Horrible, la société écolo idéale ?

Notre futur tel qu’il pourrait être…

tu cultive ton propre potager dans une toute petite communauté

tu as planté quelques arbres fruitiers pour améliorer l’ordinaire

ta vie politique se résume à quelques réunions avec les hameaux environnants

tu manges plutôt végétarien même si tu tues le cochon chaque année

tu savoures les œufs de tes poules et le miel de tes ruches

tu tires l’eau du puits avec un seau

tu as des toilettes sèches au fond du jardin

tu ne prends jamais de vacances, le tour des environs te suffisent

tout autour de toi tu as laissé la forêt agrandir son empreinte

tu aimes la profusion de la vie végétale et animale autour de toi

tu chantes en chorale pour célébrer mère Nature

tu n’as pas d’électricité, ni tout ce qui allait avec autrefois

tu marches beaucoup, tout se fait à pied

tu n’as pas de vélo, les chemins de terre ne sont pas fait pour ça

tu fais tourner un rouet comme l’enseignait Gandhi

tu t’occupes des vieux qui s’occupent des plus jeunes

tu sais que la communauté te laissera mourir quand adviendra le moment

tu vis sur une planète qui n’est peuplée que de quelques milliers de terriens

tu as seulement deux enfants pour simplement perpétuer l’espèce

tu es un survivant de la grande catastrophe

qui a éliminé des milliards d’humains

tu sais d’où tu viens et tu ne veux pas y revenir.

(texte provisoire, en attente d’amélioration par les commentateurs de ce blog)

En savoir plus grâce à notre blog biosphere

Horrible, la société idéale non violente ?

extraits: Les policiers n’étaient pas armés. De toute façon il n’étaient plus en uniforme, ils étaient anonymés et n’intervenaient d’ailleurs que rarement. Plutôt secouristes qu’agent de la force publique. Car en ce temps là il n’y avait plus de crimes, de viols, de vols, ou même d’altercations. Plus personne ou presque n’avait l’idée d’agresser quiconque, tout cela était désormais du passé, l’intelligence collective était passée par là.

Horrible, une société sans armées !!!

extraits : Nous sommes enfermés dans des ridicules espaces territoriaux artificiels qu’on appelle « nation ». Tant, que les Etats-nations voudront se faire la guerre, tant que les citoyens financeront des armées toutes plus nuisibles les unes que les autres, il n’y aura pas d’avenir possible. Devenons tous et toutes objecteurs de conscience, opposés en toutes circonstances à l’usage collectif des armes. En conséquence, il n’y aurait plus d’armée institutionnalisée, il n’y aurait plus de guerres généralisées…

8 réflexions sur “Horrible, la société écolo idéale ?”

  1. Perso je bloque sur les toilettes sèches « au fond du jardin ». Pourquoi serait-on obligé de se cailler les miches pour aller aux WC l’hiver (ou se faire bouffer par les moustiques l’été la nuit) alors qu’on sait faire des toilettes sèches d’intérieur sans odeur grâce à de la simple sciure de bois?

    1. L'idéal c'est le popo

      Et le bon vieux pot de chambre… vous n’avez pas connu ?
      Et en plus je vois que ça se vend toujours. 20 euros chez ManoMano.

  2. Tout un programme que ce grand soir de l’écologie politique post catastrophe.
    Ce genre de sociétés a existé, elle ont toutes disparu à cause de guerriers féroces détruisant tout et ramassant les quelques richesses emmagasinées.
    C’est cela la réalité humaine.
    Par ailleurs, cet idéal écolo m’évoque un recyclage des idéologies nihilistes, anarchistes et peut-être un fond de communisme rural.
    Pas gai tout cela. Pas glop.🤣

    1. Esprit critique

      Déjà il ne faut pas mélanger trop vite nihilisme et anarchisme. Et sur le «fond» …
      – « Le communisme rural en France défend avant tout une agriculture familiale, de petite propriété, loin des sovkhozes et des kolkhozes. »
      ( L’histoire du communisme en zone rurale – causecommune-larevue.fr 2018 )
      Si ce n’est que ça, je trouve l’idée plutôt sympa.

  3. C’est bien beau les utopistes, le cul devant leur ordinateur pour imaginer la société idéale. Ils ont bien de la chance d’avoir la société industrielle derrière eux, qui leur procure de quoi faire tourner leurs bécanes et même leur donner à becqueter. Ils en sont que les enfants gâtés du capitalisme.
    Et avec leurs belles idées, comment vont-ils éradiquer 8 milliards de personnes…

    1. Oh là là, ON ne peut donc plus rien dire. Même plus le droit de rêver un peu !
      Juste le droit de se creuser ses deux pauvres méninges pour essayer de voir comment ON pourrait éradiquer 8 milliards de personnes. Misère misère !
      Même si… imaginez… vous n’avez pas peur de vous ennuyer un peu tout seul, non ?
      Et rigoler, ON a encore le droit ou pas… en attendant ?

  4. Vu que ce texte est provisoire, en attente d’amélioration… je me dis qu’ON verra plus tard pour les droits d’auteur.
    Première chose qui personnellement me gène : MON propre potager, MES poules, MES ruches. Je suppose que c’est aussi MON puits et MON seau et tout à l’avenant.
    ON ne déconne avec ça ! Si tu touches à MA poule je te fends la gueule avec MA hache !
    Je me dis que si l’esprit de propriété a survécu à la Grosse Cata, c’est à désespérer de tout. Ensuite je regrette beaucoup de ne pas pouvoir dire « MON vélo ». Le VTT n’a pourtant pas été inventé pour les chiens. Quant au rouet, je propose de faire bien plus écolo.
    En se limitant aux peaux de bêtes. Un bon slip en peaux de taupes c’est doux et ça tient chaud, des chaussettes en chat ou en lapin idem. Pour le reste ON devrait pouvoir compter sur les vieilles peaux, de vaches, qui auront été épargnées par Big Cata.

    1. Ah oui j’oubliais, les chansons. Disons plutôt les chants, à la gloire de Mère Nature, des cantiques quoi. De bons vieux trucs d’églises et de curés, de la super zique pour danser et rigoler, faire la fête quoi. Bonjour la joie de vivre, ça fait rêver non ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *