Tribunal pour les générations futures : la surpopulation

Procureur et accusés s’affrontaient mardi 17 janvier à la Gaité Lyrique, à Paris, lors d’une conférence spectacle en forme de procès. Au cœur du débat : la surpopulation. Sommes nous trop nombreux pour les ressources de la planète ?

– L’expert Gilles Pison, nommé par le “Tribunal pour les générations futures”, passe la population humaine dans le simulateur de l’ONU et expose les différents scénarios imaginés par les Nations Unies. A niveau de fécondité constant, la population atteindrait 134 000 milliards en 2300 !

– La parole est à Didier Barthès, de l’association écologiste Démographie Responsable. Face à « l’explosion démographique, la question écologique sera au cœur des préoccupations futures, ou alors le monde deviendra invivable, sans forêt, sans animaux… En fait, nous n’avons pas le choix ! » A Démographie Responsable, on milite pour un contrôle des naissances. Didier Barthès s’insurge contre la croisade faite contre les malthusiens : « On nous traite de tous les noms, fascistes, eugénistes, antihumains, même. Jamais nous n’avons prôné une quelconque sélection, et on ne propose pas de tuer les gens ! Mais“Croissez et multipliez”, c’est une belle phrase qui a été écrite il y a 2000 ans, dans un monde où il n’y avait que 200 millions d’habitants. »Comment éviter le cataclysme ? Pour Didier Barthès, « on peut changer notre consommation d’énergie, recycler, ça ne changera rien au fait que nous grignotons la planète en consommant de l’espace ! » Une consommation qui se traduit par une élimination du reste du vivant ! En guise de conclusion, Didier Barthès propose de limiter les naissances à deux enfants par femme dans les pays occidentaux.

– Théophile de Giraud, écrivain et inventeur de la Fête des Non-Parents, fait une entrée fracassante. L’accusé, auteur d’un manifeste antinataliste, s’avance, pose sur le pupitre un biberon rempli de bière. Il commence lentement à se déshabiller : « Il faut regarder les choses en face, la vérité est nue ! » Au-delà du show, l’accusé n’oublie pas son discours. Et se met à citer Marguerite Yourcenar, qui répondait dans Les Yeux ouverts : L’explosion démographique transforme l’homme en habitant d’une termitière et prépare toutes les guerres futures, la destruction de la planète causée par la pollution de l’air et de l’eau. Théophile de Giraud est accusé par Thierry Keller de “haïr l’humain”. Non, répond l’accusé, dans sa nudité originelle : « On ne questionne pas le désir d’enfant, avons-nous le droit de mettre un enfant au monde, et si oui, sous quelles conditions ? Vive le dénatalisme ! Laissons les femmes choisir, elles préfèrent la qualité à la quantité, La planète est plus que trop surpollupeuplée ! Nous agonisons sous le poids du nombre ! » Théophile de Giraud conclut : « La natalité est un crime contre l’humanité, vos enfants connaîtront les guerres pour l’accès aux dernières ressources disponibles… Si vous aimez vos enfants, ne les mettez pas au monde ! »

Pour avoir le contenu complet de ce procès :

http://owni.fr/2012/01/18/lextinction-de-lespece-humaine-apres-2050/

 

Partagez ...