Le mot « Surpopulation », un tabou médiatique

Alors qu’on va atteindre le 15 novembre prochain les 8 milliards d’êtres humains, le contexte en France reste résolument nataliste, donc allergique à la notion de surpopulation, Prenons trois exemples journalistiques.

1) Le mensuel « La Décroissance » est anti-malthusien, donc on n’aborde jamais la question démographique. Le numéro double (juillet-août 2022) est un dernier exemple, pas un mot du problème. Ils n’ont pas bougé, c’est leur tabou de principe, ainsi dans leur dossier publié dans un supplément de la Décroissance de juillet 2009 : « La décroissance contre Malthus ». C’est une véritable philippique contre « les malthusiens pour qui la limitation des naissances serait un des moyens de protéger l’environnement ». Vincent Cheynet, le rédacteur en chef, ose y écrire :

« En fréquentant les milieux écologistes, nous croisons inévitablement des militants pour la réduction de la population humaine […] il est particulièrement aisé de percevoir le caractère pathologique de leur démarche »1.

Dire que cette revue se prévaut du titre de 1er journal d’écologie politique, le malthusien René Dumont doit se retourner dans sa tombe !

Lire, Malthusianisme dans le journal La Décroissance

2) L‘Obs fait paraître un hors série en juin 2022, « Penser l’écologie ». Tout y passe, Dieu et Darwin, John Muir et Rachel Carson, René Dumont ou Françoise d’Eaubonne, et même Arne Naess ou Jancovici. Pourtant pas un mot sur la question démographique. Ah, si ! L’obs est bien obligé en dernière page de citer Paul Ehrlich dans une bibliographie : « la bombe P ». Mais chut, il ne fallait rien dire du contenu de ce best-seller. Une lecture intégrale du dossier n’ajoute rien à ce manque flagrant. On rejette la démographie dans la Science Fiction page 32 : « Les derniers hommes ont recours au contrôle des naissance et à l’euthanasie (JH Rosnay, « la Mort de la Terre », 1910). Et le message du rapport sur les limites de la croissance (1972) est raillé page 40-41 :

« Le fameux modèle World3 relie les variables. Par exemple, une augmentation de la population entraînera celle de la production agricole, et donc une demande supplémentaire de ressources non renouvelables, le tout conduisant à plus de pollution, etc… La plupart des économistes voient dans ce rapport une resucée d’une pensée malthusienne. « Bad science », tranche Tobert Solow. »

Pour une fête du cinquantième anniversaire de La dernière chance de la terre (hors série du Nouvel observateur, juin-juillet 1972), c’est loupé !

Lire, 1972 les limites de la croissance ou rapport au club de ROME

3) Le journal dit de référence, LE MONDE. Sur leur site, le thème « population » se trouve dans la rubrique Planète, mais en 10ème position seulement. Malgré le décompte officiel de l’ONU, le passage aux 8 milliards n’est pas indiqué dans cette sous-rubrique. Le journal y multiplie au contraire les appels au secours pour insuffisance de la natalité : « L’Europe orientale en proie à une démographie en chute libre » ; « La population russe fond à un rythme vertigineux» ; « Pour enrayer le déclin démographique, la Chine veut limiter les avortements non médicaux » ; « En Inde, deuxième pays le plus peuplé, la fécondité tombe sous le seuil de remplacement. » Si on recense dans les titres du MONDE le terme « surpopulation », il s’agit uniquement de surpopulation carcérale.

2 juin 2022, Un rapport sur les prisons appelle à desserrer « l’étau de la surpopulation » carcérale

13 juillet 2021, surpopulation à la prison de Toulouse-Seysses

19 avril 2021, surpopulation carcérale

15 février 2021, surpopulation des prisons (Eric Dupond-Moretti)

3 juin 2020, surpopulation carcérale (Emmanuel Macron)

30 janvier 2020, surpopulation dans les prisons (Cour européenne des droits de l’homme)

On peut encore remonter jusqu’en 2016 et c’est toujours de surpopulation carcérale dont il s’agit. C’est un déni des réalités. Prévisions catastrophiques en agriculture, chute des rendements avec le réchauffement climatique, désertification et stérilisation des sols, épuisement des ressources fossiles, surpopulation, la planète devient invivable. Pourtant la course sans fin entre accroissement de la population humaine et raréfaction des ressources se poursuit. Malthus est de retour, mais les médias ne le savent pas encore… et certains de nos commentateurs comme « esprit critique » aussi !

Partagez ...

23 réflexions sur “Le mot « Surpopulation », un tabou médiatique”

  1. Marcel Duterte

    @BGA :
    voici quelques pistes nécessitant l’ avènement (par putsch de préférence) d’ un pouvoir militaire vu la dureté des mesures :
    -suppression du regroupement familal par renégociation léonine des traités d’ immigration avec les pays idoines
    – retrait immédiat et définitif de la nationalité pour tout crime (même léger) d’ étranger ou de naturalisé (né sur sol français) avec effet rétroactif 😎
    + déportation idoine
    ===> pas d’ appel possible de la décision
    -limitation obligatoire de la ponte pour toute famille étrangère ou naturalisée à 2 enfants maximum
    – retour des chômeurs étrangers et de leur smala d’ abdelkader vers les rivages barbaresques ou du golfe de guinée
    – liquidation impitoyable de toute poche de rébellion immigrée
    – méthode de Duterte appliquée à toute la racaille criminelle droguiste immigrée
    – nec plus ultra : modification des traités d’ immigration en vue du retour progressif de ces gens

    1. On est loin d’emprunter cette voie avec notre dictature gauchiste qui a naturalisé 2,5 millions d’immigrés en 2021 ! Histoire de fabriquer de nouveaux électeurs pour maintenir l’idéologie qui détruit notre civilisation !

    2. Il y a tout de même une bonne nouvelle ! La Russie nous coupe le gaz et le pétrole ! L’UmPs aura de plus en plus de mal à chauffer le Q des migrants !!! Lorsqu’il fera très froid pendant 6 mois de l’année tous les ans, et sans voiture pour se déplacer au chaud, alors les migrants ne se sentiront plus bien en France et se casseront ! Surtout qu’avec nos dettes; les assistantes sociales ne pourront plus éponger les factures de gaz et électricité des migrants sur notre dos ! Tous ces migrants retourneront au chaud dans leurs pays ! Au mieux il ne restera qu’une frange qui consentira à se geler les roubignoles et restera en France…

      1. Parti d'en rire

        – « Tous ces migrants retourneront au chaud dans leurs pays ! »
        En attendant, ils sont bien au chaud «chez nous», en France.
        Et en plus chauffés gratis ! Comme Toi et moi, quoi.
        Imagine un peu… si nous (Toi, moi, sans oublier Marcel) étions obligés de migrer vers le Nord… Va falloir monter très haut, c’est moi qui te le dit !
        Parce que ces temps-ci même les British ont chaud. Alors adieu les petites anglaises et bonjour les petites suédoises ! Quoique, j’hésite avec le Groenland… le pays le moins densément peuplé au monde…
        Tu peux me dire si elle sont jolies les Groenlandaises ?

  2. @ Michel & Parti d’en rire

    Que faire contre la surpopulation et réduire la natalité en Afrique ? Ben comme en Europe, promouvoir la contraception et l’avortement ! En outre, parler avec les autorités religieuses pour ouvrir les yeux sur ce fait = il n’est pas possible d’avoir une croissance de population supérieure à une croissance économique et matérielle, car cela conduit irrémédiablement à la misère générale (inflation, famine, révolte, guerre etc)
    Puis voilà la preuve que c’est possible ! Lire article de Courrier International intitulé  » Surpopulation. Le grand mufti d’Égypte légitime la contraception contre l’“explosion démographique”

    1. Eh ben voilà, on avance on avance. Enfin un média qui ose aborder le Tabou.
      Et en plus, voilà qu’un curé, plus exactement un grand mufti, se prononce POUR la contraception. C’est formidable !
      Rappelons au passage que l’Eglise avance elle aussi. En 2016 le pape François a affirmé et que la contraception est «un moindre mal» et qu’ «éviter une grossesse n’est pas un mal absolu». Par contre, d’un côté comme de l’autre «l’avortement est un crime». Le bouddhisme est sur la même position, la capote oui, l’avortement non ! Mais… toutefois avec des nuances, chez les uns ou les autres.
      On peut donc dire que les points de vue évoluent… Même chez les plus exposés au dogmatisme, comme les curés et les curetons.

    2. Suite. Michel C

      – « Encore une fois, l’Eglise n’a pas position « idéologique » sur le préservatif. […]
      L’Eglise a bien autre chose à dire sur l’amour humain que de vanter les mérites du latex… Elle est plus utile à la société, y compris dans la prévention des maladies sexuellement transmissibles, en éduquant à l’amour fidèle et à l’accueil de la vie qu’en prônant le sexe sans risque. »
      (L’Eglise et le Pape sont-ils contre le préservatif ? sur qe.catholique.org)

      Ceci dit, en quoi la bénédiction de ce grand mufti pourrait-elle changer quoi que ce soit au fait que la population mondiale va encore continuer à augmenter ? Du moins un certain temps… Autrement dit, en quoi sommes-nous plus avancés ?

  3. Joseph Tainter, interviewé par le mensuel La Décroissance en octobre 2013 : « Les deux tiers de la population sur Terre sont aujourd’hui en vie grâce à la production industrielle de nourriture et à la médecine moderne, tout ceci reposant sur du pétrole. Si le système de transports tombe en panne, les villes n’auront plus de nourriture. Nous perdrions le plus gros de notre système e médecine industrialisée. Nous dépendrions à nouveau directement de l’énergie solaire, et la plupart d’entre nous seraient paysans. Mais il n’y a pas assez de terres disponibles pour que chacun puisse les cultiver. En quelques années, peut-être 3 ou 4 milliards de gens mourraient. La population mondiale chuterait finalement à 2 milliards, contre 7 milliards aujourd’hui. Seulement quelques personnes se préparent à de telles perspectives. Sinon, nous aurions déjà besoin d’un permis pour avoir un enfant. »

    1. ESPRIT CRITIQUE

      Oui… Et donc je repose ma sempiternelle question :
      Puisque le Problème des Malthusiens devrait se résoudre naturellement sous peu… à quoi bon nous soûler avec ça ?

  4. Marcel Duterte

    Une fois de plus , on se fout comme un poisson d’ une pomme de l’ avis de ce Cheynet à ne pas confondre avec JP Cheney , une marque de vin agréable à boire .
    Je pense que la pathologie réside chez lui : seul un débile gauchiste (pléonasme par excellence) peut proférer de telles âneries : il est vrai que ces gens représentent le camp du bien et que leur parole est d’ évangile 😂😂 .
    On se bidonnera en pensant que la confrérie pastèque est représentée par de tels énergumènes et qu’ à court terme , leurs élucubrations antinucléaires, sociétales , promigratoires feront fuir toute personne sensée (cretinissimus cretinissimum invocat) Quand dame nature sonnera la fin de la récréation , grandement aidée par le bipède imbécile, le Cheney , pisse copie dans le journal confidentiel  » la décroissance  » ne pourra rien y faire et se contentera de proférer ses anathèmes !

    1. Marcel Duterte

      Inutile de faire des illusions sur une décroissance douce de la population par la contraception ou la stérilisation car la réponse de dame nature sera brutale et impitoyable , je l’ ai déjà expliqué .

    2. Êtes-vous vraiment certain qu’il n’y a qu’à gauche que certains débiles ont la prétention de représenter le camp du Bien ? Les débiles, c’est comme les cons, il y en a partout. À droite, à gauche, au centre, au delà, au dessus, au dessous, les pires sont en dessous du caniveau. Pour moi les pires, ce sont les dogmatiques. Ceux qui sont con vaincus de détenir la Vérité, d’oeuvrer pour le Bien Commun (L’enfer est pavé de bonne intentions), qui ne supportent pas ceux qui pensent autrement, ceux qui pensent le monde en mode binaire etc. etc. Et n’allez pas croire que le dogmatisme n’est qu’une maladie de gauche.

  5. J’ai entendu dire que Vincent Cheynet était catholique. Il réagit peut-être comme cela du fait de ses croyances religieuses, ce qui ne veut pas dire dans mon esprit que les religions dites du Livre mènent nécessairement au natalisme.
    Cependant, un de mes récents articles a été refusé par le journal La Croix parce que je suggérais qu’il fallait réduire à moins de 60 millions, voire à moins de 50 millions, la population française (au moins, ont-ils eu l’honnêteté de me le dire).

    1. Parti d'en rire

      Qu’il soit catholique ou pas, qu’est-ce que ça change ? Quant à suggérer à des curés (et/ou des curetons) de réduire la population, permettez-moi d’être honnête, j’ose vous le dire, je trouve ça particulièrement osé. Et vous savez ce qu’on dit de ceux qui osent tout. NON ! Il y a des choses qui sont IMPOSSIBLES ! Et partant de là il vaut mieux laisser tomber. C’est comme si vous suggériez à des végans de manger du cochon. Des bébés rôtis comme le suggérait Jonathan Swift dans sa Modeste Proposition peut-être, mais du porc jamais ! C’est comme si vous suggériez à un malthusien d’aller pisser sur la tombe du Pasteur. etc. etc. les exemples ne manquent pas. Ceci dit, par simple curiosité, c’était quoi le yaka que vous leur suggériez pour réduire la population française ?

      1. « Ceci dit, par simple curiosité, c’était quoi le yaka que vous leur suggériez pour réduire la population française ? »

        –> Réduire l’immigration !

      2. Esprit critique

        – « –> Réduire l’immigration ! »
        Je doute que cela suffise. Combien d’immigrés en France ? De plus, l’histoire selon laquelle les immigrés et leur «sexualité sans bornes» seraient la cause de la surpopulation en France n’est qu’un mythe de fachos. Et quand bien même nous les renverrions TOUS d’où ils viennent, la France reste un pays vieillissant. Plus de 20% de la population a plus de 65 ans, et ce ratio ne fait qu’augmenter. On pourrait alors tuer les vieux, ce qui devrait faire le compte. Quoi qu’il en soit, sans immigration la France est vouée à disparaître. Ce qui bien sûr ne veut pas dire que l’hexagone serait alors seulement peuplé de sangliers, chevreuils, ours et autres merveilles. Non, on sait trop bien que la nature a horreur du vide. Alors faudrait savoir ce qu’on veut. Une immigration «choisie» peut-être ?

    2. Marcel Duterte

      Réduction , oui mais un chiffre de 20 millions serait plus tenable (durable comme le diraient nos « amis liberalopastèques » )
      Ainsi , pollutions diverses en chute libre , possibilité de mener une vraie politique sociale , accroissement de l’ espace vital)

      1. Misère misère !

        20 millions !!! Et c’est quoi le YAKA ?
        Je sais, je sais, tous les immigrés, les noirs, les gris –> «chez eux» !
        Sauf qu’on est loin du compte. Alors, qu’est ce qu’on élimine ensuite ? Les rouges, les jaunes, qui ? Les taulards (80.000) ?
        Et pourquoi pas les vieux ? Là ça vous ferait de la place. Sans oublier les handicapés, et tous les improductifs qui coûtent à la collectivité.

  6. Le problème de surpopulation carcérale, c’est facile à régler. Par exemple yaka construire des prisons. Et si on estime que toujours plus de béton c’est pas bon pour la planète, alors yaka se servir des bâtiments qui existent déjà. Les casernes, les clubs de vacances, par exemple. On peut aussi réfléchir et se demander si la juste place de tous ces gens en surnombre est vraiment en prison. Et si oui, pourquoi certains autres n’y sont pas.
    Maintenant pour régler l’autre problème, celui des malthusiens, alors là c’est une autre affaire. Au lieu de chouiner et de radote, qu’On nous dise plutôt comment yaka faire concrètement. Mais chut, ça faut pas leur demander, c’est tabou.

    1. Tous les “affreux“ (du point de vue de certains) ont bien raison de refuser de blablater et de tourner en rond avec ça. Si un problème n’a pas de solution, c’est comme avec le dialogue. Autrement dit, s’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème.
      N’y a t-il pas suffisamment de problèmes comme ça ? Alors pourquoi en rajouter ?
      Le problème, il est seulement dans la tête des malthusiens. Ce n’est pas Malthus qui est de retour, c’est la Bête.

  7. Esprit critique

    L’impossible dialogue… l’impossible débat. Mais alors… si c’est impossible… alors à quoi bon continuer ? Et puisque c’est impossible, alors à quoi bon se lamenter ? etc. etc. etc.
    ( Esprit critique 19 JUILLET 2022 )
    En attendant, j’attends toujours les réponses à mes innombrables questions.
    Et après on ose parler de tabou et patati et patata. Misère misère !

    1. Esprit critique,
      vus êtes complètement de mauvais foi. Si vous suivez régulièrement ce blog Biosphere. il répond à toutes les questions qu’on peut se poser sur la démographie. Reprenez une seule de vos questions qui n’aurait pas de réponse,  vous verrez le résultat.
      Comme le démontre notre post actuel, que vous vous gardez bien de commenter, les mots « surpopulation » ou « malthusien » sont des tabous pour les médias… et aussi certaines personnes comme vous.

      1. Parti d'en rire

        C’est c’là oui, je suis complètement de mauvaise foi ! Et pourri aussi un peu sur les bords, je suppose. Comme tous ceux qui ne sont pas malthusiens, quoi. Seulement ce n’est que là que le point de vue d’un malthusien. D’un dogmatique, quoi.
        Comme vous voyez, le «débat» ne peut ressembler qu’à ça. Au mieux à une partie de ping-pong. Et après vous osez déplorer que le dialogue est impossible. Et bien sûr c’est toujours à cause des affreux comme moi, et des zantis qui ne veulent pas jouer au ping-pong. C’est c’là oui !
        Des réponses à TOUTES mes questions ??? C’est c’là oui ! Et puis, tellement que les mots «surpopulation» et/ou «malthusien» sont tabous pour moi, amusez-vous à compter le nombre de fois où ils apparaissent dans mes commentaires. Et puis quoi… je me garde de commenter ce post ???? Et les yaka pour résoudre le problème de la surpopulation carcérale alors ?

Les commentaires sont fermés.