La Chine contre le droit à l’avortement !?

Le vieillissement démographie inquiète les responsables politiques chinois : 17,8 millions de naissances en 2016, 12 millions en 2020, 10,6 millions en 2021. Ce n’est pas un drame, la population augmente encore, une progression de 480 000 personne par rapport à 2020. De toute façon on recense officiellement 1,4126 milliard de Chinois en 2021, ce n’est pas rien, c’est encore plus que l’Inde, c’est près de 18 % de la population mondiale. Sur une planète surpeuplée, une baisse volontaire de la population est toujours une bonne nouvelle. Mais beaucoup trop de dirigeants politiques restent natalistes. Après avoir imposé la politique de l’enfant unique, la Chine devient anti-malthusienne. Un comble !

Lire, Le vieillissement de la Chine n’est pas un drame

Frédéric Lemaître : Le Forum économique mondial a prévu qu’en 2100, la Chine, avec 732 millions d’habitants, serait moins peuplée que l’Inde (1,09 milliard). Pour enrayer ce déclin, le pays autorise, depuis fin mai 2021, les couples chinois à avoir trois enfants. Les provinces multiplient les mesures incitatives, augmentant par exemple à 350 jours le congé maternité en cas de troisième enfant. Le 27 septembre 2021, le gouvernement avait souligné, dans ses « lignes directrices pour le développement des femmes chinoises », qu’il entendait « réduire les avortements qui ne sont pas médicalement nécessaires ». La même association pour le planning familial qui, pendant des années, s’est immiscée dans l’intimité des couples et a contraint nombre de femmes à avorter, va désormais mener la politique inverse. Elle va prôner le respect des « valeurs traditionnelles » auprès des femmes non mariées et des adolescentes qui souhaitent interrompre une grossesse. Human Rights Watch déplore : « Ce qui ne change pas, c’est que le gouvernement continue de traiter le corps des femmes comme un outil au service du développement économique ».

Quelques commentaires avisés :

Basilic : Le corps des femmes a toujours été considéré comme politique. Et l’emprise sur les femmes, un enjeu important. Elles sont une ressource, un peu comme le bétail, aux yeux d’une partie des gouvernements.

Yo... : Les armées n’ont plus vraiment besoin d’autant de chair à canon disponible. Considérer les humains sous l’angle des couples reproducteurs est une dérive totalitaire de la biologie.

FDD : Ce sera certainement bien plus difficile d’inciter les chinois à avoir des enfants que ce ne l’était de les en empêcher. Et puis, comme toujours en matière de démographie, les politiques ont toujours 30 ans de retard, car la politique d’aujourd’hui ne produira d’effets positifs, si elle en produit, que lorsque les enfants qui naissant seront devenus adultes. D’ici là, il faudra créer des crèches, des écoles, des universités… Bref, la planification démographique est un art difficile.

Orion : Voir la population de la Chine être effectivement divisée par deux d’ici la fin du siècle, serait l’une des meilleures nouvelles possible pour la planète…

cécile : Effectivement il serait bon que pour la viabilité des ressources de notre planète nous devrions tous arrêter de faire trop d’enfants. Nous sommes trop ! Faire baisser la démographie mondiale tout doucement ferait du bien à la planète !

Lire, Un enfant par femme… ou deux ou trois ! (en Chine)

Ginkgo_Biloba : Des milliers de femmes ouïgours, tibétaines.. subissent les avortements forcés puisque la Chine poursuit maintenant ouvertement une politique de sélection raciale d’une ampleur et d’une férocité inégalée depuis l’Allemagne nazie.

nicolas riviere : Contrairement aux autres pays qui subissent le vieillissement de la population, la Chine a un avantage et pas un des moindres, c’est un état totalitaire. D’ici une dizaine d’année, ils établiront une politique d’euthanasie active, expliquant qu’il est impossible qu’une société avec trop de personnes âgées fonctionne, alors à partir de 65 ans, les gens seront euthanasiés.

Partagez ...

2 réflexions sur “La Chine contre le droit à l’avortement !?”

  1. Nous devrions réfléchir à ce que dit nicolas riviere : “la Chine a un avantage et pas un des moindres, c’est un état totalitaire.“ Un avantage… façon de dire. De son côté FDD pense que “Ce sera certainement bien plus difficile d’inciter les chinois à avoir des enfants que ce ne l’était de les en empêcher.“ Moi je ne crois pas, il suffira tout simplement de les y contraindre. En plus les Chinois y sont bien habitués. On peut imaginer une sorte de Pass, uniquement pour les Bons Citoyens, ceux qui auront les trois préconisés. Et puis des avantages particuliers pour les zélés.
    Quand on est planté de tous les côtés, on peut faire n’importe quoi, et justifier n’importe quoi. On peut dire que la Bonne Voie est par là… vu que l’autre côté c’est une voie sans issue. Bonjour le grand n’importe quoi.

  2. La Chine ne compte pas sur les immigrés pour payer les retraites. Elle reste un pays fermé aux étrangers. On n’en recense que 845 000 en 2020. Surtout, les naturalisations sont quasi inexistantes. Le recensement de 2010 indique que seuls 1 448 étrangers naturalisés vivaient à cette date en Chine. On ne dispose pas de chiffre plus récent car le recensement de 2020 ne fournit plus cette donnée. Dans le meilleur des cas, les étrangers peuvent obtenir, sous des conditions bien précises, un certificat de résident permanent, la Chine ne les délivrant cependant qu’au compte-gouttes : 1 576 en 2016, dernière année connue.

Les commentaires sont fermés.