L’extrême droite relance la natalité

Marine Le Pen tient à jour la liste des sujets qui ont été inspirés au président de la République par le Rassemblement national (RN). C’est un inventaire à la Prévert auquel elle ajoutera désormais la question de la natalité. En Europe, le sujet a été préempté par les droites radicales et incarné par Viktor Orban en Hongrie et, plus récemment, par Giorgia Meloni en Italie.

Clément Guillou : « Le natalisme est à la jonction de deux courants du parti d’extrême droite, les catholiques traditionalistes et les identitaires, inquiets pour le substrat ethnique de la France. Dans le logiciel de l’extrême droite, relancer la natalité française est un moyen de sauver l’identité européenne et d’éviter le recours à l’immigration. La réforme des retraites, en 2023, fut l’occasion pour le RN de mettre en avant ses propositions pour relancer la natalité française. Le RN, à la différence de LR, restreint toute politique familiale aux enfants nés de Français. Derrière l’équilibre des comptes sociaux, la motivation véritable reste d’assurer « la perpétuation de notre civilisation », comme l’écrit Marine Le Pen dans son programme présidentiel de 2022.

C’est une vision globale : l’individu est soumis à la cellule familiale, elle-même soumise à la cellule du peuple natif. La fécondité est un service rendu à la nation.. ».

Le point de vue des écologistes malthusiens

Didi : Je me marre violemment quand j’entends le RN parler de « civilisation » !!!

confetto : Le substrat ethnique ? Et puis quoi, encore ? Les civilisations suivront le cours de l’histoire, elles sont en perpétuelle mutation. C’est ce qui s’appelle la culture.

BOLAND : « Notre civilisation » celle de 500 millions d’individus face «  aux autres », 4 milliards en Asie et le reste métissé, en Afrique ou dans les Andes… On n’a rien à partager?

HenriH : C’est impressionnant de voir une telle rhétorique aussi puante qu’inutile. Les français font des enfants quand ils le souhaitent, quand il sentent un avenir possible pour leur famille…

O. Pinion : Faites des enfants, des millions d’enfants afin de continuer à surpeupler notre bonne vieille Terre, à la sur-exploiter et à la rendre invivable. Beau programme ! Magnifique !

Jacques Fr. : La planète crève de surpopulation et la grande stratège nationalpopuliste prône la relance de la natalité, quelle crétinerie. Elle va nous ressortir le « faire des enfants sur une grande échelle » de Michel Debré !

FPSC : Ça commence comme ça et ça se termine en Servante écarlate…

Nico333 : Le meilleur remède contre l’artificialisation du sol (construction de plus de logements pour une population en augmentation) et le dérèglement climatique (un Français émet 7 tonnes de gaz à effet de serre contre 1 tonne qui serait la moyenne si l’on voulait respecter l’accord de Paris) c’est la baisse de la natalité. Pour ceux qui s’inquiètent de la poussée démographique dans certains pays africains on remarquera qu’un congolais n’émet que 0.05 tonne de carbone. La baisse de la natalité doit donc s’effectuer dans les pays les plus développés

Jean-Marc Jancovici : « La nature, la planète, n’acceptera pas d’avoir 10 milliards d’habitants sur Terre ad vitam æternam vivant comme aujourd’hui. La seule question c’est comment va se faire la régulation. Ou bien on essaie de la gérer au moins mal nous-mêmes, ou bien ça se fera de manière spontanée par des pandémies, des famines et des conflits. Il vaudrait mieux s’en occuper et en discuter, même si c’est un débat difficile. La France a déjà commencé un peu à faire une réduction de la natalité, avec en moyenne moins de deux enfants par famille, et une politique moins nataliste. On a une fiscalité qui est moins nataliste qu’elle ne l’était avant, notamment via l’impôt sur le revenu. Dans une vision économique et historique du monde, on considérait que la population, c’était la puissance, la taille de l’économie et la taille de l’armée. Dans un monde où on commence à être gêné aux entournures, il faut modifier ce rapport qu’on a à la taille de la population. »

En savoir plus grâce à notre blog biosphere

Marine Le Pen pour une politique nataliste

extraits : Dans son programme présidentiel de 2022, Marine Le Pen écrivait : « Choisir l’immigration, ce serait considérer que les êtres humains sont interchangeables, réductibles à des statistiques économiques. A l’inverse, faire le choix de la natalité, c’est s’engager à assurer la continuité de la nation, et la perpétuation de notre civilisation. » …

En savoir plus sur la surpopulation

Alerte surpopulation, le combat de Démographie Responsable (2022)

Surpopulation… Mythe ou réalité ? (2023)

Un panorama des pays surpeuplés,

Surpopulation généralisée dans tous les pays

Pour lutter contre la surpopulation,

https://www.demographie-responsable.fr/

14 réflexions sur “L’extrême droite relance la natalité”

  1. Soyons clair. L’extrême droite est profondément nataliste et la droite s’aligne souvent sur les positions de l’extrême droite. Les identitaires pourfendent l’expansionnisme démographique des étrangers, mais veulent plus de naissance des bons Français. C’est un fait. Mais il faut ajouter que la gauche historiquement est aussi nataliste que la droite, le récent natalisme de Macron en ait une preuve supplémentaire. L’extrême gauche est même violemment anti-mathusienne. Elle ne s’intéresse pas à la validité des lois de Malthus, elle croit que la maîtrise de la fécondité est une attaque contre les pauvres alors que c’est au contraire une aide.

    Donc l’association Démographie Responsable ou ce blog biosphere se retrouvent bien seuls pour montrer les effets de la surpopulation. Par contre si on interroge le « Français moyen », il dira sans parti pris qu’il trouve qu’il y a trop de monde sur Terre ou dans les banlieues.

    1. Euh, je suis désolé…Macron n’est absolument pas de gauche. Et plus le temps passe, et plus il faut vraiment être déboussolé pour le voir à gauche.
      Ceci dit je ne nie pas que la gauche et l’extrême gauche soient anti-malthusienne.
      Seulement je vous l’ai Mille fois, pour moi ne pas adhérer à l’idéologie et aux fameuses «lois» de Malthus ne signifie pas qu’on soit nataliste. La preuve… même là je me retrouve à combattre Macron. De votre côté donc. Preuve supplémentaire… oui il y a trop de monde dans les banlieues, et dans les grandes villes ! Et pas assez à Rochefourchat dans la Drôme.
      Oui il y a trop de monde sur Terre… Et alors qu’est-ce qu’ON fait ? Par qui ON commence ? etc. etc. etc .

  2. Didier BARTHES

    Je ferais néanmoins remarquer que les plus violentes attaques subies par Démographie Responsable sont au contraire toujours venues de l’extrême gauche, que ce soit sur le plan verbal ou physique. Il y a un désaccord avec l’extrême droite, mais la violence est de l’autre côté.

    1. Ce qui pourrait très bien expliquer votre sympathie, disons votre complaisance, envers certains fachos. Que de fois, mon cher Didier, vous ai-je demandé d’être clair !
      Sur ce blog, qui ne compte que trois pelés et un tondu, au moins la moitié est clairement d’extrême droite. Ultradroite pour le pire des deux. Clairement anti-gauchos, ils en voient partout. Des gauchos, «gauchiasses», mais aussi des «afromuz» et j’en passe. Plus à droite et plus haineux qu’un facho tu meurs. Vu que ce blog ne représente pas grand chose, je n’irais pas jusqu’à dire que la moitié des malthusiens sont des fachos. Seulement je n’oublie pas de quel bord était Malthus, et serais curieux de voir comment votent les malthusiens et autres dénatalistes. L’étiquette Malthus leur sert à pouvoir dire : «ILS SONT… trop nombreux !»
      Et à bouffer du gaucho et en même temps. Misère misère !

      1. Didier BARTHES

        Permettez moi de vous répondre Michel C que les violences c’est bien moi qui les ai constatées et non vous car vous n’êtes jamais venu nous voir sur un salon et la tolérance toute théorique que vous montrez envers l’extrême gauche ne s’appuie pas sur les faits mais sur votre a priori.

        1. Si vous voulez que je vous dise qu’il y a de gros connards à gauche et à l’extrême gauche, alors là NO PROBLEM !
          Seulement je constate encore une fois que vous préférez consacrer votre énergie à me torpiller (gentiment et politiquement correct bien sûr) plutôt que de froisser nos deux fachos notoires. L’un d’eux avoue même qu’il est fier de l’être. Je me souviens très bien que vous lui avez tendu les bras pour qu’il vous rejoigne dans votre assoce.

    2. Didier, les plus sectaires sont les idéologies politiques de l’extrême gauche peut être a cause de l’histoire de la révolution française et du communisme.
      Un concept de légitimité dans la révolution et l’action violente type bolchevique ( minorité agissante) reste encore ancré dans ces extrémistes français et dans leur acceptation par des français . J’ai remarqué que certains comportements d’écologistes politiques reprennent ce type de décisions totalitaires justifiées par le bien des autres ou de tous. Une revisite de «  il faut avoir raison pour les autres » ou «  il faut ouvrir les yeux à la population passive »

      1. Vous faites bien de dire «peut-être». Moi-même je prends souvent cette précaution.
        Je ne sais pas si les idéologies politiques de l’extrême gauche sont les plus sectaires. Certaines idéologies religieuses ne sont pas mal non plus. Mais bon, entre religion et politique il n’y a qu’un pas. Question violence, il faut juste voir du côté du fanatisme.
        Aujourd’hui «ultra-gauche» ne veut pas dire grand chose. D’autant plus quand ON met Mélenchon à l’extrême-gauche. De l’autre côté c’est pareil. Depuis longtemps le FN s’est appliqué à faire croire qu’il n’était pas un parti d’extrême-droite. Et aujourd’hui que le RN s’est banalisé, il ne faut pas s’étonner que pour certains déboussolés (identitaires) MLP soit désormais une gauchiste. Demain un cercle sera un carré, le mensonge la vérité etc.
        Et les fachos des gentils toutous, des esprits éclairés et tout et tout.
        Bref, quand j’entends «ultra» je pense de suite aux ultra-cons. 🙂

  3. Relier la natalité prôné par la méchante lepen est un procédé un peu léger. Dénigrer la droite et la natalité en même temps, notions qui se répondent à l’infini dans un gouffre négatif. Une manipulation intellectuelle.
    La natalité en baisse est une opportunité pour l’avenir de notre société mais les causes de cette dénatalité sont inquiétantes.
    Je m’interroge plus sur la baisse de la natalité dans nos sociétés occidentales. On cherchera dans le fonctionnement de la société , travail chronophage, conditions de travail , de transport , individualisme érigé en objectif suprême. Etc
    je suis indifférent aux déclarations de lepen sur la natalité. Par contre , je dénonce l’immigration de Macrelle qui traite la dénatalité par une délocalisation de la natalité avec l’immigration. le coût financier et social est terrible. Bien sûr , il s’ent fout. Il répond à ses commanditaires.

  4. Aujourd’hui me voilà donc malthusien. Et c’est vrai que du coup je me sens nettement moins ultra-con. Merci Biosphère, de m’avoir sauvé. 🙂
    Blagues à part, l’extrême droite en France ce n’est pas, hélas, que la Marine nationale.
    – « Avec ma mesure en faveur de la natalité, il y aura davantage d’enfants dans vos communes, alors nous ne fermerons plus de classe ! Nos campagnes reprendront vie ! »
    ( Zemmour janvier 2022 )
    Eh oui braves gens, comme disait le sinistre Pétain : « La terre, elle, ne ment pas. »
    – « Trop peu d’enfants, trop peu d’armes, trop peu d’alliés, voilà les causes de notre défaite. »
    ( Pétain juin 1940 )

    Bref, rien de nouveau sous le soleil, depuis le temps on sait ce qu’est l’extrême droite.
    Comme on sait très bien que les idées de Malthus ont été récupérées par de tristes sires.
    ( à suivre )

  5. Ça fait plus de 60 ans que les européens ont baissé conséquemment leur natalité, et en-deça du seuil de renouvellement, alors oui il est grand temps de la redresser de redresser notre taux de natalité, non pas pour gonfler notre population comme en Afrique, mais pour rajeunir notre population. Dans les 2 à 3 décennies qui viennent, les 3/4 de notre population européenne va mourir de vieillesse, tellement notre population est vieille. Alors il est temps de se renouveler quand même, redresser notre natalité ne va pas augmenter notre population puisque les mortalités resteront supérieures aux naissances, mais ça va permettre de rajeunir notre population. Néanmoins, il faudra coupler le redressement de natalité par un exode urbain, et réinstaurer les populations en milieu rural, en vue du monde post-pétrole qui nous attend, car on aura besoin de bras dans nos campagnes, puisque la France sans énergies fossiles reste avant tout une économie agricole.

    1. Sans naissance, on ne pourra pas assurer notre production agricole, car ce ne sont pas les vieillards dans les Ephad qui vont assurer la production alimentaire…
      C’est quand même grave que beaucoup ont pour obsession la baisse de natalité des européens alors que ça fait plus de 60 ans qu’on y a consacré énormément d’effort, et que ces mêmes obsédés n’y trouvent rien à redire sur les taux de natalité délirants en-dehors des populations européennes.
      On n’a pas à suicider notre civilisation tout ça parce que des pays africains ont des taux de natalité hors norme (comme 7 enfants par femme au Niger)

      1. Tu nous dis qu’il faut réarmer la France… Mais alors, Toi qui est toujours le premier à reprocher à Pierre, Paul ou Jacques de ne pas FAIRE ce qu’ils prônent… qu’est-ce que t’attends pour montrer l’exemple ? Allez mon brave, pour ça t’es même pas obligé de te marier avec une bécasse (c’est comme ça que t’appelle les femmes), du courage bon sang ! Et un peu de logique surtout. Misère misère !
        Ceci dit je te rassure, les 3/4 de la population européenne ne va pas mourir de vieillesse dans les 2 à 3 décennies qui viennent. Là encore regarde ce que disent les chiffres, et demande à Churchill de te les valider. Pour ce qui est des bras dans les campagnes, dis-nous en quoi ça te pose un problème de manger des fruits et légumes cultivés et/ou ramassés par des immigrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *