La Société francophone d’économie écologique

Sofee, tribune du MONDE : « Nos modèles de production et de consommation outrepassent en effet les limites de la biosphère de façon irréversible. Les analyses économiques libérales continuent pourtant de considérer la nature comme un simple facteur de production. ce soit ailleurs que dans l’économie – au sein des sciences biophysiques et de la société civile – que naissent des références, des constats et des alternatives à même de nourrir des transformations sociales et politiques à la mesure des enjeux actuels : Johan Rockström et les limites planétaires, Kate Raworth et « la théorie du donut », les outils tels que l’empreinte écologique, l’analyse de cycle de vie, la dette écologique… Ces travaux mettent en évidence l’encastrement des systèmes socio-économiques dans la biosphère, principe de base de l’économie écologique que nous promouvons. Malgré l’échec des remèdes proposés par les économistes libéraux, ceux-ci occupent une large place dans l’espace médiatique, marginalisant de fait les contrepoints. L’économie écologique critique l’idée d’une croissance verte et d’un possible découplage entre la croissance économique et ses impacts environnementaux.

Les étudiants d’aujourd’hui appartiennent à ce qui est parfois qualifié de « génération climat ». Certains participent aux marches pour le climat, aux actions du Réseau étudiant pour une société écologique et solidaire (RESES), à la Convention pour la transition des établissements du supérieur. Lors de la remise des diplômes d’ingénieurs agronomes en 2022, où certains étudiants ont refusé d’aller vers les débouchés auxquels leurs formations initiales les prédisposaient. »

L’économie écologique sur notre blog biosphere

Le long-termisme écologique contre la myopie (2023)

L’écologisme des pauvres, l’économie écologique (2015)

Climat : l’économie deviendrait-elle écologique ? (2015)

Econologie : des véhicules de société plus « propres » (2015)

L’économie écologique selon le socialiste Géraud Guibert (2014)

Un précurseur de l’économie écologique, B de Jouvenel (2014)

Livre : Vivement 2050 ! (Programme pour une économie soutenable et désirable) (2013)

Partagez ...

1 réflexion sur “La Société francophone d’économie écologique”

  1. – Quoi de neuf, Docteur ?
    – Ah ben rien, pardi !
    – Ah ben si ! Vous avez bien vu… un collectif de plus.
    – Ah ben ouai, un machin de plus. Et une tribune de mieux. Toujours plus, ouai ouai !
    – Ah ben ouai, mais c’est pour la Bonne Cause, Môsieur !

    Place aux jeunes et à leurs innovations, ici en matière de recyclage.
    Oublions l’Éconologie et l’Écolonomie qui n’ont pas pris, l’«écologie écologique» ça va mieux le faire. Oublions les Éconoclastes qui commencent à dater, ces louseurs qui n’ont rien permis de changer. Oublions la vieille Société française d’écologie et d’évolution (SFE), bonjour la SOFEE, à ne pas con fondre avec le RESES. Et encore moins avec la Sophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *