Une gauche humaniste, sociale ET écologique ?

« Pour une primaire populaire » avec les partis de gauche et écologistes, c’est le vœu pieux de Lucas Chancel et Dominique Méda dans une tribune au MONDE. On court sans se déplacer après une impossible candidature unitaire autour d’un improbable socle commun. En résulte dix ensembles de propositions-phares où règne le social-humanisme, l’écologie restant la dernière roue de la charrette : « Mixité sociale de l’Assemblée nationale, droit de vote à 16 ans, revenu de solidarité dès 18 ans, prévention des violences sexistes et sexuelles, des milliards pour renforcer notre capacité à faire face aux prochaines crises, « big bang » fiscal, etc. Enfin, en matière d’écologie, toutes les propositions de la convention citoyenne pour le climat seront mises en œuvre. Une loi de transition agricole et paysanne financera les agriculteurs vers des exploitations bio, et vente libre des semences paysannes. » Bref, c’est un catalogue bien rempli, mais qui ressemble plus aux desiderata des auteurs qu’à un socle commun.

Est-il possible, aujourd’hui, de rassembler, dans un projet commun, le droit au futur de la génération climat, les revendications passées des « gilets jaunes « , les extrémismes féministes, antiracistes et LGBT, sans oublier les « premiers de corvée » ? La gauche espagnole vient de se faire écraser par une conservatrice populiste à la Trump, disposée à gouverner à l’extrême-droite et la gauche social-humaniste n’en tire aucuns enseignements. Rien… si ce n’est d’accentuer le discours moralisateur et fantasmatique d’une alliance de la social-écologie la plus large avec les « minorités actives » autour d’un projet fourre-tout. De toute façon le problème aujourd’hui pour une alternative au macronisme n’est pas d’élaborer un programme mais de dégager un candidat légitime, qui a prouvé par ses propositions et sa pratique, une vraie conviction sociale et écolo, qui pourrait rassembler toutes les familles de la gauche écologique. Yannick Jadot y croit, Mélenchon veut faire son dernier tour de piste, Anne Hidalgo.se prépare à l’impossible… Et pendant ce temps-là, la loi climat et résilience marque ses insignifiances, et la situation de la planète continue de se détériorer à vitesse accélérée.
Certes les électeurs ne sont pas préparés à une rupture écologique, mais les tenants de la gauche qui font passer leurs préoccupations sociétales avant les exigences de la Terre retardent la prise de conscience. Rappelons pour conclure, du point de vue des écologistes radicaux, l’essentiel de notre post L’obscure clarté d’un humanisme anthropocentrique : Certaines méchantes langues traitent certains écologistes d’anti-humanistes. Mais l’humanisme qui consiste à tout ramener à l’homme – surtout occidental – instaure un anthropocentrisme aussi dévastateur pour le reste de la création qu’il est hégémonique. Relisons Claude Levi-Strauss et sa conception universaliste :

« Si l’homme possède d’abord des droits au titre d’être vivant, il en résulte que ces droits, reconnus à l’humanité en tant qu’espèce, rencontrent leurs limites naturelles dans les droits des autres espèces. Le droit à la vie et au libre développement des espèces vivantes encore représentées sur la terre peut seul être dit imprescriptible, pour la raison très simple que la disparition d’une espèce quelconque creuse un vide, irréparable, à notre échelle, dans le système de la création. Seule cette façon de considérer l’homme pourrait recueillir l’assentiment de toutes les civilisations. La nôtre d’abord, car la conception que je viens d’esquisser fut celle des jurisconsultes romains, pénétrés d’influences stoïciennes, qui définissaient la loi naturelle comme l’ensemble des rapports généraux établis par la nature entre tous les êtres animés pour leur commune conservation ; celle aussi des grandes civilisations de l’Orient et de l’Extrême-Orient, inspirées par l’hindouisme et le bouddhisme; celle, enfin, des peuples dits sous-développés, et même des plus humbles d’entre eux, les sociétés sans écriture qu’étudient les ethnologues. Par de sages coutumes que nous aurions tort de reléguer au rang de superstitions, elles limitent la consommation par l’homme des autres espèces vivantes et lui en imposent le respect moral, associé à des règles très strictes pour assurer leur conservation. Si différentes que ces dernières sociétés soient les unes des autres, elles concordent pour faire de l’homme une partie prenante, et non un maître de la création. Telle est la leçon que l’ethnologie a apprise auprès d’elles, en souhaitant qu’au moment de rejoindre le concert des nations ces sociétés la conservent intacte et que, par leur exemple, nous sachions nous en inspirer. » (Discours de Claude Lévi-Strauss en 2005 à l’occasion de la remise du XVIIe Premi Internacional Catalunya)

Partagez ...

19 réflexions sur “Une gauche humaniste, sociale ET écologique ?”

  1. Plaçons ces passionarias de gogoche à l’ extrême gauche , si vous voulez !
    J’ ai en effet beaucoup de mal avec les termes droite et gauche qui ne sont après tout qu’ un positionnement au Parlement .
    Pour gauche et droite française (LR + Modem) , il n’ y a plus de différence , tous deux sont l’ objet de délires mondialistes : immigration à robinet ouvert , hyperlaxisme en matière de sécurité , gestion calamitéuse des deniers du pays,….

  2. – « De toute façon le problème aujourd’hui pour une alternative au macronisme n’est pas d’élaborer un programme mais de dégager un candidat légitime […] qui pourrait rassembler toutes les familles de la gauche écologique. » (Biosphère)

    Ce passage a déjà été commenté par notre «politologue» maison. Personnellement voilà comment je le comprends :
    Nous avons aujourd’hui un problème. Ça n’en fait qu’un de plus. Un problème pour dégager (choisir, élire, désigner, dénicher etc.) un «candidat légitime» pour 2022.
    Déjà là je me dis que c’est pas gagné. J’imagine déjà les «débats», je vois Untel collant l’étiquette «légitime» à Machin ou Machine, et Machin ou Machine «légitime» pour Untel sera évidemment «illégitime» pour Ontel. Je vois même Untel et Ontel se juger réciproquement illégitimes, inaptes à juger Machin ou Machine légitime ou pas etc. Bref je vois déjà la grosse pagaille. (à suivre)

    1. Mais ça ne fait rien, je me dis qu’il faut bien l’effort d’essayer, que sinon on n’y arrivera jamais.
      Alors continuons. Au fait, pourquoi avons-nous besoin de ce candidat en 2022 ?
      Ben on l’a dit, c’est «pour une alternative au macronisme».
      Ok, au macronisme. Mais alors, pas nécessairement à Macron, c’est bien ça que ça veut dire, hein ? Euhhhh ??? Bref peu importe, continuons. L’idée est donc de rassembler toutes les familles de la gauche écologique derrière une seule personne, qui serait candidate en 2022, dans le but d’avoir autre chose que le macronisme.
      Aïe aïe aïe ! Je comprends l’idée, et en plus elle me plait. Toutefois je me dis qu’il existe une autre alternative au macronisme, et en même temps aux yadotisme, mélenchonisme, gauchisme, écologisme etc. et que cette alternative là, hélas, elle a bien plus de chances de se con crétiser.

    2. Un candidat légitime çà n’existe pas ! Au regard de l’histoire où le communiste a fait bien plus de morts que le nazisme, les goulags, Staline, Lénine, Aubry et ses 35 h qui ont ruiné la France, Mitterand Rocard avec le Rmi…. Comme le disait si bien Coluche le socialisme c’est la fabrique des pauvres !

      1. En tous cas ce qui est sûr c’est que dans le mélange des genres et le grand n’importe quoi, le Champion Légitime c’est bien toi !

        1. En tout cas je ne vois pas beaucoup de socialo-communistes de France migrer vers le plus grand paradis communiste de la planète qu’est la Corée du nord !

          D’ailleurs, lorsqu’il y avait encore le rideau de fer et le mur de Berlin, on ne voyait jamais de français fuir vers les pays de l’est… Par contre des polonais, des allemands de l’est, des yougoslaves, des russes, etc qui tentaient de fuir vers l’ouest ça il y en avait à gogo ! Pareil à propos des cubains qui se rendaient aux Usa, d’ailleurs on le voit encore aujourd’hui les latinos fuient l’amérique du sud pour aller vers les Usa et Canada, en revanche des américains qui tentent de fuir vers le Mexique ça n’existe pas !

          1. Les sondages c’est formidable. Celui de BFMTV du 14 avril 2021 nous donne une idée de la consistance de cet hypothétique rassemblement sur le socle commun.
            Intentions de vote au 1er tours de la présidentielle de 2022 :
            – Mélenchon 11 %
            – Jadot 6%
            – Hidalgo 5%
            – Poutou 2%
            – Roussel 1%
            – Arthaud <0,5%
            On sait qu'un candidat doit être crédité d'au moins 20% pour avoir une chance d'être au second tour. Pour le moment nous en sommes très loin. S'il y a 5 ans on pouvait encore rêver, et même s'il reste encore 1 an avant le premier tour, là on comprend vite que c'est râpé. Je pense que d'ici peu il va bien falloir se résoudre à vivre avec le macronisme. Sauf bien sûr si on a envie d'avoir pire.
            Le Covid et le macronisme en même temps ! C'est for-mi-da-ble !

          2. Et le Modem ainsi que le Lr qui se revendique droite social(iste) ?

  3. Elle est belle la gauche humaniste , on a vu ses précurseurs à l’ oeuvre lors de la révolution française!
    L’ humanisme de la gauche se préoccupe surtout d’ écriture inclusive , de mariages des homos , de protection de la masse électorale immigrée pour laquelle elle a les yeux de Chimène (yeux démagogiques bien sûr) et qui peut tout se permettre, de PMA / GPA , de soumission à l’ islam , de féminisme griffu .
    Cette gogoche se divise en 3 modes de pensée(sic) 😁😁 : la gauche ultra radicale avec le sieur Mélanchon , Robespierre du 21ème siècle « la république , c’ est moi » , la gauche bourgeoise ou caviar avec les Lang , Valls, Taubira, macrondelle et cons sort, lamentable
    et la gauche pastequiste style EELV, ramassis d’ écologistes pour farces et attrapes , succursale verdâtre de la gauche caviar

    J’ y ajouterais même une 4ème composante , la pseudo droite ou droiche (LR/ modem) )qui obéit au doigt et à l’ oeil aux ukases de la gogoche

    1. Salut Marcel il y avait longtemps. Toujours en forme je vois. En forme de quoi peu importe.
      Je vois aussi que vous avez toujours autant de mal avec la droite et la gauche. Alors je vous explique. Déjà, même s’il a fricoté un temps (pas longtemps) avec le MDC et le PS, Macron est de DROITE. Et il est banquier avant tout. Maintenant admettons que «la gauche bourgeoise ou caviar» soit représentée par Lang, Valls et Compagnie. Admettons même que «la gauche pastèque» (que j’assimile à la précédente) soit un ramassis de ce que vous dites.
      Par contre, dire que Mélenchon (avec un E et pas un A) représente la gauche «ultra-radicale»… alors là c’est pas gentil pour Arthaud, Arlette, Poutou, Besancenot, Krivine et Jean Passe. Je ne parle même pas de Roussel, vu que les cocos (comme vous dites) sont comme les éléphants, une espèce en voie de disparition.

    2. (suite) Mais bon, je me dis que ce n’est pas la faute de ce pauvre Marcel, que c’est seulement la faute aux me(r)dias qui nous présentent Méluche comme un extrémiste, un populiste et blablabla. Et que Marcel comme tant d’autres ne fait que répéter. Et puis de toute façon, les extrêmes ça va ça vient, et en plus ça varie selon les points de vue.
      Par exemple, depuis là où il observe, Marcel voit Méluche à l’extrême gauche. Par contre Marine ne représente absolument pas l’extrême droite. Peut-être alors fait-elle partie de la «pseudo extrême droite» ?
      Ce que je comprendrais très bien puisque l’extrême droite, la vraie, la pure, la dure etc. c’est Marcel. Seulement Marcel voit même Marine à gauche. Bref, n’importe quoi !
      Mais non, je me dis que c’est peut-être pour ça qu’il y en a qui disent que les extrêmes se rejoignent (hi-han !) 😁😁

      1. Ce bon Mélangeon n’ est guère critiqué par les merdias , pensez – vous il est communiste (de type stalinien) et surtout mondialiste : je vous conseille une paire de lunettes de chez Aflelou et un sonotone de qualité pour regarder et écouter ses interventions !
        Placé à la tête d’ un pays, il enverrait dans des camps de rééducation les plus modérés des Français !
        Si vous entendez par extrême droite , des nationalistes qui veulent placer un pouvoir militaire à la tête du pays et en finir avec la démocrassouille , alors , oui, je suis d’ extrêm e droite et le revendique sans problème !😜
        signé : pauvre marcel

        1. Albert Einstein

          Et en plus un pouvoir militaire ! Eh ben avec ça c’est sûr le pays va bien marcher.
          « Pour marcher au pas, pas besoin d‘un cerveau, une moelle épinière suffit ».

  4. « Il existe bien un socle commun susceptible de rassembler l’ensemble de la gauche écologique et sociale »
    Il est évident qu’il existe un socle commun. Maintenant la question est de savoir s’il peut ou pas, rassembler. Ce qui est sûr c’est que si on n’essaie pas, alors ce rassemblement ne se fera jamais. Et de même si chaque candidat potentiel ne pense qu’à son ego, si chacun reste sur son point de vue, sa priorité, ses dogmes, etc. Et de même en ce qui concerne les supporters de tel ou tel poulain, ou pouliche ou bourrin. Le dogmatisme est une calamité !
    Tout ça pour dire que je n’y crois pas, mais bon…

    1. Oui c’est bon on le connaît à présent le socle commun de la gauche pour 2022 c’est Macron et vos idéologies mondialistes pour étendre le marché lui aussi commun

  5. « De toute façon le problème aujourd’hui pour une alternative au macronisme n’est pas d’élaborer un programme mais de dégager un candidat légitime, qui a prouvé par ses propositions et sa pratique, une vraie conviction sociale et écolo, qui pourrait rassembler toutes les familles de la gauche écologique.  »

    Une alternative au macronisme chez les Verts- Europe écologie ? Vraiment ? Ben moi je dis mon œil ! C’est bidon ! Et j’en fournis encore LES PREUVES aujourd’hui. En effet Daniel Cohn Bendit a été interviewé par Libération article intitulé « Daniel Cohn-Bendit : «Michel Barnier pourrait réconcilier les Français»

    1. (suite)

      et voici ce qu’il dit pense, je cite « L’ancien leader de Mai 68 et ex-figure des eurodéputés écolos se montre déçu d’Emmanuel Macron. S’il soutient encore le chef de l’Etat et espère sa réélection sans majorité absolue, il estime qu’une candidature en 2022 de l’ancien négociateur du Brexit serait «salutaire pour la démocratie».

      Comme on peut le voir il a la langue de bois, car même si vous être déçu par Macron il vous invite à le soutenir et à revoter pour lui !

      1. Esprit critique

        En quoi est-ce étonnant ? Et pourquoi le fait de dire qu’on préfère encore voter Macron (notamment au second tour) plutôt que Marine, serait-il de la langue de bois ?

Les commentaires sont fermés.