Besset, Bové et Cohn-Bendit roulent pour Macron ???

Trois anciens députés européens élus sous la bannière Europe Ecologie en 2009 dénoncent : « L’accord des Verts avec La France insoumise est une escroquerie ». Comme si rouler pour Macron était le signe d’un engagement écolo fervent ! Appréciez leur style :

Jean-Paul Besset, José Bové et Daniel Cohn-Bendit : « N’avez-vous pas honte, camarades d’Europe Ecologie-Les Verts ? Passer un pacte avec les souverainistes de La France insoumise revient à sacrifier le principe démocratique … vous avez consacré une infamie sans nom à rebours de la liberté… Vous vous asseyez à la droite du père Ubu du Kremlin…

En évitant soigneusement d’évoquer l’Ukraine, vous cédez aux ennemis des peuples et du bien commun. C’est une escroquerie… Qui vous a donné le droit de disposer de nos conscience, au nom d’obscures tractations électorales ?… Vous engagez la guérilla contre l’Europe au nom du nationalisme… Avec cet accord indigne, vous exécutez la démocratie et, son extension, l’Europe. Ce faisant, c’est la part la plus précieuse de nous-mêmes que vous piétinez. Nous ne pouvons que vous exprimer notre colère et notre dégoût…

Quelques commentaires éclairés :

Arnaud S : Donc en somme s’allier avec la LFI reviendrait à s’associer au Kremlin et cautionner ses massacres en Ukraine, heu c’est pas un peu exagéré les papys verts !

Nonozen : Et LFI mange les enfants, ils ont oublié ce point. Et aussi un autre, qui est que cette coalition est la seule qui ait un projet écologique détaillé.

Raphaël : Je cite une de leurs phrases en guise d’exemple: « Avec cet accord indigne, vous exécutez un principe fondateur de nos sociétés, la démocratie et, son extension, l’Europe. ». Ah bon? L’Europe est l’extension naturelle de la démocratie? Ce texte est un tissu d’âneries du même acabit. Pire: il est rempli de mensonges. LFI a des équivalents en Europe: Podemos en Espagne, Syriza en Grèce. Aucun des trois ne sont des menaces pour l’Europe. Et aucun des trois ne soutient Poutine ( pour rappel, De Gaulle aussi prônait le non-alignement, défendait-il la dictature en URSS?). Quelle misère de voir José Bové là-dedans. Ne parlons même pas de la déchéance intellectuelle de « Danny le Rouge ».

Nihaho : Sur le fond, cette union de la gauche, malgré ses défauts, propose autre chose que l »Europe libérale et la mondialisation dite heureuse. CA peut pas être pire que les technocrates actuels. Sur la forme la tribune inspire la déception, Cohn-Bendit et Bové étaient un ton au dessus auparavant.

Ferdib : L’Europe du libre échange et du tout commerce nous a mené à une perte de souveraineté sur certains secteurs fondamentaux tel que la santé et sur une dépendance énergétique folle à la Russie , dépendance qui finance l’armée russe aujourd’hui et qui fait donc une guerre inepte a L’Ukraine. Cette Europe s’est construite en partie sur un traité, celui de 2005, qui a été rejeté par la France et les Pays-Bas. Il a pourtant été appliqué quelques temps plus tard par le traité de Lisbonne et s’est assis de ce fait sur la démocratie. Comment 3 anciens élus verts dont le parcours politique a commencé à l’extrême gauche peuvent-ils donner des leçons de démocratie et d’Europe sous couvert de guerre en Ukraine ) ? Le conservatisme teinté de libéralisme auquel ils adhérent aujourd’hui en ayant appelé à plusieurs reprises à voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour et pour LERM dans les élections intermédiaire explique cela. Ce sont donc des Tartuffe

Un citoyen français : Sur le fond, il me semble que le macronisme avec son principe hégémonique du centre empêchant toute alternance est beaucoup plus dangereux pour la démocratie que ce que décrivent ces auteurs. Quant à l’Ukraine, la prudence de notre président pour soutenir militairement l’Ukraine comme son échec à prévoir l’invasion russe ne me parait pas politiquement aussi éloigné des positions de ce cartel des gauches que le disent là aussi ces auteurs. Reste l’Europe… Pour ma part, je ne suis pas convaincu que la politique européenne suivie par Macron, l’Europe des chefs d’états, soit viable et donc la bonne. Ces compromis entre puissants seront toujours en retard d’une guerre comme notre dépendance énergétique avec la Russie le montre et leur myopie vis à vis de cet état (versus position GB). Cette Europe a un second grand désavantage, il ne permet pas de clairement séparer au vue des populations européennes ce qui relève du fédéral de la politique des états.

Michel Sourrouille : Il est étonnant que le vocabulaire employé soit une litanie d’insultes. Il est encore plus étonnant que trois ex-personnalités de l’écologie politique ignorent que la joute électorale est faire de tractations entre partis et entre personnes, ce qui ne préfigure en rien du résultat final. Qui leur donne le droit en tant qu’individualités d’être plus perspicaces qu’une alliance électorale  entre partis ? Mais le comble, c’est de faire une tribune virulente sans contenu réel, sans jamais parler d’écologie, enjeu majeur de cette Union populaire entre un parti écolo (EELV) et un programme profondément écolo, celui des Insoumis. Je ne peux qu’exprimer ma colère et mon dégoût face à cette compromission médiatique de trois renégats qui s’emploient à soutenir indirectement l’anti-écolo Macron. Car soyons clair, c’est là l’objectif réel de leurs palinodies.

lire, Jean-Paul Besset, coach de Nicolas Hulot

lire, José Bové choisit Nicolas contre Eva

lire, Daniel Cohn-Bendit, celui qui ne parle pas d’écologie

Partagez ...

6 réflexions sur “Besset, Bové et Cohn-Bendit roulent pour Macron ???”

  1. PHILEMON.FROG

    Je ne m’attarde pas à la position de 3 vieillards dépassés par les évènements mais, d’une manière générale, leur tribune est l’écho de mensonges incessants sur la teneur et la nature de cet accord et cette calomnie destinée à discréditer un accord de progrès social et écologique est indigne. Je suis las de lire tant de fake news sur cet accord NUPES qi voudrait une vraie Europe écologique et sociale, pas un simple marché mal régulé. Le concept de « désobéissance » à l’UE peut sembler trop fort et on peut lui préférer celui de « dérogation » que privilégie le PS. Mais peu importe les mots. Ça ne désigne rien d’autre que ce que lous les Etats-membres,font sans cesse : tarder à appliquer ou moduler des règles européennes contraires à des intérêts nationaux définis par des pouvoirs publics légitimes dans chaque pays.

  2. Franchement, je veux que les européistes me détaillent ce que nous a apporté l’Union européenne, que les européistes me détaillent ce que la France a gagné avec l’UE avec des preuves et des sources ! Déjà même pas la paix ! Puisque la paix, c’est le désarmement de l’Allemagne en partageant le pays en 4, dont une partie était militairement occupée par la Russie en Rda, et les 3 autres parties partagées par l’Angleterre, la France et les Usa en RFA. La paix a aussi été obtenue par l’arme nucléaire détenue par la France et l’Angleterre. Alors qu’on ne me fasse pas croire que c’est un bout de papier qui a garanti la paix en Europe, c’est juste une propagande mensongère européiste !

    1. Bien que ce soit (encore une fois) hors-sujet, sache que l’idée européenne voit le jour dans les années 1920 et qu’il faut attendre la fin de la seconde guerre pour que ce projet commence à se concrétiser. Et je te rappelle que depuis la fin de la deuxième guerre mondiale la paix règne entre les pays membres de l’UE. (L’ex Yougaslavie et l’Ukraine n’en faisant pas parties). Si tu connais un peu l’histoire de l’Europe, tu peux dire que plus de 70 ans sans guerre c’est du jamais vu.
      Maintenant si ça t’arrange, tu peux toujours te faire croire que cette absence de guerre n’est que le fruit du hasard. Et que c’est peut-être aussi par hasard qu’en 2012 l’Union européenne a reçu le prix Nobel de la paix. Ceci dit cette Europe là est loin d’être parfaite. Mais en attendant, tu ne peux pas dire qu’elle n’aura pas été un gage de paix. Du moins jusqu’à présent.

  3. C’est plutôt l’Union européenne la grande escroquerie ! On n’aura jamais d’Europe fédérale, du coup cette Europe restera confédérale, autrement dit en système confédéral on paye tout en double ! On paye 2 banques centrales, 1 française 1 européenne. On paye le double de députés, députés français députés européens, aussi le double de conseillers puisque chaque député a le droit a 2 conseillers chacun. On paye un Président et des Ministres de la république et on paye des dirigeant non élus au sommet de l’Union européenne. On paye chaque année 18 milliards à fonds perdus, alors que ce montant permettrait de financer l’entretient de nos centrales nucléaires. Grace au nucléaire on avait accès à de l’énergie pas cher non seulement pour les particuliers mais aussi les entreprises ! L’électricité pas cher du nucléaire permettait de compenser la perte de compétitivité liée aux salaires.

  4. N’importe quoi ! Le monde à l’envers ! Ce sont ces trois là qui devraient avoir honte.
    Misère misère …

  5. Le bon sens aurait été de saluer le fait que les différents courants de la pensée progressiste se parlent enfin et commencent à construire ensemble un projet électoralement concrétisable pour contrer la toute puissance du libéralisme débridé et l’urgence climatique, sans parler de la 3ème extinction de masse qui est en cours. Le préalable de tout ça consiste à enrayer la machine à perdre. Ceci requiert d’avoir le courage de dépasser les égos et de travailler sur les points de convergence plutôt que de cultiver les peurs et les divergences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.