Mourir de faim toutes les quatre secondes

200 ONG provenant de 75 pays ont signé une lettre ouverte pour exprimer leur indignation face à l’explosion du nombre de personnes souffrant de la faim, 345 millions de personnes dans le monde, un nombre qui a plus que doublé depuis 2019 : « Une personne meurt actuellement de faim dans le monde toutes les quatre secondes. Il est inadmissible qu’avec toute la technologie agricole aujourd’hui, nous parlions encore de la famine au XXIe siècle. »

Il y a 4,66 naissances de plus dans le monde chaque seconde et 1,81 décès, soit un accroissement naturel de 11,4 personnes toutes les 4 secondes. Il faut déjà nourrir 8 milliards de personnes, ne semble-t-il pas logique que cet accroissement entraîne la famine ? Malthus avait prévenu dès 1798, si on augmente la production agricole sans se préoccuper de l’expansion démographique, on court au désastre, famines, guerres et épidémies.

Le point de vue des écologistes

He jean Passe : 90 millions de terriens en plus chaque année et des ressources naturelles qui s’épuisent…

Christophe N. : Une personne meurt de faim toutes les 4 secondes et 18 fois plus naissent dans le même temps, c’est peut-être ça le problème ?

Athanagore Porphyrogenete : Donc admettons qu’on nourrisse tout le monde dans les endroits où les gens meurent de faim. Vont-ils spontanément avoir moins d’enfants, ou encore plus ? Et s’il en ont encore plus, encore plus de gens mourront de faim et il faudra envoyer encore plus de nourriture. Il est quand même troublant de voir que les pays ayant la plus grande incertitude alimentaire sont aussi ceux dont la démographie ait la plus forte croissance. Donc on fait quoi ? On laisse faire? On les nourrit sans rien en échange ? On les nourrit en leur disant quoi faire? Il semble bien qu’aucune de ces trois proposition ne soit acceptable. Alors?

Hans Christian : Quand on continue de faire des enfants alors qu’on ne peut pas nourrir ceux qui sont déjà là, c’est être irresponsable. Commençons à parler planning familial, contraception avortement ou même stérilisation.

Sisimple : De la nourriture contre un planning familial serré et suivi sinon c’est un puits sans fond et un désastre écologique qui arrive. Envoyons les membres de ces ONG à un stage de 6 mois dans une ferme agricole. Faisons des aides au développement agricole local.

Pour agir, rejoindre l’association Démographie Responsable :

https://www.demographie-responsable.org/

Partagez ...

16 réflexions sur “Mourir de faim toutes les quatre secondes”

  1. Gilles Pison, démographe : « Les politiques antinatalistes n’auront que peu d’effets à court terme. A moins d’expédier une partie d’entre nous sur Mars, nous ne pouvons pas diminuer du jour au lendemain. Mieux vaut donc nous préparer de façon à vivre mieux à 10 milliards »

    L’exigence présupposée par Pison de vouloir diminuer la population « du jour au lendemain » est un procès d’intention fait aux malthusiens. Il est évident que l’inertie démographique est un fait. Cela veut dire qu’il faut mettre en place le plus rapidement possible tous les moyens de réduire volontairement la fécondité humaine. Car ne rien faire aujourd’hui, c’est faire en sorte que le poids du nombre sur une planète déjà très fragilisée par l’activisme humain se fera plus pesant. Cela voudra dire de toute façon qu’on vivra beaucoup moins bien à 10 milliards plutôt qu’à 8 comme aujourd’hui.

  2. Gilles Pison, démographe : « Il est illusoire de penser pouvoir agir sur le nombre des humains à court terme. »
    Biosphere : phrase incompréhensible, chaque naissance à un moment donné résulte du choix d’une femme ou d’un couple. Pour agir politiquement sur ce choix personnel, un gouvernement peut mettre en place la facilité d’accès aux moyens de contraception et d’IVG, ce que fait d’ailleurs la France. Mais aussi, ce que ne fait pas actuellement la France, supprimer les allocations familiales pour permettre aux personnes d’assumer véritablement leurs choix de fécondité. Le principal est éducatif, faire en sorte que l’information des jeunes soit la plus complète possible, non seulement sur la sexualité, mais aussi sur les conséquences géopolitiques comparées d’un choix nataliste ou malthusien.

    1. Cette phrase de Gilles Pison fait partie d’une ensemble, la sortir de son contexte n’est pas honnête. Gilles Pison ne croit pas du tout que les mesures préconisées par l’association Démographie Responsable puissent changer ou empêcher quoi que ce soit, et il explique clairement pourquoi. En attendant, les Malthusiens peuvent toujours raconter que ce démographe n’y comprend rien, qu’il ne maîtrise pas sa discipline et blablabla.

  3. – « La faim dans le monde n’est pas aujourd’hui un problème agricole, elle est un problème politique.» (Albert Jacquard )

    – « Chaque homme qui meurt de faim aujourd’hui meurt assassiné »
    (Jean Ziegler, Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation. En 2006)

    – « Il s’agit de l’injustice de l’humanité tout entière. » (Mohanna Ahmed Ali Eljabaly – 2022)

  4. – « Il est inadmissible qu’avec toute la technologie agricole (…) aujourd’hui, nous parlions encore de la famine au XXIe siècle » ( un indigné )

    Souvenez-vous… «indignez-vous !» qu’il disait… Faut croire que les mots ont perdu tout leur sens. Ceci dit, avant de parler de la technologie agricole et se fourvoyer dans un de ces faux-débats comme il en existe tant (Dufumier etc.), parlons plutôt du gaspillage alimentaire et de la malbouffe. Deux réalités indéniables ! Un tiers de la nourriture produite est gaspillée ! Et à côté de ça nous mangeons mal, trop de ceci et trop de cela, le nombre d’obèses explose etc. etc.
    Et puis parlons Pognon. Plus de 500 milliards de dollars chaque année à la Pub ! L’ONU estimait, il y déjà pas mal de temps, que 10% de cette somme suffisait pour réduire de moitié la faim dans le monde. Tout le reste (le discours malthusien) n’est pour moi que du verbiage. Du verbiage dégueulasse !

    1. Un indigné du canapé

      – « Indignez-vous ! », qu’il disait
      C’est en plus le titre d’un vieil article du Monde.fr (18 avril 2011). Extrait :
      – « Le même mal vous a désormais atteints : fatigués de débattre du fond ou de batailler avec les mêmes arguments, vous êtes nombreux à avoir pris le parti de réagir avec détachement, voire humour.
      Qu’ils soient sérieux ou humoristique, ces commentaires interpellent les journalistes de la rédaction du Monde.fr et font parfois l’objet d’âpres discussions au cours de la conférence de rédaction que nous tenons chaque matin. Cette proximité immédiate et pratiquement en « temps réel » avec les lecteurs – vous – permet donc aux journalistes du Monde.fr de toujours tenir compte du ressenti des lecteurs et de développer les thèmes d’actualité en fonction. Alors, surtout, continuez : indignez-vous !»

      En attendant, pour ça vous pouvez compter sur moi !

  5. – Une personne meurt actuellement de faim dans le monde toutes les quatre secondes …
    – 345 millions de personnes souffrent actuellement de la faim dans le monde …
    – Un nombre qui a plus que doublé depuis 2019 …
    – Le tiers de la nourriture produite est gaspillée …
    – Il y a 4,66 naissances de plus dans le monde chaque seconde et 1,81 décès …
    – Le nombre de milliardaires a explosé depuis 25 ans…
    – etc. etc. etc.
    Voilà donc ce qu’est la réalité. Bien sûr la réalité ne se limite pas à ces quelques chiffres, la réalité c’est aussi la façon dont chacun la perçoit et la juge. Par exemple nous avons d’un côté l’indignation, comme ici celle de ces ONG, et de l’autre la froideur des calculateurs.
    D’un côté on se dit qu’il y a quand même un truc qui cloche grave, de l’autre on se cache derrière des chiffres pour diffuser une idéologie plus que douteuse. ( à suivre )

    1. Misère misère !

      4,66 en plus et seulement 1,81 en moins … vous comprendrez braves gens que le compte n’est pas bon. Et qu’on ne pourra pas aller bien loin comme ça.
      C’est comme avec la mortalité infantile… faut vraiment être un bisounours pour ne pas comprendre que sa baisse, ça non plus ce n’est pas bon. Ben voyons !

    2. Petite erreur et nom des moindres. Ce n’est évidemment pas 345 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, la rélité se situe plutôt entre 800 millions et plus de 2 voire 3 millards. Tout dépend là encore de la façon dont on fait ses comptes (voir l’Uncicef). Pareil pour le nombre de morts, de faim.
      – «En 2020, Oxfam a estimé qu’entre 6 100 et 12 200 personnes par jour ont pu mourir de faim des conséquences socio-économiques du coronavirus.» (La faim dans un monde d’abondance : des causes évitables, des solutions durables – oxfamfrance.org – 18 février 2021)
      Si ça vous arrange vous pouvez donc mettre ces 6.100 ou 12.200 sur le compte du Covid. N’empêche que depuis des années et des années ce sont environ 24.000 personnes qui meurent de faim chaque jour. Soit environ une toutes les quatres secondes, cette fois le compte est bon.

  6. Ou le duo infernal Dufumier – Ziegler , un nom prédestiné qui prétend qu’ on peut nourrir correctement des milliards d’ individus par l’ agriculture biologique .

  7. La moindre aide médicale ou alimentaire devarit être soumise à la condition léonine de stérilisation de plusieurs centaines de milliers de personnes (hos ou fes)

  8. « Une personne meurt actuellement de faim dans le monde toutes les quatre secondes. »

    RAB . Dame nature tente de réparer à sa façon les conneries que le bipède stupide a causées en se reproduisant ad nutum sans se demander s’ il pouvait assurer la becquée à sa ponte .
    Ces gens ne méritent pas la moindre pitié au contraire des mômes qui naissent et périront dans de grandes souffrances .
    Le plan stérilisation contre nourriture me semblerait une bonne chose à la condition de disposer d’ assez de médecins à même de réaliser ce type d’ opération (vasectomie (la plus rapide) ou ligature des trompes ou hysterectomie) à la pelle .

    1. Pas besoin de tout ça ! Il existe des solutions miraculeuses tu sais bien ! Tu es vraiment vilain de ne pas vouloir les appliquer ! Il suffit juste d’envoyer « Michel » et « Parti d’en rire » car ils peuvent créer des richesses de manière illimitée, dont de la nourriture sans travailler ! Je ne sais pas comment ils font car ils veulent garder leurs recettes miraculeuses secrètes, mais ils le peuvent en se tournant les pouces !

    2. Misère misère !

      Pas la peine de faire le faux-cul mon pauvre marcel, vous n’avez pas plus à branler (RAB) des mômes qui naissent et qui crèvent de faim que de tout le reste. La seule chose qui vous importe c’est de pouvoir vomir votre mal de vivre. Et comme ce blog vous le permet, voire vous y encourage… vous seriez bien con de ne pas en profiter.

      1. Il est vrai que vous seul en bon gauchiste sénile avez le droit d’ avoir un point de vue moral .
        Je ne fais pas le faux cul : j’ ai sur ce site l’ habitude de dire ce que je pense sans détours : les mômes sont d’ ailleurs une source de revenus pour ces familles qui pondent à tire larigot et rien d’ autre .
        Vous nous cassez les bonbons avec votre moraline pâteuse et vos commentaires à l » emporte – pièce .
        Il est vrai que si vous étiez le proprio du site , vous n’ hésiteriez pas en bon gauchiste stalinien (pléonasme) à effacer les commentaires qui ne vous conviennent pas

      2. Misère misère !

        C’est vrai que l’emporte-pièce n’est pas du tout ce qui peut caractériser vos commentaires dégoûlinants de bienveillance et de finesse. En plus de son Champion de la Démonstration, Biopshère a aussi son Champion de la Modération. C’est formidable !

Les commentaires sont fermés.