Macron annonce le rationnement énergétique

Une trentaine de piscines publiques ont fermé leurs portes début septembre car la société exploitante ne peut plus faire face à l’augmentation des prix de l’énergie. Relation de cause à effet ? Le chef de l’État a dit en introduction lors de sa conférence de presse le 5 septembre 2022 : « Je souhaite faire un point rapide sur la situation en termes énergétiques dans le contexte que nous connaissons »

Emmanuel Macron : « Nous le voyons depuis plusieurs mois. Notre pays a été soumis d’abord à une hausse des prix de l’énergie qui a été aggravée par la guerre en Ukraine. Et ce, compte tenu de ce que représente la Russie sur le marché des énergies fossiles, qu’il s’agisse du gaz comme du pétrole. Début de cette année, 25 % de toute l’énergie européenne était du gaz, et 50 % de ce gaz venait de la Russie. On ne pourra, pendant des mois et des mois, avoir des mécanismes aussi larges qui financent la consommation d’énergies fossiles. On va devoir cibler les choses. Je prends un exemple. Aujourd’hui, ce qu’on fait sur l’essence n’est pas ciblé. Vous pouvez gagner cinq SMIC, vous avez les mécanismes qui sont payés par le contribuable à la pompe. C’était une mesure d’urgence. Ce n’est pas la plus intelligente. On va devoir recycler nos politiques d’aide pour mieux accompagner nos compatriotes qui travaillent et les ménages les plus modestes. La solution est dans nos mains. Chacun a son rôle à jouer, la meilleure énergie est celle qu’on ne consomme pas. Iil nous faut mettre la climatisation et le chauffage un peu moins fort que d’habitude.  

Si on voit que ce n’est pas assez, on se posera la question “est-ce qu’on doit être plus contraignant ? Et ce qu’on doit mettre des mesures de contrôle, des mesures pour aller vers la contrainte ou le rationnement ? Si nous sommes tous responsables, tout porte à croire que l’on n’atteindra pas ce deuxième seuil. Mais en tout cas, il y a ensuite un deuxième seuil où on a la sobriété contrainte. On va, dans certains secteurs, rationner. Ça, c’est vraiment, je dirais, presque un mécanisme d’avant dernier ressort. Ce plan de rationnement, c’est celui qui nous évitera les coupures de courant»

Le point de vue des écologistes

Emmanuel Macron n’aurait-il plus peur des Gilets jaunes et fait-il sienne la conception de la sobriété des Amish ? Rappelons ce précédent historique, développé par un spécialiste de l’industrie automobile dans un livre de 1979, « Vivre sans pétrole ».

Jean Albert Grégoire : En avril 1977, le président Carter s’adresse par télévision à la nation : « Ce que je vous demande est l’équivalent d’une guerre. Il s’agit bel et bien de préparer un monde différent pour nos enfants et nos petits-enfants. » La revue Newsweek chiffre le gaspillage moyen d’énergie qu’il veut supprimer à plus de la moitié de la consommation totale. C’est une douche froide pour ce peuple si sûr de sa richesse et de ses immenses ressources. Tous ceux qui sentent leur intérêt et même leur simple confort menacé se mettent à hurler. Le royaume automobile de Détroit déclare la guerre au président Carter, les syndicats de l’automobile suivent, le peuple suit, bien entendu. Carter perd des points de popularité, sa cote passe de 70 à 35 au début de 1978.

Le peuple américain n’est pas mobilisable pour des sacrifices dont il ne voit pas la nécessité en un âge ou la technologie – et non l’austérité – lui paraît constituer la solution à tous les problèmes du monde moderne. On retrouve là les illusions fondamentales des penseurs du XIXe siècle. La science toute-puissante : erreur. Les réserves de matières premières inépuisables : erreur. Le progrès indéfini : erreur. La crise va se terminer : erreur. Car non seulement ce qu’on appelle crise va devenir l’état normal de l’humanité mais cet état imposera l’austérité.

Jean-Albert poursuivait : Aujourd’hui nous consommons du pétrole comme nous respirons. Son manque nous paraît aussi inconcevable, aussi mortel que le manque d’air. Comme dans toute maladie sournoise, les symptômes apparaîtront tard. Jusqu’aux premières manifestations de la pénurie, la situation restera normale, l’humanité continuera à dilapider son irremplaçable richesse, les constructeurs continueront à augmenter leurs cadences et le parc mondial continuera à s’accroître. Mais l’économie est un colosse fragile créé par la civilisation du pétrole. Ce pétrole en est le sang, l’automobile son support le plus solide. Restreignez l’arrivée du « sang pétrole », une anémie pernicieuse envahira ce corps. Coupez le support automobile, l’équilibre du colosse sera d’autant plus menacé qu’en même temps les maladies endémiques, inflation, chômage, feront une poussée violente. Aujourd’hui, sans pétrole, l’infortuné ne saurait plus travailler dans ses usines, cultiver ses terres, circuler, s’éclairer, se chauffer, se loger, se vêtir. Sans lui, il ne saurait plus comment vivre…

Un affolement contagieux s’étendra sur la terre dès que le pétrole commencera vraiment à manquer. Si le monde échappe à une guerre militaire, il sera plongé dans une guerre économique sans merci bien plus meurtrière puisqu’elle exterminera une partie du quart-monde par la faim. L’homme acceptera tous les sacrifices, se privera du superflu et même du nécessaire pour conserver son automobile. L’expérience de la dernière guerre où le ticket d’essence atteignait au marché noir des tarifs astronomiques l’a prouvé. Rationnement. Voici le mot lâché, ce mot qui indispose, ce mot qui fait frémir. Il ne faut pourtant pas hésiter à le prononcer et à l’écrire. Car le rationnement est inéluctable pour le pétrole d’abord, pour l’énergie ensuite. Les jeunes gens ignorent l’esclavage du rationnement qui traîne derrière lui le marché noir. Ceux qui ont vécu les guerres en connaissent les servitudes : restriction de circulation en automobiles, coupures d’électricité, restriction de chauffage dans les logements. Et combien d’autres restrictions… On ne peut pas en prévoir la fin.

Comment réagiront nos enfants ? Fureur de constater que leurs ancêtres ont gaspillé ce pétrole irremplaçable ? Ou désespoir de ne pouvoir assouvir ce besoin devenu héréditaire de rouler en automobile ?

Partagez ...

24 réflexions sur “Macron annonce le rationnement énergétique”

  1. En tout cas, les rationnements d’énergies, et l’explosion des factures dans grand nombre de pays d’Europe, confirment mes analyses ! Et oui je ne cessais de vous dire depuis plus de 20 ans qu’il faut plus d’énergie dans l’hémisphère nord que l’hémisphère sud pour pouvoir vivre ! (à train de vie égal) D’ailleurs, je vais prendre même une preuve qui prend source chez nos écolos vert (pour le coup on ne pourra pas m’accuser de falsifier les chiffres à mon avantage), ils avaient mis une carte de l’Europe et on voyait que plus on allait dans le nord de l’Europe et plus on dépensait de l’énergie par habitant ! Ben oui, plus il fait froid, plus il y a de la pluie froide et du vent froid plus on dépense de chauffage, plus on se déplace en voiture même pour des courts trajets de moins de 1km, plus on a besoin de stocks de vêtements pour assurer toutes les saisons, sans compter plus d’épaisseur de vêtement par temps froid.

    1. Plus il fait froid, plus on mange pour stoker du gras afin de résister au froid. Et oui c’est idiot d’organiser des migrations sud vers nord, car c’est très énergivore que de vivre au nord ! Plus il fait froid plus on dépense d’énergie pour chauffer nos aliments, alors qu’on mange plus de crudités froides dans le sud.

      Et oui le meilleur moyen d’organiser des économies d’énergie, c’est plutôt de faire migrer du nord vers le sud ! Il aurait plutôt fallu faire migrer des norvégiens, groenlandais, islandais, suédois, russes, etc vers l’Italie France Espagne et Grèce, plus que de ramener l’Afrique en Europe !

      Aillez là on se dirige vers les manques d’énergies dans un premier temps, puis au fur et à mesure que les réserves fossiles s’épuiseront on aura des pénuries ! A terme on ne pourra plus chauffer grand monde en Europe ! Les populations vont migrer du nord vers le sud !

      1. En outre, on voit que les australiens dépensent plus d’énergie que les français, MAIS ce n’est pas en chauffage de domicile, du moins pas dans les mêmes proportions que nous, mais c’est le fait que beaucoup plus d’australiens que de français ont de gros 4×4 pour rouler en bagnole !! En outre, étant un pays isolé comme toute île, les bateaux y sont plus nombreux, tant pour la plaisance que pour importer/exporter les marchandises. Dans tous les cas, ce n’est pas à train de vie égal. Mais si on compare un australien pas trop riche avec un train de vie comparable à un français, avec petite bagnole, même surface de maison, etc on s’apercevra qu’il dépense moins d’énergie qu’un français pour obtenir exactement le même train de vie !

    2. N'importe quoi !

      – « Et oui je ne cessais de vous dire depuis plus de 20 ans qu’il faut plus d’énergie dans l’hémisphère nord que l’hémisphère sud pour pouvoir vivre ! (à train de vie égal) »
      Eh oui, si c’est toi qui le dit… alors ça fait plus de 20 ans que tu débites des âneries. Tiens, Toi, qui ne jure que par les chiffres, et qui ne supporte pas que l’on ne démontre pas et patati et patata ! Et l’Australie… dans quel hémisphère tu nous la mets ? C’est vrai qu’il fait super froid en Australie. C’est sûrement ce qui explique pourquoi les kangourous dépensent autant d’énergie.
      Consommations d’énergie par habitant, en 2019 :
      – États-Unis : 282 GJ/habitant
      – Australie : 212,5 GJ/habitant
      – France : 150,5 GJ/habitant
      – Moyenne de l’Afrique : 27,4 GJ/habitant

      1. Et pourquoi tu ne compares pas ton Australie avec le Groenland, l’Island, Norvège, Suède, Finlande, Islande, etc ! En plus de ça, tu oublies (sciemment sans doute) le critère que j’ai mis, « A train de vie égal » Si on compare une famille australienne de 4 personnes (2 parents + 2 enfants à âges comparable) alors comparer la consommation de ressources naturelles avec une famille de 4 personnes (même composition) d’Usa, de France, Norvège, Suède, etc !!! A noter que les Usa étant très vaste, il y a une moitié tempérée et une moitié très chaude jusqu’à aride (donc des disparités entre le nord et sud des usa) Tu as beau dire tout ce que tu veux, mais on dépense moins d’énergies fossiles pour chauffer dans les pays chauds ! Moins de vêtements aussi puisqu’il n’y a pas besoin grosses doudounes , de pulls épais, de bonnet, cache-nez, écharpes, gants, etc) Et la population rechigne moins à faire 1 km à pied dans un pays chaud que froid ! C’est factuel

      2. Tiens voilà la consommation d’électricité en KWh par an et par habitant !!!

        Moyenne de l’Union européenne = 5391
        France = 6448
        Russie = 7481
        Italie = 4692
        Norvège = 24 006
        Finlande = 14732
        Islande = 50 613
        Portugal = 4 245
        Suède = 12 853
        Espagne = 4 818
        Italie = 4 692

        On voit que la différence de quantité de consommation électrique est nette entre le sud et le nord !!!
        Voir « Liste_de_pays_par_consommation_d’électricité » sur le wiki

  2. L’ironie envers les Khmers verts n’est plus de mise. L’entraîneur du Paris-Saint-Germain, Christophe Galtier, interrogé sur la possibilité de recourir au train, plus écologique que l’avion privé, après un déplacement de l’équipe à Nantes, avait répondu, ironiquement : « Ce matin, on a discuté avec la société avec laquelle on fait nos déplacements pour savoir si on ne pouvait pas se déplacer en char à voile ».

    Il a fait son mea culpa le 6 septembre : « Croyez-moi, je suis concerné sur les problèmes de climat, de notre planète, je sais la responsabilité que nous avons (…). On n’est pas hors-sol, on est très lucides, simplement c’est une blague qui arrive au mauvais moment, qui est de mauvais goût, et je le regrette. »

    1. Parti d'en rire !

      Tout ce pataquès pour une blagounette … c’est formidable !
      Et l’autre obligé de s’excuser, de faire son son mea culpa… mon dieu quelle misère ! Maintenant il dit quelle était de mauvais goût, et qu’il regrette… mon dieu quelle hypocrisie ! Je parie qu’il n’en pense pas un mot, que comme moi il la trouve au contraire très bonne, sa blagounette. Ben quoi, des goûts et des couleurs on ne discute pas ! Très bonne aussi la réplique de Greenpeace, avec ce char à voile installé devant le stade du PSG. Ben quoi, si on ne peut même plus blaguer… merde alors !!!

      1. Misère misère !

        Et maintenant que j’ai sorti la mienne, blagounette, notre «intellectuel» maison pourra s’en servir de «démonstration» pour raconter que je suis POUR le foot et les footeux, POUR leur train de vie démentiel, POUR ceci et CONTRE cela, et patati et patata !

  3. Aillez les Verts en Allemagne font leur Mea Culpa ! Voici ce qu’on apprend, lire par exemple sur Figaro article intitulé « En Allemagne, les Verts au pouvoir acceptent de prolonger les centrales atomiques »

    Bon les piscines ferment les unes après les autres comme nos aciéries (en rappelant que la métallurgie est le moteur central de tout notre pouvoir d’achat et train de vie, mais sans énergie…le moteur ne tourne plus…)

    Ah là là, au train où va l’effondrement de nos économies européennes, il n’y a plus qu’un pas à franchir, pour voir Valérie Pécresse, Von der Leyen; Brigitte Macron, la Reine d’Angleterre, Delphine Batho et Clémentine Autain se mettre en mini-jupe talon aiguille avec un joli débardeur pour se frotter à Poutine et lui dire « Pardon Patron, ce sont les ukrainiens les vilains ! Mais pitié redonne nous du pétrole et du gaz »

    1. @ Parti d’en rire
      La Team Woke féminine démocrate, je l’entends dire en cœur à Poutine « On ne pensait pas vraiment un seul mot de ce que l’on a dit de toi aux médias Patron, ce sont nos conseillers du parti démocrate socialiste qui nous ont forcé de dire toutes ces horreurs à ton sujet auprès des journalistes. En plus ces journalistes ont déformé et exagéré ce que l’on a vraiment dit ! Oh pardon Patron ! On ne recommencera plus ! Pitié redonnez nous du pétrole du gaz et des métaux ! »
      Ah là là ! Je sens qu’on va bien rire à partir de l’année prochaine ! Oui car cet hiver 2022 il nous reste un peu de gaz à dilapider mais en 2023 on n’aura plus rien dans les cuves.

    2. En plus cette semaine le roi d’Arabie Saoudite diminue la production de pétrole à exporter ! Donc , ne pas exclure que cette Team Woke se rende aussi en Burka en Arabie Saoudite pour dire à Mohammed Ben Salman « Pardon patron pour notre rébellion contre le voile, pitié redonnez nous du pétrole bon marché ! »

      Je sens qu’on va bien rigoler avec les faillites en cascade à venir ! Les socialo-communistes commencent à comprendre que leur monnaie imprimée à la Bce ne vaut rien sans contrepartie physique de richesse et de travail ! Bienvenue dans le real politik et surtout la real economy ! Sans énergie fossiles pour faire fonctionner la métallurgie afin de produire toutes sortes de biens et services, notre économie coule pour tomber à zéro de Pib !

    3. Et oui, il n’y aura pas le choix que de rétablir un vrai programme Ordre Loi Travail et Discipline. N’exclure aucune solution pour éradiquer le banditisme et la criminalité. Puis surtout ne pas faire d’ingérence auprès de pays et dirigeants plus puissants que nous, on fait du commerce et on la ferme !

      Et oui , les droits de l’hommiste et les amerloks ce n’est pas ça qui met du beurre dans les épinards aux européens ! D’ailleurs tout ça ne donne pas d’épinards tout court !

      Mais bon vu comment c’est parti avec toutes les sottises de nos dirigeants, il n’y aura pas que des faillites en cascade mais aussi des révolutions en cascade… Des gilets jaunes puissance 1000 en effectif dans les rues de Paris…

      1. Parti d'en Rire

        – « Ah là là ! Je sens qu’on va bien rire à partir de l’année prochaine ! […]
        Je sens qu’on va bien rigoler avec les faillites en cascade à venir ! […] »

        C’est sûr ! En attendant on rigole déjà, ne serait ce qu’ici sur Biosphère.
        Rien que d’imaginer cette délégation féminine, menée par la blonde au gros minou, je me suis se pissé dessus. Mais bon, c’est pas très politiquement correct toutes ces conneries. D’un autre côté, si on n’a même plus le droit de rigoler, merde alors ! Toutes façons, vu que le rationnement, les faillites et tout le bordel doit nous faire rigoler, eh ben c’est très bon pour le Parti d’en Rire.
        Manquerait plus qu’il passe en surnombre.

  4. – « Ce plan de rationnement, c’est celui qui nous évitera les coupures de courant. »

    Super-Rantanplan ne nous évitera rien du tout ! Ni les coupures de courant, ni l’explosion des prix de l’énergie, ni peut-être même celle d’une de nos saloperies nucléaires.
    Et encore s’il n’y avait que ça…
    En attendant Manu cherche encore à nous faire peur. Les coupures de courant oh mon dieu non pas ça ! Là encore nous sommes en guerre. Et puis diviser pour mieux régner, ça aussi c’est vieux comme le monde. Et à ce jeu pervers, Manu est très fort.
    Je parie qu’à la prochaine étape (troisième seuil ?) … ON nous dira qui sont les Responsables de ce fiasco. Misère misère ! (à suivre)

    1. Pas Lui et sa clique, oh que non bien sûr ! Les Responsables seront les «irresponsables» qui n’auront pas joué le jeu, la Comédie. Ceux qui n’auront pas bien isolé leur petite bicoque, ceux qui roulent encore au diesel, ceux qui n’auront pas leur carte d’abonnement à la SNCF, et/ou téléchargé l’Appli Kivabien, ou que sais je.
      Et puis tous ceux qu’il nous faut chauffer, rafraîchir, éclairer etc. etc. alors que de leur côté ils ne participent pas à l’Effort de Guerre. Pire, ceux qui n’apportent rien, en tous cas rien de Bon à la société. Non seulement les malfaisants, les taulards, mais les retraités, les mal foutus, les mal pensants, sans oublier bien sûr tous ces «migrons».
      Salauds de pauvres va ! Misère misère !

  5. Super Rantanplan

    Manu dans la peau de Super-Rantanplan, qui nous annonce son Super-Plan :
    – « La solution est dans nos mains. Chacun a son rôle à jouer, la meilleure énergie est celle qu’on ne consomme pas. il nous faut mettre la climatisation et le chauffage un peu moins fort que d’habitude.
    Si on voit que ce n’est pas assez, on se posera la question [et blablabla].
    Si nous sommes tous responsables, tout porte à croire que l’on n’atteindra pas ce deuxième seuil.
    Mais en tout cas, il y a ensuite un deuxième seuil où on a la sobriété contrainte [et patati et patata]
    Ce plan de rationnement, c’est celui qui nous évitera les coupures de courant. »

    1. Esprit critique

      1) Ce n’est pas «nos» et «nous» qu’il aurait du dire, le Manu, mais «vos» et «vous».
      Tu parles, Charles, si Manu et sa clique vont se serrer la ceinture, baisser un peu moins fort le chauffage de leur jacuzzi, de leur jet privé etc. Tu parles, Charles, si sa Brigitte va lui dire de laisser tomber le jet-ski pour se mettre au pédalo !
      Bref, dans cette comédie, où soi-disant Chacun a son rôle à jouer… soyons déjà sûr d’une chose : nous ne serons que des figurants.

      2) Manu n’invente rien, il nous ressort là la vieille blague de la Chasse au Gaspi.
      Tu parles, Charles, si la Solution est dans les économies de bouts de chandelles ! D’autant plus qu’et en même Manu ne cesse de nous chanter cette tout aussi vieille rengaine : « En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées.» Bon d’accord, même s’il ne la chante pas exactement comme ça, c’est pareil.
      ( à suivre )

    2. 3) Notons que Manu nous parle de seuils. Premier, second… et puis Couic !
      Manu nous parle aussi de responsabilité : « Si nous sommes tous responsables […] »
      Sous-entendu là encore que Lui il l’est, par définition, responsable.
      Tout connement, cela veut dire que si … les choses ne se passaient pas bien … eh ben nous n’aurions qu’à nous en prendre à nous-même. Ben voyons !

    3. Récapitulons :

      Pour commencer : soyons, oh pardon soyez… tous responsables, tous sobres… en matière de clim et de chauffage… et ne vous inquiétez pas, ça devrait le faire. Maintenant sachez une chose : si… par hasard… on voyait que ce n’est pas assez… alors on se posera la Question.
      Oh pardon, ce n’est pas «on» que j’aurais du dire. Mais «IL» ou «Lui». Ben oui, qui d’autre que Lui réfléchit et décide dans ce pays ? Bon d’accord, même si le Manu n’est qu’une petite marionnette c’est pareil.
      Quoi qu’il en soit, jusque là Manu ne fait que se poser des questions… du genre «est-ce qu’on doit être plus contraignant ? Et ce qu’on doit mettre des mesures de contrôle, [et patati et patata]». Se poser des questions ça ne mange pas de pain.

      Mais nom de dieu ! de qui se fout-on dans cette histoire ?
      ====> Ben de nous bien sûr !
      Et qui c’est ce on qui se fout de nous ?
      ====> 🙂 🙂 🙂

  6. Quelques points essentiels ne sont pas mentionnés dans cet article pour décrire l’ampleur du désastre. D’abord, l’Allemagne qui représentait jusqu’à maintenant le PIB européen, sans énergie, toute leur industrie va s’effondrer, et donc la valeur de l’Euro avec ! A terme l’Euro aura la valeur de la monnaie du Zimbabwe ! (surtout avec les ribambelles de Quantitative easing que nous ont concocté nos UmPs !). Ensuite, les aciéries européennes et notamment françaises, qui faute d’énergie abondante vont faire faillite et mettre la clef sous la porte ! Or sans aciérie, c’est fini les voitures, les camions, les avions, les centrales (nucléaires à fusion, à fission, à charbon, à gaz) et les constructions du BTP !! Et oui sans acier toutes nos industries s’effondrent ! Puisqu’il faut de l’acier pour toutes nos machines tous nos robots industriels, tous nos moyens de transports ! (camion, bus, métro, train, avion et voiture).

    1. Et aussi fini les logements sociaux ! Du moins on ne pourra plus financer de nouvelles constructions, ou même en supposant qu’on puisse financer on ne pourra pas construire faute de matière première ! Sans acier, on ne peut plus faire tenir le béton de nos constructions (immeubles, entrepôts et ponts !)

      A priori, les assistantes sociales aussi vont devoir fermer leurs boutiques de détournement de l’argent du contribuable ! Les travailleurs en France vont en avoir marre de payer les factures de chauffage des autres alors qu’ils devront eux-mêmes se priver de chauffage !

      Margaret Tatcher disait que le socialisme ne dure jusqu’à temps que vous aillez fini de dépenser l’argent des autres… Mais elle n’était pas assez précise, car le socialisme ne dure que jusqu’à temps vous aillez épuisé les énergies fossiles !!! Et oui en vérité c’est Poutine le grand patron du pouvoir d’achat en Europe, c’est lui qui dispose et contrôle les robinets !

    2. Manu macrondelle, l’ homme qui poussa aux sanctions contre la Russie se plaint des conséquences des actes dont il est lui-même responsable : ce type est une raclure absolue , un être infect , je ne puis en dire plus because modération
      Ses amis amères loques de Washington sont contents de leur caniche français qui les sert si bien pour mieux détruire l’ économie de l’ Europe .
      L’ ami Vlad doit se régaler du spectacle lamentable des démocrassouilles qui s’ effondrent sur elles- mêmes aidées par le conglomé – rat liberalosocialopique

      1. Imagine aussi le sort de nos pov migrons qui vont souffrir des pénuries et ne pourront plus transporter de la drogue (maroc , afghanistan) et même la vendre vu l’ appauvrissement .
        Cela me rend tout triste vu l’ amour que je leur porte depuis longtemps 💀💀😂😂😂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.