Nudité ou burkini en piscine, notre liberté

Nudité en piscine ou burkini, peu importe du moment qu’on pense que la tolérance des autres pratiques vestimentaires est une marque du savoir-vivre ensemble dans un système qui se veut démocratique, et donc laïcC’est cet idéal que nous défendons sur ce blog biosphere, un idéal qui nous veut proche de la nature ; se baigner dans le plus simple appareil, sous la douche ou dans une piscine, nous semble normal et indiscutable. Mais comme nous nous compliquons l’existence, on se laisse aller à des controverse qui nous éloignent de l’essentiel, ainsi cette diatribe du ministre de l’intérieur.

Gérald Darmanin « M. Piolle, le maire de Grnoble, joue l’inacceptable provocation communautaire, contraire à nos valeurs. J’ai donné instruction au préfet de déférer en “déféré laïcité” la délibération permettant le port du burkini et, le cas échéant, d’en demander le retrait. » 

Quelques extraits sur notre blog biosphere pour prendre un peu de hauteur :

extraits, Caricatures et tolérance partagée

La provocation n’est ressentie comme provocation que par ceux et celles qui s’estiment provoqués. Prenons l’exemple de la nudité sur les plages. Que faut-il préférer comme système social ? Le modèle traditionnel est de ne pas dénuder le corps. Dans un esprit de tolérance réciproque, les textiles devraient accepter le nudisme des uns comme les naturistes accepteraient la différence vestimentaire sur une plage partagée par tous et toutes. Le respect de pratiques différentes doit être un critère permettant la coexistence pacifique…

extraits, Christiane Lecocq, la liberté d’être complètement à poil

Naturisme social et familial ? Nous préférons le souvenir de Stephen Gough. En 2005-2006, il a traversé encore une fois la Grande-Bretagne complètement nu.« On parle sans cesse des droits de l’homme et de la dignité humaine, et pourtant un homme dans son état naturel est emprisonné. »Vive les plages mixtes où se mélangent corps nus et textiles, vive la tolérance réciproque, vive les randonneurs dénudés. La Biosphère est heureuse quand elle voit les humains vivre et marcher comme ils sont nés, dans le plus simple appareil.

extraits, Nudité ou burka sur les plages, à chacun son propre choix

L’histoire des baignades est liée au lent dévoilement des corps. Au XIXe siècle, les femmes qui se hasardent au bord de l’eau portent un pantalon qui descend jusqu’aux genoux, une chemise, un bonnet et des chaussures. En 1907, la nageuse et comédienne australienne Annette Kellerman revêt, sur une plage de Boston, un maillot « une pièce » qui lui vaut des poursuites judiciaires. Au début des années 1930 le « deux-pièces » montre pour la première fois le ventre. En 1964, le monokini apparaît sur la Côte d’Azur ; le ministre de l’intérieur de Georges Pompidou fait savoir aux maires que cette pratique relève de l’outrage public à la pudeur…

extraits, minijupe et burqa

La société française n’a pas de mémoire. Il devrait être loin le temps où les lycéennes devaient se revêtir obligatoirement d’une blouse, le temps où les cheveux longs des garçons étaient interdits d’entrer dans les établissements scolaires, le temps où les naturistes étaient enfermés dans des camps. Une société n’a pas à imposer de tenue vestimentaire car il n’y a aucun dommage envers autrui ; être nu, en minijupe ou en burqa, cela relève de la liberté personnelle. Les valeurs républicaines ne peuvent pas condamner les pratiques communautaristes car le respect de la diversité des cultures est le principe même d’une république laïque.

Commentaires actuels à propos des « arguments » de Darmanin :

docteur Maboul : Toujours fascinant de voir qu’au temps des rapports du GIEC, des tensions internationales extrêmes, la France et M Darmanin considèrent que le danger est: le burkini. Ça pourrait presque être drôle.

Pierpont : Stupéfiant. Je revois et entends encore Macron expliquer doctement à M Le Pen pendant le débat d’entre les deux tours qu’interdire le port du voile dans l’espace public serait trahir nos valeurs et mènerait à une guerre civile, et quelques semaines plus tard voilà Darmanin qui s’étouffe à l’idée d’imaginer des burkinis dans quelques piscines à Grenoble.

Rmarc : Burkini, une inacceptable provocation aux règles d’hygiène ! Car c’est le véritable problème avec ces tenues …

Elis : Il n’y a pas d’entrisme, il y a respect de la loi de 1905 et respect des règles d’hygiène exigées dans une piscine! Et ce pour tous les habitants de ce pays sans discrimination.
C’est l’interdiction du maillot couvrant qui fait preuve de séparatisme envers des femmes à qui on impose une forme de maillot, et envers ceux qui pour des raisons de santé doivent porter un maillot anti UV. Dans toute l’Europe, le maillot couvrant est autorisé. Le scandale c’est le buzz dans les médias pour un sujet aussi futile.

Marquejaune : Dans tout le reste de l’Europe ou quasiment, les signes religieux sont autorisés à l’école pour les élèves et parfois pour les enseignants.

Haldol : Les règlements des piscines ont toujours été illogiques en plus d’être appliqués par des gens zélés. Obligation de porter un slip comme si un short était moins hygiénique avec la quantité de chlore dans laquelle on baigne. Le sacro-saint bonnet de bain, qu’un jour on a forcé mon paternel à coiffer sur son crâne parfaitement glabre, à mourir de rire car c’était bien le seul endroit sans poil chez lui.

Hubert B : Le burkini ressemble à une combinaison de plongée réalisée dans un tissu moins épais que le néoprène. Et les combinaisons de plongée sont permises.

GuPi : Les femmes doivent pouvoir s’habiller comme elles veulent, en burkini, burka, minijupe, croptop. Pourquoi veut-on toujours imposé aux femmes quelque chose ?

Vexinfrancais : Y compris le nu intégral tant qu’à laisser le choix …..

Hubert B : La soumission des femmes consiste à décider à leur place des vêtements qu’elles doivent porter ou pas, à les présumer mineures et incapables de décider par elles mêmes pour leur interdire aujourd’hui le voile et le burkini mais hier c’était le pantalon… La liberté c’est un concept mathématique : plus vous avez d’options et plus vous êtes libre. Dire aux femmes « on vous interdit de porter ce que vous voulez, de manière à ce que vous soyez plus libres », c’est digne de 1984 comme « la guerre c’est la paix » et « la liberté c’est l’esclavage »

Lorange : Je mets au défi les réactionnaires de trouver un seul élément dans la loi de 1905 qui contredit Éric Piolle. D’ailleurs Darmanin lui-même commence par évoquer la laïcité avant de s’attacher à la notion de communautarisme dont on ne voit pas bien ce qu’elle vient faire là.

Nathalie Appéré : A Rennes, il était question d’alléger le travail des maîtres-nageurs débordés par la chasse aux shorts de bain. L’ouverture d’un bassin nordique nécessitait aussi de statuer sur le port de tenue en lycra, mais également sur celui de combinaisons intégrales de plongée. Inspiré par les préconisations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, le règlement en vigueur à la piscine réclame donc des tenues de bain « conformes aux exigences de sécurité et d’hygiène » qui « ne doivent pas avoir été portées avant l’accès à la piscine ». L’usage du burkini, d’ailleurs rarement observée dans les bassins rennais, ne pose aucune difficulté.

Repères :Tandis que l’édile de Grenoble dit agir au nom de « la liberté des femmes » de choisir leur tenue vestimentaire et de l’égalité d’accès à un service public, ses opposants soutiennent que le burkini n’est pas un vêtement ordinaire mais le vecteur d’« un discours qui remet en cause l’émancipation des femmes », voire « un outil d’oppression patriarcale ». Rappelons que la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat protège la liberté de conscience, qui inclut celle de porter des signes religieux dans les lieux publics. En 2016, le Conseil d’Etat a estimé qu’un maire ne peut apporter des restrictions à cette liberté qu’au motif de « risques avérés d’atteinte à l’ordre public » et par des mesures « adaptées, nécessaires et proportionnées ». La haute juridiction a jugé que le port du burkini sur une plage ne crée pas de tels risques. La laïcité impose la neutralité la plus stricte au service public et à ses agents, jamais à ses usagers. 

Partagez ...

17 réflexions sur “Nudité ou burkini en piscine, notre liberté”

  1. C’est en raison de la forme du burkini que le tribunal administratif a prononcé la suspension de la décision du conseil municipal de Grenoble : « En dérogeant à la règle générale d’obligation de porter des tenues ajustées près du corps pour permettre à certains usagers de s’affranchir de cette règle dans un but religieux, ainsi qu’il est d’ailleurs reconnu dans les écritures de la commune, les auteurs de la délibération litigieuse ont gravement porté atteinte au principe de neutralité du service public »….

    Pour l’avocate de la ville de Grenoble le débat ne porte pas sur la laïcité, puisque la neutralité s’impose aux agents du service public, mais pas aux usagers. Au contraire, l’interdiction du burkini reviendrait à empêcher des femmes musulmanes d’accéder à l’espace public des piscines municipales, ce qui constituerait une forme de discrimination, et une atteinte à la liberté d’opinion.

  2. Si quelqu’un se baigne en mer habillé en Pape, en bonze, en libellule, en costume trois pièces, pince-nez et nœud papillon sera objet de la rigueur de la loi républicaine ? Ce n’est pas rigolo en France, mais ça fait la joie de la presse internationale. D’ailleurs, à Abidjan, il y a des années, j’ai vu sur les plages de la capitale des Françaises en topless et des Africaines habillées avec des maillots de corps du début du siècle XX. Mais, à campagne s’était l’inverse: les Françaises habillées jusqu’au cou et les Africaines avec le sein en l’air. On ne peut pas réglementer ça. C’est ridicule.

    1. CUL NU ANTI POILS

      Pas besoin d’aller à Abidjan, ni bien loin, pour voir ce genre d’aberration.
      Sur les plages des villes de bord de mer, je vois toujours des Françaises en topless.
      Et à moi ça ne me déplait pas. D’ailleurs je ne comprends pas pourquoi, à seulement quelques mètres de là, se balader avec le sein en l’air ça ne se fait pas.
      Et cul nu n’en parlons même pas ! 🙂

  3. the method of the Duterte is the best

    Et le fait de se soulager dans la « pissine » , c’ est interdit aussi ?
    Où va – t-on ma bonne dame ?
    Le mieux consiste à ne plus fréquenter les pissines où l’ on baigne dans des jus infâmes de bactéries, virus, champignons, parasites divers le tout complété par un gazage au chlore , produit indispensable pour tenter d’ éliminer ces poisons biologiques .

    1. Au fond de la pissine

      C’est pas faux et c’est pas con non plus. Alors on arrête avec ces polémiques à la con qui n’ont pas d’autre but que de nous abuser, voire de nous amuser.
      Va à la pissine qui veut, fagoté comme il veut, et même à poil s’il le veut !

      1. vive l'ânarchie !

        Pas con du tout non plus. Et avec ça, logiquement, tout le monde devrait être content. Même notre BGA qui le 19 MAI 2022 À 14:41 disait que «tous se doivent de suivre les mêmes règles». Eh ben voilà, encore fallait-il y penser.
        Et puis oser décréter la même règle pour tous et surtout pour toutes :
        Va à la pissine qui veut, fagoté comme il veut, et même à poil s’il le veut.
        Vive le con sensus, vive la liberté et vive l’ânarchie !

  4. N'importe quoi !

    Et l’autre qui dit que c’est « une inacceptable provocation aux règles d’hygiène ! » …
    PFFF !! C’est vrai que c’est un véritable problème ça aussi. On en crève de cet hygiénisme, de cette trouille du moindre microbe. Est-ce que cette interdiction du short à la piscine est vraiment justifiée ? Et cette obligation de porter ce bonnet ridicule. Du coup je n’ai même plus le droit de nager avec un chapeau, avec une doudoune non plus, avec un burkini encore moins. Et de pisser, ni vu ni connu, on a le droit ? Comme si les gosses se gênaient. Et pourquoi pas un contrôle à l’entrée de la piscine, propreté des pieds, des trous d’oreilles et j’en passe, sanitaire. N’importe quoi !

    1. En attendant

      Et puis pourquoi pas un permis pour avoir le droit d’exhiber son anatomie .
      Parce que ce soit à la piscine ou à la plage, je vois là d’inacceptables provocations aux règles des canons de la Beauté ! C’est vrai ça, un canon ça va, mais une grosse Bertha bonjour les dégâts ! Les gens fragiles peuvent y laisser la peau, les jeunes peuvent être dégoûtés des choses de l’amour. On est trop nombreux d’accord mais quand même, il y a des limites à tout. Pour certaines et certains, et puis passé un certain âge, moi je dis que la combi intégrale devrait être obligatoire. N’importe quoi ! 🙂

  5. Comparer l’interdiction des cheveux longs pour hommes au siècle passé avec le burkini aujourd’hui tient de l’escroquerie intellectuelle ! Il n’y avait aucun caractère religieux à porter les cheveux longs Laisser le burkini et le voile s’installer peut vite devenir une habitude pour se transformer en obligation à l’ensemble des femmes mêmes non musulmanes. Or de question d’accepter le burkini ! Et encore moins des créneaux horaires réservés à des femmes en burkini comme le faisait Martine Aubry à Lille ! C’est un espace réservé à tous, et tous se doivent de suivre les mêmes règles, notamment de ne pas importer des signes ostentatoires religieux dans ces espaces publiques !

    1. D’autant qu’on sait très bien que ce sont les hommes qui se cachent derrières ces décisions de port du voile et de burkini, en rendant financièrement dépendantes ces femmes à eux, autrement dit elles n’ont pas le choix que d’affirmer que cela provient de leur propre décision alors que ce n’est pas le cas !

    2. Ben voyons ! Les musulmanes, les chrétiennes, les païennes, les canons et les grosses Bertha, les jeunes et les vieilles, les pauvres et les riches et Jean Passe, plus de jalouses ! Toutes les femmes obligées de porter un burkini ou un voile !
      Tu préfèrerais qu’on les oblige à se balader à poil ?
      Le ridicule bonnet et le slip moule-burnes ça oui ! Mais le burkini, ça non !
      La cravate ça oui ! Mais le voile ça non !

      1. L’escroc c’est bien toi ! ÉNORME PREUVE = tu es un homme et en l’occurrence tu es la preuve concrète que ce sont bien les hommes qui réclament le port du voile et du burkini sur les femmes !

      2. N'importe quoi !

        L’ ÉNORME PREUVE ! La preuve con crète et blablabla.
        Pas de doute, le CHAMPION de la Démonstration, c’est bien toi !
        L’ ÉNORME PREUVE : tu es un âne et en l’occurrence hier tu nous a brillamment démontré et prouvé que ne pas voter c’est voter. Il est donc parfaitement logique que ne rien réclamer veuille aujourd’hui dire réclamer. Et que débiter des conneries à la chaîne veuille dire démontrer et patati et patata.

      3. Il est grand temps à ce que soit des Femmes qui dirigent les mosquées ! Que des femmes-imams ! Pour envoyer un signal fort, Macron devrait désigner une Grande Rectrice de la mosquée de Paris !

  6. Pourquoi n’aurais-je pas le droit de nager à poil ? Que ce soit à la mer, en lac ou en rivière, ou encore en piscine peu importe. De nager ou de ramer, de bronzer ou de faire quoi que ce soit. D’être à poil parce qu’il fait chaud, parce que ça me plait, parce que ça me va super bien et que je le veau bien etc. Et finalement là encore peu importe. Je revendique le droit de vivre à poil ! De vivre tel que je suis et que nous sommes tous nés.
    Tous à poil ! Vive la Liberté !

    1. Et moi je revendique le droit de nager avec une doudoune ! Et que ce soit à la mer, en lac ou en rivière, ou encore en piscine peu importe. De nager ou de ramer, de bronzer ou de faire quoi que ce soit avec une doudoune. Parce que je suis frileux, parce que ça me plait, parce que ça me va super bien et que je le veau bien etc. etc.
      Et puis j’aime pas les poils ! J’aime pas montrer les miens, j’aime pas voir ceux des autres, les poils entre les dents je vous dis pas, et puis c’est mon droit, chacun son truc merde !

      1. Parti d'en rire

        OK OK te fâche pas, on va trouver un compromis, un con sensus.
        Rappelons que le droit de nager à poil n’est pas une obligation de se suicider, ceux qui veulent survivre sans limites le peuvent. Et c’est même chose pour le port de la doudoune.

Les commentaires sont fermés.