« L’émission pour la Terre » : dix geste écolos

96 % des votants sont prêts à ne manger ni viande ni poisson une fois par semaine. L’intention ne vaut pas l’action, mais« L’émission pour la Terre » de Nagui et Anne-Elisabeth Lemoine sur France 2 le 15 octobre avait au moins l’avantage de médiatiser un tout petit peu l’idée de sobriété dans nos comportements : « acheter des fruits et légumes de saison », « se chauffer à 19 degrés », « planter des fleurs pour les abeilles », « donner du temps à une association pour la nature », « remplacer gobelets et bouteilles en plastique par une gourde », « acheter moins de vêtements » , « ne pas prendre sa voiture pour des trajets inférieurs à 3 kilomètres… si c’est possible » ; « ne pas prendre l’avion pendant un an ». etc. Une manière de greenwashing pour récupérer à des fins marketing la préoccupation écolo du grand public Ce n’est pas à la hauteur de l’urgence.

Ce ne sont dix gestes pour la planète qu’il faudrait mettre en œuvre personnellement, ce sont des milliers de gestes, et cela de façon drastique : ne jamais prendre l’avion, marcher ou rouler en vélo, manger végétarien plusieurs fois par semaine, ne pas faire de tourisme, vendre sa maison secondaire, changer de boulot quand il est nuisible, diminuer ses revenus, etc. En 1979 la « chasse au gaspi » prônait de chauffer son domicile à 18 degrés et les Inuits passent l’hiver boréal dans un igloo, à zéro degré Celsius au ras du sol. Mais trêve de critiques, le végétarien Nagui Fam montre bien l’interdépendance entre notre comportement quotidien et notre responsabilité globale : « Si vous prenez les incendies en Amazonie, on peut dire : c’est Bolsonaro qui brûle le poumon de la planète. Mais si on va plus loin, il brûle la forêt pour cultiver du soja, qu’il revend pour nourrir le bétail dont il exporte la viande. Viande que nous sommes tous susceptibles de manger. Alors, ce n’est pas en ne mangeant qu’un steak par semaine que la forêt amazonienne va s’éteindre ? Et bien, pourquoi pas ! L’effet papillon existe. »

Rappel historique, sur le site www.defipourlaterre.org en mai 2005 : ECOCITOYENS, vous souhaitez passer à l’action ? En quelques clics de souris, engagez-vous, en direct, à fermer le robinet d’eau quand vous vous brossez les dents, à utiliser des ampoules basse consommation ou à aller chercher votre pain à pied plutôt qu’en voiture…

Partagez ...

1 réflexion sur “« L’émission pour la Terre » : dix geste écolos”

  1. Tout d’abord, je n’ai rien contre Nagui ni contre Anne-Elisabeth Lemoine. Toutefois, ce qui cloche dans ce genre de cirque, c’est que c’est le même clown qui d’un coté nous explique ce qu’il faut faire pour « sauver » la planète (10 « gestes ») et de l’autre nous amuse avec ses jeux et autres divertissements (du pain et des jeux).
    Et c’est partout pareil, sur tous les merdias ou presque ! On nous parle d’écologie, on veut même nous donner des leçons, autrement dit nous sensibiliser et nous faire comprendre l’enjeu écologique … (annoncé par FR2 en conférence de presse)… comme si depuis le temps nous n’avions pas encore compris. Et en même temps, on nous encourage à saloper la planète toujours plus. En nous invitant à aller la visiter de partout, pour voir comme elle est belle (hi-han !), à jouer à toutes sortes d’activités et de jeux débiles, à vouloir être des « champions » (comme sur Fr2 avec « Tout le monde veut prendre sa place » animé par notre super modèle Nagui), en nous vantant le dernier SUV, etc. etc. J’appelle ça le Grand Cirque. On peut dire également, le Grand N’importe Quoi.
    D’autre part et probablement plus grave. Ce cirque entretient l’idée qu’avec des petits gestes tout simples, tout cons (c’est le cas de le dire), on va bien y arriver. Pour sauver le climat et la planète et les petits oiseaux et nous avec, faut juste (y’aca) faire comme nos deux « animateurs engagés ». Faut arrêter d’acheter de l’eau en bouteilles plastique, faut acheter une gourde. Le top c’est la gourde en métal. Faut réduire sa consommation de viande. Sur ce point le modèle c’est Nagui. Si on est parisien, faut faire comme Anne-Elisabeth Lemoine, se déplacer à vélo. Vélo électrique ou pas, peu importe, Nagui lui se déplace en bagnole électrique. Et puis faut acheter moins de vêtements neufs. Pour autant, on dit pas qu’il faut s’habiller comme un clodo. ( « T’as le look, coco ! Coco t’as le look. Pas de doute coco, t’as le look qui te colle à la peau ! ») Et puis aussi, faut désencombrer sa boite mail. Mais pas question non plus, de balancer son ordi par la fenêtre ! (« En priant pour qu’elle tombe pas sur la tronche du môme en bas, petit joueur d’accordéon à casquette. »)
    Bref, les simplets me font bien rire.

Les commentaires sont fermés.