Michel Sourrouille, la question démographique

Autant le livre d’Eve Libera, « Arrêtez de faire des gosses », relève d’une conception très égoïste, « un môme c’est encombrant », autant le livre de Michel Sourrouille publié en 2019, « Arrêtons de faire des gosses ! Comment la surpopulation nous mène à notre perte » démontre qu’il faut devenir malthusien car il en va de notre salut collectif. Déjà coordinateur en 2014 du livre collectif « Moins nombreux, plus heureux (l’urgence écologique de repenser la démographie)», l’auteur fait à la fois une synthèse des oppositions au malthusianisme et de la montée en puissance de l’idée de surpopulation. Un monde trop peuplé d’humains devient une réalité incontournable à l’heure de l’épuisement des ressources et de la chute de la biodiversité. Voici le sommaire du livre :

PRÉFACE de Didier Barthès, porte-parole de l’association Démographie Responsable

INTRODUCTION : d’une inquiétude personnelle à la nécessité de la faire partager

LE CONSTAT DE SURPOPULATION… 23

Famine… 24 – Guerres…27 – Épidémies… 30 – Surpopulation et surconsommation… 34 – Surpopulation et surexploitation des ressources…37 – Surpopulation et extinction des espèces… 40 – Surpopulation et réchauffement climatique… 43 – Surpopulation française… 45

L’ART DE SE POSER DES QUESTIONS ET D’Y RÉPONDRE… 48

Questions globales… 49 – Population et écologie… 49 – Population humaine et biodiversité…53 – Population et éthique…56 – Questions liées à l’accroissement naturel… 6 1- Population et développement… 62 – Population et vieillissement…65

MALTHUS, UN LANCEUR D’ALERTE EN 1798… 67

Les idées de MALTHUS…. 68 – Le rejet du message malthusien… 71 — Le point de vue de Paul Ariès : « évitons Malthus »…72 — Le point de vue de François Jarrige : « oublions Malthus »…74 – Le point de vue de Serge Latouche : « Malthus, c’est secondaire »…78 – La difficulté politique de concrétiser le malthusianisme

LA QUESTION DEMOGRAPHIQUE, UN TABOU…83

L’échec des conférences internationales sur la démographie…86 – – La position de l’Église catholique… 90 – – Les anti-malthusiens de gauche… 95

LA QUESTION DÉMOGRAPHIQUE DEVIENT INCONTOURNABLE… 99

Le débat historique…101 – Des scientifiques pour une maîtrise de la fécondité humaine…103 – Des politiques qui deviennent malthusiens…104

LES SOLUTIONS À LA SURPOPULATION… 109

L’action individuelle…112

L’action associative…116

En France, l’association Démographie Responsable…116

Les associations malthusiennes dans le monde…119

L’action politique…124

Considérations personnelles sur les solutions à donner à la surpopulation…130

Construisons ensemble un nouvel imaginaire…137

BIBLIOGRAPHIE…………………………………………….146

LEXIQUE………………………………………………………..170

Partagez ...

4 réflexions sur “Michel Sourrouille, la question démographique”

  1. N’ est – ce pas Hervé lebras qui prétend que la population afromuzz en France se situe à 6 millions (depuis 30 ans) alors que beaucoup affirment qu’ elle est de près de 15 millions ?
    Démographe socialiste partisan du grand remplacement et « chloroformeur » de l’ opinion publique : « la population humaine se stabilise , il n’ y a plus rien à craindre , dormez braves gens , l’ invasion démographique par le 1/3 monde n’ a pas lieu etc ………. »
    Un vrai serpent ce type !

  2. Hervé Le Bras et la question démographique.
    Un autre point de vue qui, lui aussi, mérite d’être entendu. Alors bombe à retardement ou pétard mouillé ? Là encore, c’est tout simplement comme ça vous arrange le mieux.

    1. Soyons précis. Hervé Le Bras, dans « Marianne et les lapins, l’obsession démographique », ridiculise l’obsession de la dépopulation. Il montre les dangers et dérives des incitations financières à la procréation, comme la prime au troisième enfant :

      « Rien ne prouve que ce troisième enfant obtenu à coups de subventions, ne naisse pas dans une famille à risques, attirée par la prime plutôt que par l’enfant, si bien que quelques années plus tard, on retrouverait le rejeton dans une classe d’adaptation. Il coûterait plus à terme que ce qu’il était censé rapporter. »

    2. Ce démographe et historien de renom, invité du Parc Galea, assure que la baisse de la natalité observée dans les pays européens s’inscrit dans un mouvement planétaire. Il relativise les inquiétudes d’une partie des Français en matière de démographie (sic).
      – « L’explosion démographique arrive à son terme » (Hervé Le Bras)
      ( Source : corsematin 24 mai 2021 )

      Entretien avec Hervé Le Bras qui bat en brèche les généralités et les idées reçues concernant une invasion 
due à une hausse de la natalité qui participent du discours politique. Il affirme au contraire 
que l’on se dirige vers une stabilisation de la population mondiale (sic).
      – « La source des problèmes, ce n’est pas la démographie, donc ?
      – HERVÉ LE BRAS : Non bien sûr. La démographie est utilisée pour biologiser la société. »
      (Source : humanite.fr 12 oct 2015 : Le fantasme de l’explosion démographique)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *