Macron, sans enfant, et pourtant nataliste

Lors de sa conférence de presse, le chef de l’État a évoqué le 16 janvier 2024 deux mesurettes pour relancer la natalité française en berne : un congé de naissance et un plan contre l’infertilité en vue du « réarmement démographique » du pays. Les réactions des internautes sont toutes hostiles à ce désir de puissance par le nombre.

Emmanuel Macron :  « Notre France sera aussi plus forte par la relance de sa natalité. Nous étions jusqu’à récemment un pays dont c’était la force. C’est moins vrai depuis quelques années. Un futur congé de naissance viendra remplacer le congé parental actuel. Ce dernier sera mieux rémunéré, plus court que l’actuel congé parental et permettra aux deux parents d’être auprès de leur enfant pendant six mois s’ils le souhaitent. »

le point de vue des écologistes malthusiens

Didier L : C’est assez sidérant. 2017, nous pouvions penser que ce jeune président allait porter une idées nouvelles, un souffle nouveau. On y a cru – quelques mois ! Puis peu à peu cela s’est dissout dans un conformisme digne de ses prédécesseurs et hier soir ce fut le comble. Rien de neuf, des recettes à l’ancienne ( le sentiment national, la natalité, l’uniforme à l’école, l’instruction civique, la Marseillaise au primaire etc … pas grand chose sur l’Europe.) Tout change pour que rien ne change …

Lucidor : Il y a fort à parier que son discours nataliste est surtout destiné à nous préparer à l’adoption… de la GPA, après le mauvais coup de la PMA pour toutes.

EloPF : Je me suis vraiment sentie insultée par « réarmement démographique ». Nous sommes en 2024 et le président de la République parle comme Pétain ! Quelle honte vraiment. Sans compter que nous sommes trop nombreux sur terre, bien sûr !

Oui mais : Si le nombre de français disparaît est-ce mauvais pour la planète et la biodiversité ?

Philinte : Les couples ont un désir égocentrique d’enfants, la société et la nation ont besoin d’enfants pour la croissance et la puissance…Mais ces enfants encore virtuels, seront-ils épanouis, éviteront-ils la violence ordinaire et les guerres, éviteront-ils le naufrage de la vieillesse ? Question tabou ! Pourtant nous avons la capacité d’être lucides et de nous poser la question de la création d’un être, d’un autre point de vue que celui des potentiels procréateurs.

Imprécateur : Pour l’infertilité, il serait certainement plus simple et efficace d’interdire les perturbateurs endocriniens, bisphénol et autres pesticides, PFAS… !

Castanea : Les causes de l’infertilité sont quasiment à 100% « environnementales »‘ : saturation de pesticides et de substances chimiques artificielles. Et contre cela, Macron ne fait quasiment RIEN puisqu’il choisit systématiquement de soutenir les lobbys industriels. Donc son plan contre la fertilité ne sera qu ‘un coup de com’ de plus qui tombe à plat.

Dino : L’infertilité est un problème pour les couples concernés, mais elle n’est pas une cause significative du déclin démographique : il n’y a pas significativement davantage de femmes qui n’ont pas d’enfant qu’il y en avait il y a 30 ou 40 ans. Le nombre de femmes demeurant sans enfant à 45 ans n’augmente que très modérément (retour au taux des années 1920 !), par contre le nombre d’enfant par femme baisse drastiquement. Très nombreux sont les couples qui renoncent à un 2e ou 3e enfant pour des raisons autres: le logement vient en tête…

Thufyr : Le gouvernement peut proposer tous les plans possibles, la question est «  a-t-on envie de propulser des enfants dans un monde dont le climat s’affole et dont les super-riches engrangent des profits pharaoniques sans réelle redistribution face à une pauvreté montante? »

le point de vue des natalistes

Nom_de_plume : Excellente initiative ! La France doit augmenter son taux de natalité qui, avec le temps, pourra se substituer à une immigration incontournable pour le moment.

Sur 120 réactions sur lemonde.fr, seule celle de « nom de plume » est un soutien à la proposition de Macron.

En savoir plus grâce à notre blog biosphere

Au lit, citoyens et citoyennes !!!

extraits : François Bayrou a 6 enfants et il est grand-père de vingt-et-un petits-enfants. Il voudrait que tout le monde fasse comme lui, il appelait en 2021 à multiplier les bébés. Il se nomme un adversaire : « C’est tout un courant de pensée qui défend l’idée que la population est finalement l’ennemie de la planète. » Le Canard enchaîné en avait fait un article… Or Bayrou était à l’époque « haut commissaire au plan », c’est la seule trace de sa haute fonction qui reste encore aujourd’hui.

François Bayrou et l’impact démographique

extraits : François Bayrou, « haut-commissaire au plan » estime que la natalité et l’accueil de personnes étrangères pour améliorer le rapport actifs-retraités sont les « deux voies » pour « assurer l’avenir démographique » de la France.

Démographie Responsable : «  Le pacte pour la démographie  de François Bayrou nous entraîne dans la mauvaise direction… La France est loin de l’hiver démographique, nous avons gagné plus de 25 millions d’habitants depuis 1950 et nos effectifs ont cru en moyenne de 250 000 personnes chaque année au cours de la dernière décennie soit la population d’un département tous les deux ans… M. Bayrou envisage également de relancer l’immigration. Or, la population française semble aujourd’hui majoritairement défavorable à cette politique : est-il nécessaire d’ajouter un élément de discorde supplémentaire dans la société française ?
L’association Démographie Responsable engage la France comme les autres pays à se lancer dans une politique de modération démographique, excluant toutes compétition entre les nations, afin de favoriser la protection de l’environnement et la durabilité de nos sociétés. »

En savoir encore plus sur la surpopulation

Alerte surpopulation, le combat de Démographie Responsable (2022)

Surpopulation… Mythe ou réalité ? (2023)

Un panorama des pays surpeuplés,

Surpopulation généralisée dans tous les pays

Pour lutter contre la surpopulation,

https://www.demographie-responsable.fr/

8 réflexions sur “Macron, sans enfant, et pourtant nataliste”

  1. Communiqué de presse de Démographie Responsable
    Démographie Responsable déplore les récents propos du président de la République appelant à un réarmement démographique. Le choix des mots est malheureux, rappelant un temps où les hommes étaient considérés comme des instruments de la puissance militaire.
    Le fond l’est aussi. La France n’a jamais été aussi peuplée et depuis plus de 80 ans elle est en croissance démographique permanente tandis que sa fécondité reste supérieure à celle de ses voisins européens. Dans quelle course voulons-nous nous lancer ? (à suivre)

    1. (suite et fin) Plus d’hommes sur notre territoire ira à l’encontre de tous les objectifs par ailleurs exprimés par le gouvernement : la limitation de l’artificialisation des sols, la maîtrise des émissions de CO2, l’indépendance énergétique et alimentaire.

      Un tel plan est donc contre-productif.  Il revient à donner un très mauvais exemple aux pays du sud en déconsidérant par avance tout discours visant à promouvoir une démographie plus modeste sur l’ensemble de la planète, condition sine qua non de sa préservation.

        1. Didier BARTHES

          Démographie Responsable déplore les récents propos du président de la République appelant à un réarmement démographique.
          Le choix des mots est malheureux, rappelant un temps où les hommes étaient considérés comme des instruments de la puissance militaire.
          Le fond l’est aussi. La France n’a jamais été aussi peuplée et depuis plus de 80 ans elle est en croissance démographique permanente tandis que sa fécondité reste supérieure à celle de ses voisins européens. Dans quelle course voulons-nous nous lancer ?
          Plus d’hommes sur notre territoire ira à l’encontre de tous les objectifs par ailleurs exprimés par le gouvernement : la limitation de l’artificialisation des sols, la maîtrise des émissions de CO2, l’indépendance énergétique et alimentaire.

  2. Quant à ce plan contre l’infertilité, comme le laissent entendre Imprécateur et Castanea (commentaires lemonde.fr) là encore ce n’est que pipeau ! En février 2022 un rapport sur le sujet a été remis au ministre de la Santé de l’époque. Comme les cancers etc. l’infertilité est un problème (majeur) de santé publique. Qui touche 3,3 millions de personnes en France.
    – Macron veut lutter contre l’infertilité, sans s’attaquer aux pollutions
    ( Reporterre – 18 janvier 2024 )
    Macron semble donc patauger en plein paradoxe. À moins que son plan soit de «résoudre» ce problème d’infertilité par d’autres moyens. Comme la GPA. Peut-être verrons-nous demain des pubs pour des ventres à louer. La PMA sous toutes ses formes désormais accessible à toustes.
    Et de 7 à 77 ans. Un petit espoir pour Brigitte. Et qui sait, pour son jeune premier sinistre et en même temps. ON n’arrête pas le Progrès ! Et après-demain pourquoi pas le clonage…

  3. Quand j’ai entendu ça j’ai de suite pensé à Biosphère. À notre cher Didier et en même temps.
    Et puis je me suis dit que si j’étais plus jeune et que je devais bosser encore, et pour peu que je puisse cumuler tous ces congés, et autant de génitrices que je le souhaite… alors j’en aurais fait un métier. Géniteur, ou étalon comme vous voulez, un beau métier non ?
    Sacré Manu va, lui au moins il a de l’imagination. Mais d’où va-t-il sortir tout ce pognon ?
    Je lui suggère de surimposer les no-kids. Les malthusiens et en même temps !
    J’aime bien le « réarmement démographique ». Sacré Manu va, ah il l’aime la Guerre !
    Finalement je lui suggère plutôt de montrer l’exemple, ce qui lui permettra peut-être d’être un peu plus crédible. Qu’il s’attelle alors avec son tout jeune premier sinistre, à réarmer la France.
    Ben quoi, vous croyez quand même pas que sa Brigitte puisse faire l’affaire… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *