est un problème, alors je n’aurais aucune difficulté à m’en revendiquer. Seulement il y a tout le reste. Oh que si ! Malthus a proposé des Yakas, pour faire décroître la population humaine. Plus exactement celle des pauvres. Les plus nombreux évidemment. Déjà ne pas les aider. Les maintenir dans les pires conditions, les faire vivre dans des cloaques, pour qu’ils chopent des maladies, etc. etc. Seulement on me dira que ce que je raconte là c’est la Preuve que je n’ai pas compris, ce que voulait dire exactement ce brave pasteur. C’est c’là oui !

  2. – La faim dans un monde d’abondance : des causes évitables, des solutions durables
    ( OXFAM France – 18 FÉVRIER 2021 )
    Là encore, pas un mot sur le Surnombre ! OXFAM doit être exécuté !
    La liste des Affreux est interminable. Ce sujet (soi-disant tabou) n’a donc pas fini de nous occuper, en attendant. Prenons déjà ce fameux rapport, à l’origine de cet article de MG, et donc de celui de Biosphère… ce dernier rapport sur la sécurité alimentaire mondiale (rapport SOFI) publié le 6 juillet 2022 (lisible sur fao.org) … là encore on peut chercher. Notamment dans le chap.3 : principaux facteurs à l’origine des évolutions récentes en matière de sécurité alimentaire et de nutrition). Je n’ai pas trouvé…
    Alors faudrait peut-être pas trop accabler cette pauvre Mathilde.
    Conclusion : les Affreux n’ont toujours rien compris.

  3. Parti d'en rire

    Sur un sujet comme celui-ci, la Famine, ne pas parler malthusien c’est impardonnable.
    Que dis-je, c’est un péché mortel ! MG (Malthilde Gerard) doit être exécutée !
    Ce que je trouve inquiétant (ou marrant, selon le point de vue), c’est cette vision binaire que cherchent à nous imposer certains Malthusiens.
    D’un côté les gens bien, Eux, les Malthusiens… et de l’autre… les Autres.
    Les GB (Gens Bien) sont ceux qui parlent la langue du Pasteur, le malthusien si vous préférez.
    Malthilde Gerard n’est pas GB, c’est juste une MG (Mauvaises Gens). Les MG, les curés, les curetons, les mécréants, les négationnistes et j’en passe, tous ces gens là constituent l’affreuse et monstrueuse race Nataliste ! Et ce sont eux, comprenez par là les Autres, les Natalistes, qui sont les premiers Responsables de tous les problèmes du monde.
    Et c’est à cause de tous ces affreux que le monde va si mal !
    Que dis-je, que certains Malthusiens vont si mal !

Les commentaires sont fermés.