Sur-consommateurs et non surpopulation ?

Une adepte d’Emmanuel Pont reprend son argumentaire sur son blog . Notre réponse biosphèrique.

https://blogs.mediapart.fr/bettinazourli/blog/161222/il-ny-pas-de-surpopulation-seulement-des-surconsommateurs (19.12.2022)

Bettina Zourli : Certes, penser au fait que nous sommes désormais 8 milliards d’individus sur Terre semble vertigineux… Pourtant, la population mondiale tend à se stabiliser.

Biosphere : Bettina se refuse à dire si « 8 milliards », c’est trop ou pas assez. Or on ne peut rien déduire d’une « stabilisation » sur le fait d’avoir ou non dépassé la capacité de charge de la planète. Or toutes les études scientifiques montrent que notre empreinte écologique est déjà démesurée, le jour du dépassement à eu lieu en 2022 le 28 juillet.

Bettina Zourli : Évidemment, si le modèle vers lequel le monde entier est censé désirer tendre reste un modèle basé sur l’hyperconsommation, il risque d’y avoir un problème de place…Toutefois, comme l’explique Emmanuel Pont, si demain, l’humanité entière devient végétarienne, nous pourrions libérer 75% des terres agricoles occupées par l’être humain pour se nourrir.

Biosphere : Croire au miracle n’est pas un véritable argumentaire. La volonté de préserver son mode de consommation est au moins aussi fort que celui de vouloir décider par soi-même du nombre de ses enfants. Alors pourquoi privilégier le végétarisme et non le planning familial ?

Bettina Zourli : Les politiques de régulation de la population ne datent pas d’hier, elles ont toutefois été souvent violentes et totalitaires. On se souviendra de la politique de l’enfant unique en Chine… Les politiques de contrôle démographiques ne sont pas souhaitables : elles ont servi et serviront toujours à un projet politique spécifique, qui donnera lieu à de l’eugénisme, du racisme,

Biosphere : Notons d’abord que les politiques coercitives ont été historiquement le fait de gouvernements natalistes, interdisant contraception et avortement, multipliant les incitations religieuses ou civiles à procréer sans limite. Notons aussi que la baisse de fécondité n’a pas besoin de coercition, il suffit d’offrir aux femmes les moyens de n’avoir que les enfant qu’elles désirent vraiment. Le planning familial est le meilleur atout d’une démographie responsable.

Lire, Emmanuel Pont, sophiste de la pente glissante

Bettina Zourli : Parler de surpopulation occulte le réel problème : le mode de vie occidental qui achète trop de vêtements, prend trop l’avion, consomme trop d’énergie, pille les sols ici et ailleurs, etc … Il n’y a en réalité pas de surpopulation, mais seulement des surconsommateurs… Toutefois, quand on propose des mesures concrètes, la même étude montre que seulement 31% des Français·e·s sont prêt·e·s à consommer moins de viande et 21% à préférer le train à l’avion pour les longues distances.

Biosphere : Bettina n’a pas peur des contradictions dans son propre texte : « c’est pas bien de sucronsommer, mais on ne peut s’en empêcher » ! De toute façon opposer démographie et mode de vie est irresponsable ; depuis le rapport sur les limites de la croissance en 1972, nous savons que ces variables sont interdépendantes, on ne peut pas agir sur l’une en occultant l’autre. C’est ce que démontre de façon mathématique l’équation IPAT ou, en termes climatiques, l’équation de Kaya.

Lire aussi, Emmanuel Pont, un démo-sceptique

et 8 milliards d’humains, débat avec Emmanuel Pont

Partagez ...

5 réflexions sur “Sur-consommateurs et non surpopulation ?”

  1. Le végétarisme est une utopie idiote ! Même le pays où il y a le plus de végétariens au monde, voit sa consommation de viande augmenter ! En Inde, le nombre de naissances qui mangeront de la viande s’accroit plus vite que le nombre de naissances qui deviendront végétariens ! Il ne faut pas compter sur le végétarisme pour nourrir la population mondiale. C’est un régime alimentaire qui n’intéresse pas autant de monde que ça ! D’ailleurs beaucoup en France ont essayé puis ont fait marche arrière en redevenant omnivore ! Un régime alimentaire plus compliqué à mettre en œuvre que ça n’en a l’air ! Surtout s’il faut bouffer des compléments alimentaires chimiques pour combler les carences alimentaires ! En outre, en Europe beaucoup se déclarent végétariens mais mangent tout de même du poisson ou du poulet en parallèle car le poulet serait la viande la plus difficile à renoncer.

    1. Le nombre de végétariens est sur-évalué en Europe ! Et beaucoup de végétariens croient que ce régime ne consiste qu’à renoncer à la viande et continuent de manger du poisson ! J’ai une amie qui se déclare végétarienne, certes ne mange aucune viande mais mange du poisson et/ou crustacés 2 fois par jour ! Or si tous les terriens mangeraient du poisson et/ou crustacés 2 fois par jour, les poissons et crustacés n’auraient plus le temps de se reproduire et les océans seraient vides !
      Puis pour substituer la viande par d’autres fruits et légumes, cela n’a rien d’écologique car les végétariens consomment des fruits, légumes et légumineuses importer des 4 coins du globe ! Autrement dit, les végétariens consomment plus de pétrole que les omnivores pour remplir leur régime et diversité alimentaires ! Comme par exemple le soja et les pois chiches, pour ne citer que 2 exemples mais la liste n’est pas exhaustive !

  2. Michel Sourrouille

    à monsieur ou madame qui se cache sous le pseudo Michel C., on peut plus facilement dire ainsi n’importe quoi.
    Vous m’insultez sur ce blog en me traitant très souvent, moi, les malthusiens et donc les membres de l’association « Démographique Responsable » de malades mentaux. Pour ne pas mourir idiot, je vous conseille de lire :
    https://biosphere.ouvaton.org/blog/alain-herve-un-malthusien-historique/
    L’auteur, mon ami Alain HERVÉ, est un malthusien historique, co-fondateur des Amis de la Terre et directeur de publication pour le livre La Bombe P de Paul Ehrlich en 1971.
    Si à la suite de cette lecture, vous avez un raisonnement contraire à ce qu’il énonce, faites-le en nous envoyant votre analyse par l’intermédiaire de ce blog :
    biosphere@ouvaotn.org
    Alain ne pourra vous répondre, il est mort en 2019,
    mais nous vous assurons que nous pourrons vous répondre à sa place :
    entre malthusiens, nous parlons le même langage.

    1. Oui je sais, je suis un affreux ! Le pire que vous ayez jamais eu sur votre site.
      Plus sérieusement, quoique, votre acharnement à me contrer, à déformer mes propos, à me faire passer pour un ultra-affreux (en référence à vos ultra-cons), bref toute l’énergie que vous dépensez pour me museler est plus que suspecte.
      Surtout si on compare ça avec votre complaisance envers certains. Ceux qui se focalisent sur les ordres de grandeur (ce n’est pas un défaut) peuvent compter les interventions de Biosphère (et Modération) dans un sens et dans l’autre.

      1. Michel Sourrouille

        Monsieur ou madame Michel C, vous vous refusez à un échange direct avec moi et vous vous gardez bien d’essayer de lire Alain Hervé. Vous vous gardez bien aussi de dire quoi que ce soit au fait que vous m’avez agressé en me mettant dans le lot des pathologies mentales. Quant à Vincent Cheynet que vous ne connaissez pas mais dont vous relayez assidûment une seule de ses phrases, lisez le blog biosphere ce jour pour vous faire une idée de ce personnage…
        La surpopulation snobée par les décroissants
        https://biosphere.ouvaton.org/blog/la-surpopulation-snobee-par-les-decroissants/

        Merci de votre attention

Les commentaires sont fermés.