L’essentiel du mois de novembre 2020

En ce mois de reconfinement face à la pandémie, le gouvernent a décidé de différencier ce qui est essentiel de ce qui est dérisoire. Vaste débat dans une société déboussolée où la mort d’un footballeur est considéré comme un drame international. Débat biaisé quand M, le Magazine du MONDE, se permet de titrer « le luxe de l’essentiel » pour faire la promotion de Vuitton, Rolex, Van Cleef & Arpel ainsi que d’autres superflus. La première contribution du dessinateur Wolinski paru en 1976 à la une du journal est à connaître. L’Humanité présentait deux dessins : sur le premier, une bourgeoise affalée sur son divan explique à sa petite fille que le luxe, c’est les bijoux, les toilettes, le parfum, le champagne. Sur le deuxième, une prolétaire explique à son jeune fils que le luxe, c’est la viande et les oranges. Société aujourd’hui bloquée dans sa boulimie consumériste, le luxe ET la viande ?
Il est fort probable que dans un avenir proche la problématique du retour à l’essentiel deviendra un passage obligé pour mettre en œuvre une société post-croissance. On parlera de sobriété partagée sur une planète au pillage que nous avons rendue exsangue. « Allons à l’essentiel », voici notre article du mois de novembre développant cette idée :

Reconfinement, allons à l’essentiel

NB : Le blog biosphere existe depuis début 2005, il propose une analyse quotidienne du « point de vue des écologistes ». Comme l’écologie est multiple, chaque article est soumis à vos commentaires. Vous pouvez aussi proposer un texte afin d’alimenter le débat d’idées, il suffit de l’envoyer à biosphere@ouvaton.org.
– Seuls les textes ne dépassant pas 4000 caractères (espaces compris) seront pris en considération.
– Précisez clairement votre identité et votre qualité, mais on peut préserver votre anonymat à parution.

Partagez ...

6 réflexions sur “L’essentiel du mois de novembre 2020”

  1. L’essentiel c’est peut-être la liberté, c’est à dire le droit de sortir de chez soi sans avoir à remplir de formulaire, sans avoir à justifier ses déplacement auprès de l’Etat.
    Si l’on n’y prend pas garde, cela pourrait devenir un luxe en effet.

  2. Petites annonces

    1) Très jolie brune cherche un homme aisé si possible intelligent pour l’aimer dans le luxe.
    2) PDG, sportif, sympa, épicurien, aimant les sorties, les cabriolets de luxe, cherche jeune femme pour vie commune et vacances en camping.
    3) Homme très aisé, très élégant, très bien équipé, offre à jeune femme l’essentiel.

  3. – « Les noms de parfums reviennent à l’essentiel » ( Le Monde 04 juin 2017 )
    – « Le luxe de l’essentiel » (M, le Magazine du MONDE pour sa promo de Vuitton, Rolex, Van Cleef & Arpel )
    – « Le luxe de demain est un véritable sanctuaire de l’essentiel » (Emma Fric, co-fondatrice de The Prospectivists )

    Les marchands auront toujours une longueur d’avance. Grâce notamment à la pub (décervelage) ils pourront toujours nous faire prendre des vessies pour des lanternes, un cercle pour un carré etc. La Rolex est depuis longtemps synonyme de réussite, le luxe des grandes marques fait désormais partie de l’essentiel. Pour peu qu’il existe chez certains, le dilemme entre plaisir et conscience (écologique) n’en a plus pour longtemps. Adieu le flygskam (La honte de prendre l’avion), adieu tous ces petits tracas de petits bourgeois. Pourquoi se prendre la tête avec ça, puisqu’on peut continuer à se faire plaisir tout en faisant du bien à la planète ?

    1. Tout aussi toxiques, ces discours se présentant comme des contre-poisons. Qui nous invitent à réfléchir alors qu’ils nous roulent dans la farine. Comme ceux qui prétendent nous mettre en garde contre «les idées reçues et visions simplistes» et autres dérives d’une certaine idéologie écologiste. Ces discours qui en fin de compte ne sont que de la propagande pour une autre idéologie.
      Exemple : «Le luxe et l’essentiel» (Olivier Babeau- 6 juillet 2020-institutsapiens.fr)
      Résumé : Vu que «L’économiste ne distingue pas la consommation utile de l’inutile», vu que «le luxe d’hier est devenu la consommation normale d’aujourd’hui» (et blablabla), faut pas réfléchir, tout ça est normal. Et puis c’est pas bien de réfléchir à ce qu’est l’essentiel, le superflus, l’utile et l’inutile, le luxe, la réussite etc.

  4. -« Depuis trop longtemps nous pataugeons dans la semoule, le brouillard, nous ne savons même plus où est la droite, la gauche, l’avant, la vérité, le mensonge etc. Alors comment voudriez-vous qu’aujourd’hui on sache ce que sont L’ESSENTIEL et les VRAIES VALEURS ? » (MICHEL C 2 NOVEMBRE 2020)

    -« Colorée, bruyante, bavarde, futile et insupportable, la pub est partout. Tant, qu’on n’y prête plus tellement attention. Erreur, car sous son aspect inoffensif, elle nous lave en permanence le cerveau. […]
    Showroomprivé.com l’e-commerce qui se prend pour un philosophe» (CHARLIE-HEBDO.fr NATACHA DEVANDA LE 6 NOVEMBRE 2020)

    -« Un voyage à Bali, une robe de créateur, des escarpins jolis, une crème tout en douceur… un grand choix de cadeaux en restant bien au chaud … Appli Showroomprivé, pourquoi donc se priver ? Jusqu’à –70 % sur les grandes marques. »

    Ben oui, POURQUOI ? Pourquoi donc se priver quand on peut voir tout ça et en même temps ?

    1. Attention ce n’est pas tout. Et en plus en restant bien au chaud. Et à moins 70% !!
      Faudrait vraiment être con pour s’en priver, non ? Et encore ce n’est pas fini.
      -« Je trie toutes mes ordures, j’essaie de manger bio, j’ai vendu ma voiture pour m’acheter un vélo, faut que je pense à la planète, que je sois plus écolo, mais je veux rester coquette, être bien dans ma peau, pourquoi devrais-je choisir entre conscience et plaisir ? Jusqu’à –70% sur les grandes marques. Showroomprivé.com »

      Ben oui, POURQUOI ? Si là aussi on peut avoir les deux et en même temps.
      Etonnant, non ? Comme aurait dit Monsieur Cyclopède.

Les commentaires sont fermés.