Nicolas Hulot face à ses contradicteurs

Nicolas Hulot le 6 février 2021: « Le projet de loi climat et résilience n’est pas à la hauteur des enjeux et de nos engagements : ni de l’objectif de réduire nos émissions de 40 % d’ici à 2030 par rapport à 1990, et encore moins du nouvel objectif européen de les abaisser d’au moins 55 %… Une transition, une métamorphose, ça s’organise et se planifie. Sinon, nous arrivons à une impasse. Au moment où on remet à l’ordre du jour le commissariat au plan, je me désole de ne pas avoir entendu une seule fois François Bayrou [haut-commissaire au plan depuis septembre 2020] parler de la transition écologique et sociale. Après, il y a la question des moyens, normatifs, réglementaires et législatifs. La contrainte n’est pas l’ennemie de la créativité, elle en est la condition… On a abandonné ce point crucial de la transition énergétique qu’est la réduction de notre consommation… A titre personnel, si quelqu’un sort de l’ombre (pour la présidentielle 2022) et me semble avoir la crédibilité, la probité, le sang-froid et l’énergie, je serai ravi !… Il y a eu un monde d’avant le confinement et il y aura un monde d’après, qui ne sera plus le même. Mais le sera-t-il d’une manière bénéfique ou toxique ? Honnêtement, je n’en sais rien. Mais on ne sortira pas de cette accumulation de crises par le haut avec des outils et des méthodes conventionnels. »

Il est surprenant que ces propos de Nicolas Hulot attirent sur le monde.fr autant de commentaires agressifs, deux exemples (sur plus de 140) qui attaquent le messager pour ne pas écouter le message :

PG380 : L’indécence de Nicolas Hulot, le grand donneur de leçons, n’a pas de limite.

pierre marie : Le nerf de la guerre de Nicolas, les shampoings. Après, il communique dans les médias !

Adrienne propose un des rares commentaires à apporter un complément d’analyse aux propos de NH : « On évite le problème central, la croissance de la population. Il suffirait que chaque femme ne fasse plus qu’un SEUL enfant pour réduire drastiquement et durablement la pollution. En France, la mesure écologique avec le meilleur impact serait de donner les allocations familiales dès le 1er enfant sans les augmenter au second et en les supprimant complètement à partir du 3ème et aurait sans doute un effet d’entraînement plus large au-delà du pays, trop long à décrire ici. Alors les commentateurs, combien d’enfants chez vous ? »

Nicolas Hulot est une personnalité qui a essayé par différents moyens, sa fondation, ses livres, ses engagements médiatiques et politiques, de faire tout son possible pour faire progresser la cause écologique. Dans son ouvrage synthèse « Nicolas Hulot, la brûlure du pouvoir », sorti juste après la démission de NH de son poste de ministre de l’écologie fin août 2018, Michel Sourrouille rappelle la position de Nicolas en matière démographique : « Dans le syndrome du Titanic, j’écrivais en 2004 que la crise environnementale va changer d’échelle et donnera des occasions supplémentaires pour s’affronter. Tous les signaux sont au rouge. Il y a quatre courbes qui s’alimentent les unes les autres. La première c’est la courbe démographique, la population mondiale devrait dépasser les 9 milliards d’individus à la fin du siècle. Parallèlement la courbe de la consommation et de la pollution augmente, on pèse de plus en plus sur la planète. La troisième est l’émission de gaz à effet de serre ; quand nous construisons une troisième plate-forme aéroportuaire sur Paris, cela va accentuer le changement climatique. Enfin l’érosion de la diversité est un fait avéré. On voit bien que les trajectoires de l’humanité et de la nature sont en train de converger et qu’il va y avoir une collision. Il faudrait quatre Terre pour faire face aux besoins des pays émergents… Le dangereux bipède se croit tous les droits, et se reproduit tellement plus vite que les cygnes et les éléphants. Chaque individu est une force de désintégration et nous sommes cinq milliards. Tant qu’on ne maîtrisera pas la «pollution démographique», il faudra réparer les dégâts de chacun et essayer de les limiter puis de les réduire… A titre personnel, je pense que la croissance démographique est un sujet central qui passe par l’éducation et la sensibilisation des populations. La sortie de la misère d’un pays réside dans la baisse de sa démographie. Le droit intouchable de la reproduction peut s’accompagner d’une sensibilisation des consciences, en Occident comme ailleurs. Mais si par malheur nous devions nous résoudre à des interventions étatiques pour limiter la liberté fondamentale de l’humanité de se reproduire, nous pourrons dire que nous aurons échoué… »

Sur ce blog biosphere, nous suivons depuis longtemps le parcours de NH, une des rares personnalités à avoir une conscience aiguë de la crise écologique, ainsi par exemple :

7 octobre 2009, Nicolas Hulot, ange ou démon ?

31 mai 2011, Nicolas Hulot et la primaire de l’écologie

29 juin 2016, Nicolas Hulot, ses états d’âme… en 1991 !

1er mars 2018, Biosphere-Info : la pensée de Nicolas Hulot en 1995

1er octobre 2018, synthèse : Biosphere-Info, Nicolas Hulot et la brûlure du pouvoir

2 juillet 2019, pour mieux connaître Nicolas Hulot

Partagez ...

10 réflexions sur “Nicolas Hulot face à ses contradicteurs”

    1. ThierryC, commentez la position de N H: « La liste nominative des fermetures de réacteurs ne figurait pas en 2018 dans le débat public national sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), contrairement à mon vœu initial. Interrogé le 13 mars sur France Inter, je dis vague : « 50 %, c’est un moment de vérité. Si on y arrive, on pourra peut-être aller plus loin. Si on n’y arrive pas, ça veut dire que, peut-être, il faudra garder un peu plus longtemps la part du nucléaire à un niveau élevé. » Pourtant début juillet 2017, fraîchement nommé ministre de la transition écologique et solidaire, j’annonçais sur RTL qu’il faudrait fermer « peut-être jusqu’à 17 réacteurs nucléaires » d’ici à 2025 pour faire descendre la part de l’atome dans la production électrique française à 50 %.
      Aujourd’hui c’est la vision pronucléaire du président de la République et de son premier ministre qui prévaut. Je m’aligne. »

  1. Nicolas Hulot face à ses contradicteurs OU Nicolas Hulot face à ses contradictions ? Collection de 10 voitures + bateaux de plaisance + moto Sans compter Ushuaïa avec Avion + Hélicoptère + Hydravion + Hors-bord + Navire + Moto-neige + Jet-ski + 4×4….. + vacances pour les copains qui vont le filmer…

    Bref, Nicolas Hulot aura polluer 10000 fois plus que moi en toute une vie ! Monsieur Hulot qui veut que je me serre davantage la ceinture alors qu’il consomme énormément plus que moi ! C’est fais ce que je te dis pas ce que je fais ! Hulot ne manque pas de culot pour nous prendre pour des bulots !

  2. Adrienne a adressé à Nicolas Hulot le seul reproche qui me semble valable, le reste résulte simplement des difficultés à se battre pour la sauvegarde de l’environnement. Qui pourrait prétendre qu’il ferait mieux que lui ?

    1. Bonjour Didier Barthès. Si vous avez survolé les 140 commentaires, si vous avez écouté Bacri, etc. vous voyez bien qu’il n’y a pas que ça qu’on peut reprocher à Hulot. Tous ces reproches valent ce qu’ils valent, personnellement je ne lui reprocherais pas ce que d’autres lui reprochent, mais avouez qu’il les collectionne. Hulot est très loin d’être un modèle de combativité. Ou alors, un piètre modèle.

      – « Qui pourrait prétendre qu’il ferait mieux que lui ? »
      En tous cas pas moi ! Blague à part, personne. Et c’est bien là le Problème.
      Ceci dit c’est le même problème avec Macron, par exemple. Alors pourquoi devrions-nous être plus sévère ou plus clément avec l’un et pas avec l’autre ?

  3. – « Il est surprenant que ces propos de Nicolas Hulot attirent sur le monde.fr autant de commentaires agressifs, deux exemples (sur plus de 140) qui attaquent le messager pour ne pas écouter le message […] »

    Je ne me suis pas farci ces 140 commentaires mais il semble bien que ce qui en ressort (le message à retenir) soit ce que je disais précédemment : Nicolas Hulot gonfle le monde, il est devenu insupportable, il a dépassé les limites.
    Et donc il n’est pas surprenant qu’il se fasse torpiller. Ce n’est là qu’une réaction épidermique qui n’a rien à voir avec son message (message qui ne nous dit rien de nouveau et que tout le monde connait).
    Le messager Hulot devrait donc entendre ce message et en tenir compte. Bon vent Nicolas.

    1. – « Adrienne propose un des rares commentaires à apporter un complément d’analyse aux propos de NH : « On évite le problème central, […] Il suffirait que chaque femme ne fasse plus qu’un SEUL enfant pour réduire drastiquement et durablement la pollution […]») »

      Le message d’Adrienne n’apporte rien lui non plus. En tous cas rien de bon. Nous devrions déjà comprendre que ces discours reposant sur des «yaca-faucon» ont eux-aussi leurs limites. Eux-aussi fatiguent. D’autre part il est peut-être temps d’arrêter de chouiner et d’admettre qu’il est désormais trop tard. Il n’y a qu’à partir de là qu’on pourra réfléchir calmement et intelligemment à ce qu’il convient de faire.

    2. Michel C, ce n’est pas parce que la meute se fait plaisir en cassant du sucre sur Nicolas Hulot que cela vaut référence à suivre.
      De plus on ne peut comparer des commentaires anonymes envoyés par écran interposé avec l’état de l’opinion publique, largement favorable à Nicolas Hulot : 50% des personnes ont une excellente opinion de NH et 20 % une bonne.
      Quant à occulter son message comme vous le faites, cela n’empêche pas que NH reste un des rares personnalités publiques à faire entendre la vois de l’écologie face à un anti-écologisme dont votre envoi est significatif, même si vous faite semblant de nuancer vos propos.

      1. Biosphère. Je vois que vous avez supprimé les commentaires dans lesquels j’avais un peu plus développé. Rien que pour ça, bravo.
        Et là vous me qualifiez d’anti-écolo. De mieux en mieux !

      2. – «l’état de l’opinion publique, largement favorable à Nicolas Hulot : 50% des personnes ont une excellente opinion de NH et 20 % une bonne. » (Biosphère)
        Se référer à l’Opinion, la sacro-sainte, la versatile, celle là est elle est bonne !
        Faut croire alors que les commentateurs sur le monde.fr font tous partie (sauf Adrienne) de ces 30% d’Anti-Hulot. Et par conséquent qu’ils ne sont que de misérables Anti-écolos.

        – «cela n’empêche pas que NH reste un des rares personnalités publiques à faire entendre la voix de l’écologie »
        Ah bon !? Vous oubliez juste tous ces pipôles «engagés » en faveur de l’écologie, notamment signataires de pétitions. Vous pouvez aussi jeter un oeil au «Top 10 des célébrités écolos dont il faut s’inspirer », vous y verrez que le Modèle c’est Leonardo DiCaprio. Misère misère !

Les commentaires sont fermés.