Donald Trump, signe d’une société en perdition

En novembre 2012, Donald Trump avait qualifié les changements climatiques de canular lorsqu’il avait envoyé un tweet dans lequel il déclarait : « Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois afin de rendre le secteur manufacturier américain non compétitif. »

En février 2024, fidèle à lui-même, Donald Trump affirme qu’il « encouragerait » la Russie face à des pays de l’OTAN « délinquants » !

LE MONDE avec AFP : L’article 5 stipule que si un pays de l’OTAN est victime d’une attaque armée, chaque membre de l’Alliance considérera cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres. Mais Donald Trump reproche régulièrement à ses alliés de l’Alliance atlantique de ne pas financer suffisamment l’institution. « Un des présidents d’un gros pays s’est levé et a dit : “Eh bien, monsieur, si on ne paie pas et qu’on est attaqué par la Russie, est-ce que vous nous protégerez ?” », raconte le milliardaire avant de révéler sa réponse : « Non, je ne vous protégerais pas. En fait je les encouragerais à vous faire ce qu’ils veulent. Vous devez payer vos dettes. »

« Encourager l’invasion de nos alliés les plus proches par des régimes meurtriers est consternant et insensé« , a réagi Andrew Bates, porte-parole de la Maison Blanche. « Des déclarations imprudentes sur la sécurité de l’OTAN et la solidarité de l’article 5 ne servent que les intérêts de Poutine » et « n’apportent ni plus de sécurité ni plus de paix dans le monde », a regretté le président du Conseil européen, Charles Michel,.

Le point de vue des écologistes trumpés

Trump sait qu’il a été élu la première fois grâce aux ingérences russes dans Facebook. Son message actuel ressemble à une proposition de pacte avec Poutine. Et il donnera l’Alaska quand Poutine va le lui réclamer… De la haute trahison en fait. Ce qui est bien avec Trump, c’est qu’on n’est jamais déçu. Il repousse toujours plus loin les frontières insondables de la stupidité humaine. Malgré ou à cause de ses outrances, il reste très populaire, la mentalité fasciste gagne du terrain… Un nouveau mandat de ce type, incontrôlable, irréfléchi, sous-cultivé et brutal, serait une expérience historique inoubliable.

En savoir plus grâce à notre blog biosphere

Donald Trump, narcissique et psychopathe (2020)

extraits : Donald Trump révèle un « narcissisme malfaisant », intolérant aux critiques et virulent lorsqu’on lui fait des remarques. Il prend très souvent des décisions de manière impulsive, sans se soucier de leurs conséquences. Il fonctionne en permanence avec des rapports de force et il valorise l’action autoritaire. C’est aussi un psychopathe qui recherche assidûment le pouvoir. Sa personnalité est caractérisée par un ego surdimensionné, une froideur affective et une absence de peur qui lui fait souvent prendre des risques démesurés. Trump cultive des relations humaines superficielles, un manque d’empathie, il porte atteinte aux droits d’autrui sans ressentir la moindre culpabilité. Tout se passe donc comme s’il n’avait aucune conscience morale. Selon un test de personnalité permettant d’établir un score de psychopathie, on a observé que Donald Trump obtenait les scores parmi les plus élevés, en bonne place parmi de nombreux dictateurs…

Trump favorise la montée du fascisme (2020)

extraits : Trump est à l’image du pouvoir politique tel qu’il devient, une dictature qui se fout complètement du système démocratique. On le comprend dans des pays à tradition totalitaire comme la Chine ou la Russie, c’est absolument inquiétant quand cela se passe aux Etats-Unis, l’une des plus vieilles démocraties du monde. Pour la présidentielle du 3 novembre 2020, Donald Trump s’est déclaré vainqueur du scrutin présidentiel américain avant même la fin du décompte des voix ! C’est inquiétant. Mais ce qui est encore plus inquiétant, c’est qu’après 4 ans de chaos national et international organisé sciemment par Trump, autant d’Américains puissent encore voter pour ce guignol. Les circonstances actuelles font qu’une grande partie des personnes, aux USA et ailleurs, ne considèrent pas la démocratie comme essentielle. L’autoritarisme aveugle séduit un électorat bousculé par des crises à répétition…

Ne nous TRUMPons pas, nous l’avons bien cherché (2018)

extraits : Donald Trump prendra officiellement ses fonctions le 20 janvier 2017. Pas de quoi trumpeter pour les écolos. Mais ne nous TRUMPons pas, nous l’avons bien cherché, c’est ce que les électeurs US attendaient. Il n’y a rien à dire sauf à contester une forme de démocratie élective. Si le peuple adule les trump-la-mort, qu’y faire ? Pourtant cette victoire en trump-l’oeil annonce des lendemains qui déchantent. Ce n’est pas une petite trumpette que nous allons faire avec la montée des eaux causés par le réchauffement climatique, ce sera le grand bain pour plusieurs générations. Les climatosceptiques ont gagné, les populistes bateleurs et menteurs sont avec eux. Même si en français nous n’avons pas de mot en « trump », il y a de fortes chances que le trumpisme devienne un mot courant. L’écologie va faire encore plus de trumpoline que précédemment, un vrai trumplin vers la catastrophe écologique. Voici ce que pense avec trumptitude Agnès Sinaï, une spécialiste de l’anthropocène, de la situation écolo-politique à venir : « …

10 réflexions sur “Donald Trump, signe d’une société en perdition”

  1. Pour le moment celui qui a perdu la tête c’est Biden ! Mais les gauchistes préfèrent cacher le problème sous le tapis comme d’habitude ! Ben oui Biden est leur pantin !

    1. Bga80, Biden serait donc le « pantin les gauchistes » ! On en apprend tous les jours !!!
      ET c’est vraiment bizarre de votre part de dériver sur Biden alors que l’article parle de Trump.

      1. Il y a eu une enquête d’opinion aux Usa et 65% des américains pensent que Biden est trop sénile et a perdu la tête ! Donc même ceux de son propre camp le pensent ! Puis tout le monde n’est pas dupe, tout le monde a compris que c’est Obama et Clinton qui tirent les ficelles derrière le Pantin Biden ! Quant à Trump il n’a déclaré aucune guerre contrairement aux democrates ! Et il est en forme lui ! À noter que les embellies économiques des Usa sont liées aux mesures de Trump, notamment mesures protectionnistes que les démocrates n’ont pas remises en cause mais dont ils en ont tiré les bénéfices à la place de Trump… Alors quelle hypocrisie !

        1. Je suis content que tu te fasses enfin un peu remonter les bretelles.
          N’empêche que tu m’amènes à me poser une bonne question : Entre un vieux pantin sénile… et un autre un peu plus jeune, mais d’une vulgarité et d’une bêtise au delà de toutes limites… lequel est le mieux ?
          Si ce n’est le pire, comme dit l’autre. 🙂

  2. Trump et l’OTAN, quand on ne veut voir que le bout de son nez, on ne comprend rien.
    Trump ne veut pas que la Russie attaque la cee, il veut que les européens paient leur Défense a travers l’OTAN.
    Quand il était président , il l’a dit et les débats ont eu lieu en Europe.
    Biden a fait mieux que Trump, il a déclenché et envenimé le conflit en Ukraine, nous obligeant à investir dans l’OTAN et dans nos armées.
    Je préfère la grande gueule Trump qui ne pense qu’à la suprématie économique au pourri corrompu Biden qui me fait penser aux éphores corrompus de sparte.

    1. Bonjour Tsp
      C’est bien le dictateur Poutine et non Biden qui a déclenché l’invasion de l’Ukraine, dire le contraire relève du complotisme. Depuis sa création il y a 77 ans, l’ONU s’est révélée dans l’incapacité d’empêcher une guerre déclenchée par l’un de ses cinq membres permanents, dont la Russie fait partie.
      Libre à vous de préférer un apprenti dictateur comme Trump, on ne peut empêcher personne de se trumper…

      1. Biosphère, je ne polémiquerais pas mais pour moi , c’est bien Biden qui a rompu l’équilibre de la terreur établi depuis 2014 en proposant l’entrée de l’Ukraine dans l´otan.
        Poutine a lancé les chars et les missiles et provoqué les morts ukrainiens mais c’est Biden qui a provoqué cette attaque.
        Celle ci n’a pas eu lieu du temps de Trump qui n’a pas d’intérêt personnel en Ukraine alors que c’est le cas de la famille Biden.

  3. L’Amérique est une société brutale où seul le surhomme a le droit d’exister. Ce surhomme se mesure à son portefeuille, l’argent est simple à comprendre, c’est l’aune de la brutalité.
    Leur vulgarité et leur simplification de la pensée a produit un état type spartiate imposant sa domination par la force et la terreur militaire.
    Trump n’a rien d’exceptionnel comme dirigeant américain, en fait c’est une caricature de l’américain moyen et c’est pour cela qu’il a été élu. Écouter sa façon de s’exprimer , il est télégraphique. C’est voulu pour se faire comprendre de tous et se mettre à leur niveau.
    Je trouve malsain de s’intéresser à Trump, Biden est pire, sans parler des Bush ou des Kennedy, tous des mafieux. Trump n’a aucun intérêt pour notre société et j’aimerais que Macrelle s’intéresse moins à l’Amérique et travaille enfin à l’indépendance de la France. On peut rêver.

    1. Rien d’exceptionnel !? Si ce n’est un tel niveau de grossièreté et de vulgarité.
      Fier de sa misogynie, de son racisme, de sa bêtise crasse, j’ose penser que le Ricain Moyen n’est pas aussi con que ça. Celui là je le vois plutôt comme le personnage central du roman de Sinclair Lewis publié en 1922, Babbitt. Comme tout le monde les Américains ont leur culture et leur histoire. Et nous, nous avons les nôtres. En attendant, même si je porte des jeans et que j’aime le blues, l’American way of life ne m’a jamais fait rêver. Quant à dire que Biden est pire (sic)… sans parler des Bush ou des Kennedy … ça n’engage que vous.

  4. – « Donald Trump, signe d’une société en perdition »
    C’est sûr. Celui-là bat tous les records, sur tous les plans. Comparé à lui, Berlusconi ne lui arrivait même pas à la cheville, c’est pour dire. Celui là est indiscutablement Le Champion du monde ! Hélas il est loin d’être le seul dans la race des gros misérables.
    Sauf que lui tout le monde le connait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *